teindre

 

définitions

teindre ​​​ verbe transitif

Imprégner (qqch.) d'une substance colorante par teinture. Teindre un vêtement. —  pronominal Se teindre : teindre ses cheveux.
littéraire Colorer. ➙ teinter. —  pronominal (sujet : chose) Les champs se teignent de pourpre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je teins

tu teins

il teint / elle teint

nous teignons

vous teignez

ils teignent / elles teignent

imparfait

je teignais

tu teignais

il teignait / elle teignait

nous teignions

vous teigniez

ils teignaient / elles teignaient

passé simple

je teignis

tu teignis

il teignit / elle teignit

nous teignîmes

vous teignîtes

ils teignirent / elles teignirent

futur simple

je teindrai

tu teindras

il teindra / elle teindra

nous teindrons

vous teindrez

ils teindront / elles teindront

 

synonymes

teindre verbe transitif

teinter, brésiller, colorer, cocheniller, garancer, raciner, safraner

[littéraire] nuancer, colorer, teinter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je l'ai vue teindre en blanc mes cheveux noirs, et avec quelle lenteur savante et méchante !Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans l'intervalle de vingt-quatre heures, les élytres prennent leur coloration mi-partie fauve et noire ; les ailes s'obscurcissent, et les pattes achèvent de se teindre en noir.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Que de merveilles réunies dans cette collection où l'on voit l'argile prendre toutes les formes, se teindre de toutes les couleurs, s'associer à toutes les substances !Émile Souvestre (1806-1854)
Si les chapeaux à teindre sont d'une même qualité, on ne doit pas 118 négliger, à chaque chaude, de les placer alternativement au fond de la chaudière.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Se teindre ne lui suffisant plus, il se fardait, et on eût pu le suivre à la trace dans la rue tant il s'imbibait d'odeurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
Deux flacons d'eau à teindre les moustaches : ce n'est pas pour mon gendre, au moins !Paul Féval (1816-1887)
Quand il vous viendra la fantaisie de faire teindre vos ouvrières, je vous demanderai d'assister à l'opération.Victor Tissot (1845-1917)
Elles apprennent à teindre de différentes couleurs, à broyer les grains, à faire diverses sortes de pain ou de pâte, et à vendre leur ouvrage au marché.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les lueurs du soir commençaient à teindre l'horizon ; nous tournions le plateau parsemé de hameaux et de bocages.Émile Souvestre (1806-1854)
Tout d'un coup le sol s'affaisse, et le voilà jusqu'à mi-jambe dans une glaise jaune, admirablement préparée pour teindre ses bas.George Sand (1804-1876)
Quelquefois le tailleur achetait des draps écrus et les faisait teindre suivant le goût du client.Gustave Fagniez (1842-1927)
Ils en ont de plusieurs sortes, plus ou moins épaisses, mais toutes fabriquées avec la même matière ; j'ignore la méthode dont ils se servent pour les teindre.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Par les fenêtres, on pouvait apercevoir des métiers de tisserands, des pièces de drap que l'on venait de teindre, des ateliers de tailleurs ou de couturières.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Avec les transformations qu'il subit dans les creusets du laboratoire, on peut teindre, sucrer, aromatiser, vaporiser, purifier, chauffer, éclairer, orner en produisant du diamant.Jules Verne (1828-1905)
L'art de tanner le cuir leur était parfaitement connu ; de même que celui de le teindre en diverses couleurs, comme nos maroquins ; et d'y imprimer des figures.Charles Rollin (1661-1741)
Ils ne sont pas moins curieux de se teindre les dents en vert et en rouge.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les moutons ne se trouvant pas assez bien mis pour la circonstance, se font un devoir et un plaisir de se teindre eux-mêmes en rouge et en jaune.Alphonse Karr (1808-1890)
Avait-elle oublié de teindre ses petits cheveux blancs des tempes avant de mettre sa perruque ?Pierre Louÿs (1870-1925)
Elle achetait des amours qu'elle ne pouvait plus inspirer ; elle avait beau se faire teindre les cheveux, se mettre de fausses dents, on exigeait beaucoup d'elle.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
On peut teindre ces brins de bois comme la paille ; le procédé ne diffère en rien.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEINDRE » v. act.

Terme de Negoce. Preparer une estoffe ou un autre corps avec des sels, liqueurs, ou drogues colorantes, en telle sorte qu'ils paroissent d'une certaine couleur. On teint les draps, les laines, les soyes & les toiles en noir, en rouge, en violet, &c. On teint en blanc les laines, lors qu'on les tond & qu'on les degraisse. Il est deffendu de teindre aucune estoffe de blanc en noir pour quelque cause que ce soit, & de teindre les soyes sur le crud ou à demi-bain. Quand on teint une estoffe en jaune, & puis en bleu, elle se trouve teinte en verd. On teint en cramoisi, quand le premier pied de teinture se fait avec de la graine d'escarlate, ou la cochenille. On teint les cheveux, le bois, les gommes. On teint les pierres & le verre pour en faire de fausses pierreries. On teint aussi les liqueurs, en les meslant avec d'autres. Cet homme est si sobre, qu'il ne fait que teindre, que rougir son eau.
 
On dit figurément, Teindre ses mains du sang des innocens, pour dire, Faire mourir des innocens. On dit aussi, que les rivieres étoient teintes du sang des ennemis, pour dire, qu'on en avoit fait grand carnage.
 
TEINT, EINTE. part. pass. & adj.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020