tabellion

 

définitions

tabellion ​​​ nom masculin

par plaisanterie Notaire.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il m'était nécessaire aussi d'inventer un prétexte pour rendre visite au nouveau tabellion ; mais, sur ce point, je ne fus pas longtemps embarrassé.Eugène Chavette (1827-1902)
Le bossu donna un petit coup de pied dans la chaise du notaire-tabellion-garde-note.Paul Féval (1816-1887)
Pour toute réponse, le tabellion se dirigea vers l'endroit désigné.Eugène Chavette (1827-1902)
J'ai rarement vu un homme plus aimable que ce tabellion.Georges Darien (1862-1921)
Tabellion et ange gardien, chacun avait sa part de cet avis qui devait contenir une sérieuse menace, car tous les deux pâlirent un peu plus.Eugène Chavette (1827-1902)
Que lui faut-il donc, à ce tabellion, pour faire un millionnaire ?Albert Cim (1845-1924)
Mais, en dépit des jurons et des coups de fouet, nécessaires aux chevaux, à ce qu'il paraît, il était resté du tabellion en lui.Victor Hugo (1802-1885)
Et le tabellion commença la lecture du contrat de mariage, tandis que la chapelle du château était envahie par la foule.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
L'honnête tabellion lui annonçait qu'une vieille parente, qu'il connaissait à peine, venait de mourir en lui laissant cinq cent mille francs.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Alors nous entrons dans le cabinet du tabellion pour la remise des titres.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Probablement que le drôle avait reçu quelque pourboire du tabellion.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce digne tabellion sent le papier timbré comme le lapin de clapier sent le chou.Victor Hugo (1802-1885)
Il fit donc comme s'il n'avait rien entendu, et entra chez son ami le tabellion.Claude Tillier (1801-1844)
Le questionneur prit cette réponse pour une exagération du zèle du portier à vanter le tabellion, son locataire.Eugène Chavette (1827-1902)
Le tabellion qui vous remettra ce billet se consultera avec vous pour les formalités, il a mes pouvoirs.Eugène Sue (1804-1857)
Répondez, continua le tabellion avec la même vivacité.Eugène Chavette (1827-1902)
Loin de là, la physionomie, l'attitude du tabellion, imposaient au vicomte un ressentiment indéfinissable, moitié crainte, moitié haine, quoiqu'il n'eût aucune raison sérieuse de le craindre ou de le haïr.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TABELLION » s. m.

qui ne se dit plus que d'un Notaire dans une Seigneurie ou Justice subalterne, pour recevoir les actes qui se passent sous scel authentique, & non royal, & qu'on pretend ne porter point d'hypotheque hors de son ressort. Les Seigneurs Chastelains & Hauts Justiciers ont droit d'établir un Tabellion. Les Greffiers des petites Justices sont aussi Tabellions. Il vient du Latin Tabellio.
 
Les Tabellions étoient autrefois differents des Notaires, en ce que les Notaires ne faisoient que dresser & recevoir la minute de l'acte qui ne se delivroit qu'en papier ; au lieu que les Tabellions les delivroient grossoyez & en parchemin en forme executoire ; & on disoit alors tabellioner, pour dire grossoyer. C'étoient eux qui apposoient les sceaux aux contracts, qui les rendoient executoires ; & les Clercs qui faisoient partie de leur famille, furent par la suite du temps appellez Notaires, & ont emporté l'avantage sur leurs Maistres, ayant été erigez en titre d'office.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020