successeur

 

définitions

successeur ​​​ nom au féminin successeur, (Canada) successeure

Personne qui succède ou doit succéder (à qqn). Il a désigné sa fille comme successeur. —  Personne qui continue l'œuvre (de qqn). ➙ continuateur. Les successeurs d'un savant.
Droit Personne appelée à recueillir une succession. ➙ héritier.
 

synonymes

successeur nom masculin

continuateur, épigone, héritier, remplaçant, [désigné] dauphin

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les bienfaits d'un prince qui se meurt ne font que des ingrats, et ne servent qu'à rendre plus difficile l'administration de son successeur.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Ainsi, lors de mon retour, il me suffirait de dire mon nom soit à vous, soit à votre successeur....Maurice Level (1875-1926)
Tout ce que je peux dire, c'est qu'il a placé la barre très haut pour son successeur.Europarl
Dugazon, son successeur dans les rôles comiques, eût été un excellent comédien, si l'envie de faire rire le public ne l'eût pas entraîné souvent jusqu'à la farce.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Je tiens à vous remercier de la confiance que vous m'avez accordée et je souhaite à mon successeur d'avoir le plus de succès possible.Europarl
Il est peut-être positif pour votre successeur qu'il reste des choses à faire, mais le travail accompli est substantiel.Europarl
Ce fut son fils, bientôt son successeur, qui sembla porter la peine tardive des forfaits arrachés à la faiblesse de son père.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Ayant approuvé la nomination de son successeur, nous reconnaissons également ses qualifications ; nous lui sommes favorables et lui présentons tous nos vœux de réussite.Europarl
Il estime absurde de déjà parler de la nationalité, et encore moins du nom de son successeur.Europarl
Et c'étoit bien inutilement qu'un roi avoit désigné tel ou tel de ses fils pour son successeur : si le consentement de la nation n'avoit ratifié cette désignation, elle étoit nulle.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Le successeur est déclaré par le prince lui-même, ou par ses ministres, ou par une guerre civile.Montesquieu (1689-1755)
Il s'était fait accompagner à la promenade par un de ses familiers, en qui, dans ce moment, il avait cru voir son successeur.Émile Vincens (1764-1850)
Quant à mon successeur, vous le connaissez aussi bien que moi ; le roi et mes collègues ont, pour ainsi dire, exigé que je le nommasse moi-même.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
On n'a pas approuvé sa conduite dans les derniers événements et on lui donne un successeur.François Guizot (1787-1874)
On n'attribuera pas ce langage à l'ambition ; je n'ai que trop d'honneur, et ma santé est tellement délabrée, que je crois être obligé de vous demander un successeur.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
L’ancien gouvernement a aussi consenti des efforts - pas assez, je l’admets - et nous espérons donc vivement que son successeur intensifiera ses efforts.Europarl
J'en appelle au président en exercice et à son successeur pour qu'ils nous rassurent sur le fait que toutes les nouvelles initiatives nécessaires seront prises.Europarl
Les offices devinrent perpétuels, et quand quelque membre du parlement mourut, la compagnie choisit elle-même son successeur.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Je ferai plus, je la quitterai, et je ne connais pas cette femme, ou je n'aurai point de successeur.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Tous ceux qui crient contre le ministre actuel auraient lieu de crier bien davantage contre son successeur.Albert Du Casse (1813-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUCCESSEUR » s. m.

Qui a droit d'occuper la place qu'occupoit un autre, soit qu'il y parvienne par élection, collation, heredité, ou autrement. Il n'y a jamais eu de Tyran qui ait pû tuer son successeur. Un Roy des Romains est un successeur designé à l'Empire. Un Coadjuteur est un successeur à une Prelature, un resignataire à un resignant. Un titulaire usufruitier ne peut pas faire prejudice à son successeur. Ce Prince a fait tant de conquestes, qu'il ne laissera rien à faire à son successeur. Les Sçavants travaillent pour leurs successeurs, pour instruire ceux qui viendront aprés eux. Aristote a été un digne successeur de Platon.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020