suppliant

 

définitions

suppliant ​​​ , suppliante ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui supplie. —  Qui exprime la supplication. Un regard suppliant. ➙ implorant.
nom Personne qui supplie.
 

synonymes

suppliant, suppliante adjectif

implorant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle s'était tournée vers les gens de la ferme, le regard suppliant et les mains tendues !Émile Souvestre (1806-1854)
A deux heures du matin, il était chez moi, à genoux, pleurant, sanglotant, suppliant, demandant grâce pour vous et pour lui...Eugène Sue (1804-1857)
Ainsi debout et secoué par les sanglots, il était plus misérable et plus suppliant qu'à genoux.Victor Hugo (1802-1885)
Nous nous attendions à ce que sa mère le grondât, mais elle se contenta de me regarder d'un air moitié suppliant, moitié rieur, guettant mon indulgence.Louise d'Alq (1840-1910)
Les évêques se jettent aux genoux de l'empereur, le suppliant avec larmes de ne pas se laisser entraîner à l'influence d'un seul homme...Jules Michelet (1798-1874)
Je l'arrêtai d'un geste, le suppliant de ne rien ajouter à un cadeau qui était le plus touchant qu'ils eussent pu me faire.Marie Quinton (1854-1933)
Il eût été difficile de résister à ce regard si touchant, à cette voix si éloquente, à ce ton suppliant.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Il leva les yeux, la regarda, mal à l'aise, suppliant, voulant échapper à cette conversation si pénible.Émile Zola (1840-1902)
Le chevalier allait ouvrir la porte, lorsque la jeune femme lui saisit les deux mains d'un air si suppliant, qu'il s'arrêta malgré lui.Eugène Sue (1804-1857)
Les parois, le plancher et les essieux semblaient épuisés de fatigue, l'ensemble avait on ne sait quoi d'accablé et de suppliant.Victor Hugo (1802-1885)
Sur quoi le cardinal, entendant la pendule sonner onze heures, s'inclina profondément, demandant congé au roi pour se retirer, et le suppliant de se raccommoder avec la reine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ursule me regarda d'un air presque suppliant, et haussa les épaules en me montrant sa belle-mère.Eugène Sue (1804-1857)
Je te demande cela en suppliant, ne voulant pas en venir aux mains avec toi, comme l'autre fois, car je sais que tu les as rudes et pesantes.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je pris donc du tulle et des dentelles, la suppliant de me laisser arranger cela pour qu'elle ne puisse prendre froid.Marie Quinton (1854-1933)
Il releva son œil suppliant, et, voyant qu'elle le ramenait près d'elle, toute sa face rayonna de joie et de tendresse.Victor Hugo (1802-1885)
Jarnac, étonné de sa victoire, courut vers lui, le suppliant de garder sa vie, pourvu qu'il rendît l'honneur à la dame par une déclaration publique qu'il s'était trompé.Jean-Baptiste Capefigue (1801-1872)
Deux jours après, l'aiguilleur, déplacé, était venu lui faire ses adieux, ne soupçonnant rien, la suppliant de le rejoindre, dès qu'elle n'aurait plus sa mère.Émile Zola (1840-1902)
Les deux premiers se sont détournés avec des airs de jésuites, le dernier nous a jeté un regard suppliant.Georges Ohnet (1848-1918)
Aussi, dès que j'étais seule avec elle, je la couvrais de caresses, en la suppliant de ne pas me donner pour de l'argent à ma grand'mère.George Sand (1804-1876)
Ce fut donc à moi qu'il fit les premiers aveux de sa trahison, en me suppliant de vous en instruire avec tous les ménagements possibles.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPPLIANT, ANTE » adj.

Qui supplie, qui a presenté une requeste. Tous ceux qui font des demandes en Justice, y paroissent en qualité, en posture de suppliants. On a jugé en faveur du suppliant, c'est à dire, on a enteriné sa requeste.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020