tempéré

 

définitions

tempéré ​​​ , tempérée ​​​ adjectif

vieux ou littéraire Modéré.
Climat tempéré, ni très chaud ni très froid. ➙ doux. —  Zone tempérée, où règne ce climat.
Musique Qui est réglé par le tempérament. « Le Clavier (ou Clavecin) bien tempéré » (œuvre de J.-S. Bach).
 

synonymes

tempéré, tempérée adjectif

doux, clément

modéré, doux, équilibré, pondéré, posé, raisonnable

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand cette femme alloit seulement à la promenade dans un bois, il falloit que l'air fût si tempéré, qu'à peine trouvoit-elle trois jours en tout un printemps.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Pour ces raisons, dans les pays où le mariage est fortement tempéré par le divorce, il est inévitable que l'immunité de l'homme marié soit plus faible.Émile Durkheim (1858-1917)
Dans le système que nous examinons, le même mois serait successivement tempéré, chaud et froid.Adrien Guilmin (1812-1884)
Ajoutez-y un teint que sa blancheur, sa délicatesse et son éclat tempéré ont fait appeler un teint de perle.Victor Cousin (1792-1867)
Ce corps malade ne se soutient pas par un régime doux et tempéré, mais par des remèdes violents, qui l'épuisent et le minent sans cesse.Montesquieu (1689-1755)
Il tenait de son père par son esprit aimable et clair, mais il était plus prudent et plus tempéré.Anatole France (1844-1924)
Un soleil ardent, qui n'est jamais tempéré ni par des nuages, ni par de la pluie, brûle toutes les herbes et les plantes, hormis celles qu'on peut arroser.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Mais je soutins le ton de la vérité et de la franchise tempéré par le dévouement, et ce dévouement était sincère.Joseph Fouché (1759-1820)
On ne peut se faire une idée, dans un climat tempéré, de ce que c'est que cette souffrance ; il faut l'avoir éprouvée pour en juger.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Certes le péché grouillait, la passion ardait, l'entité dévorait autour d'elle ; mais ces heurts jetaient de la lumière ; on ne vit lors ni vertu médiocre, ni vice tempéré.Joséphin Péladan (1859-1918)
C'est un esprit fait de raillerie, et aussi de bon sens et de modération ; fin, tempéré, harmonieux, comme les lignes et les teintes de vos paysages.Jules Lemaître (1853-1914)
Assez mal élevé, n'ayant reçu qu'une banale éducation de collège, rien n'avait adouci, tempéré sa fougue naturelle.Eugène Sue (1804-1857)
Il avait l'extérieur d'un héros de roman, mais tempéré par la modestie, ce voile du vrai mérite.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le temps était à souhait pour un malade, ni trop chaud, ni trop frais, tempéré par une douce brise qui vivifiait l'air.Hector Malot (1830-1907)
Il l'était de naissance, d'hérédité et comme de climat, étant né de famille au-dessus de la moyenne, sans être grande, et dans un pays tempéré et doux.Émile Faguet (1847-1916)
Le grand, le vrai mal, c'est la souffrance de mon amie ; et votre lettre en a tempéré l'amertume.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
S'il est bon, par exemple, de couvrir un comble en ardoises dans un climat tempéré et humide, ce procédé ne vaut rien dans un climat chaud, sec et venteux.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Son caractère un peu violent avait été tempéré par l'habitude de la bonne société dans laquelle il vivait.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
C'est là qu'il s'embarqua et qu'il se dirigea vers l'île des hommes libres, sur un rapide vaisseau dont un vent tempéré favorisait l'impatience.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Parfois ce sont de simples restrictions que suggère à son esprit tempéré le caractère trop absolu de certaines maximes.Gabriel-Paul-Othenin d'Haussonville (1843-1924)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020