superlatif

 

définitions

superlatif ​​​ , superlative ​​​ nom masculin et adjectif

Terme qui exprime le degré supérieur d'une qualité. « Rarissime » est un superlatif. —  adjectif Préfixes superlatifs (ex. archi-, extra-, super-, hyper-).
par extension Terme exagéré, hyperbolique. Abuser des superlatifs.
Grammaire Le superlatif : l'ensemble des procédés grammaticaux qui expriment la qualité au degré le plus élevé. Superlatif relatif (article défini + comparatif, ex. le plus, le moindre); absolu (ex. très).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le mot dégoûtant ne serait que le positif dont le superlatif n'existe pas et avec lequel il faudrait exprimer l'impression causée par cette misère.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le superlatif de la complexité ne fait-il pas deviner la perfection dans la simplicité ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Au cas où le superlatif absolu ne serait pas réalisable, le superlatif relatif devrait toujours être réalisé ; donc, en dernière analyse, le meilleur possible, absolu ou relatif, doit être réalisé.Alfred Fouillée (1838-1912)
Pour former le superlatif, on emploie les mots hach, tipáan, beaucoup, très, fort.Abbé Brasseur de Bourbourg (1814-1874)
Et je vous avouerai que si c'est là le garçon auquel vous faisiez allusion, il m'intéresse au superlatif.Georges Eekhoud (1854-1927)
Or, ici nous en rencontrons un vicieux au superlatif.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Je ne dis pas que je suis très heureux, car j'ignore quel est le superlatif du bonheur.Georges Darien (1862-1921)
Il me semble nécessaire, je voudrais employer un superlatif, extrêmement nécessaire de discuter très ouvertement de la relation transatlantique.Europarl
Dussiez-vous me trouver naïf et primitif au superlatif, je dois avouer que toutes ces manifestations bienveillantes, toutes ces rumeurs sympathiques me rendaient extrêmement heureux.Hector Berlioz (1803-1869)
Enfin, sans son nez magistral et superlatif, il eût été poupin.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais remarquez que le superlatif est tout différent, et que non seulement il est différent, mais qu'il prend en lapon une terminaison latine.Auguste de Gérando (1819-1849)
Le superlatif a six manières de s'exprimer, disent les grammairiens ; l'on va voir qu'à peine une seule est vraie et précise.Volney (1757-1820)
Paresseux au superlatif, il n'a rien fait que piqué par les hallebardes de la nécessité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPERLATIF, IVE » adj.

Terme de Grammaire. C'est une inflexion des noms adjectifs, qui se fait pour augmenter leur signification jusqu'au troisiéme degré. Long, plus long, tres-long. Bon, meilleur, tres-bon. On dit aussi au superlatif, Generalissime, Eminentissime, &c. Ce Docteur est du genre superlatif en doctrine & en pieté.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020