superfluité

 

définitions

superfluité ​​​ nom féminin

littéraire Chose superflue.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À quoi bon toujours se défendre, quand on sait que, inévitablement, le résultat de tous ces débats en attestera la superfluité ?Camille Lemonnier (1844-1913)
Le dîner du gouverneur était bon et bien servi, sans superfluité, sans recherche inutile.Astolphe de Custine (1790-1857)
Mes voisins et moi nous vivons en parfaite intelligence, et souvent nous mangeons les uns chez les autres ; nos repas sont abondants sans superfluité.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Convaincu de la superfluité des paroles, les confondait-il toutes dans un même néant, prisant la pensée noblement exprimée à l'égal de la boutade grossière ?Guy de Maupassant (1850-1893)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPERFLUITÉ » s. f.

Ce qui est de trop, qui est inutile, dont on se pourroit aisément passer. Le Sage est ennemi de la superfluité. Les mondains ne font parade que de superfluitez. Un Orateur doit fort eviter la superfluité des paroles.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020