timonier

 

définitions

timonier ​​​ , timonière ​​​ nom

Marine Personne qui tient le timon (2), la barre du gouvernail, qui s'occupe de la direction du navire.
au figuré Conducteur, guide. Le grand timonier : surnom de Mao Zedong.
 

synonymes

timonier nom masculin

pilote, homme de barre, nautonier (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une longue corde les attachait tous trois au timon du chariot, où figurait notre magnifique vache en qualité de timonier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Elle a déjà mis le cap sur un autre îlot et confié le gouvernail à un autre timonier.Paul Bourget (1852-1935)
Là, un timonier nous apprit que les chaînes du gouvernail avaient été engagées pendant l'intervalle qui avait séparé les deux coups de mer.Jules Verne (1828-1905)
Rien n'est plus agréable que d'errer parfois seul sur l'eau, et de se servir à soi-même de rameur, de timonier et de pilote.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Sans répondre, le timonier saisit la corde attachée au battant de la cloche et frappa quatre coups doubles.Gustave Aimard (1818-1883)
D'après les conseils du timonier, elle prépara ses habits d'hiver, et il fallut qu'elle changeât tout à fait son accoutrement.Jules Verne (1828-1905)
Le timonier obéit, et la corvette, se rapprochant du lit du vent, commença à se redresser.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Celui-ci, d'une voix basse et calme, ne s'occupait qu'à transmettre ses ordres au timonier, placé à l'arrière du petit bâtiment.Jules Verne (1828-1905)
Nous nous introduirions à l'intérieur, et les boulons enlevés, nous remonterions à la surface, sans même que le timonier, placé à l'avant, s'aperçût de notre fuite.Jules Verne (1828-1905)
Le timonier obéit, et le bâtiment, en passant de l'est-sud-est au sud-est, obéit au timonier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
À de certains moments nous aperçûmes à travers la pluie fine des feux d'un rouge brumeux ; et le capitaine héla au timonier de les éviter.Marcel Schwob (1867-1905)
En dépit des paroles du timonier, ils se trouvaient dans une position excessivement périlleuse, car un tremblement venait de se produire.Jules Verne (1828-1905)
Malheureusement, le timonier et le commandant de pont, peut-être assoupis en raison de l'excès d'heures de travail, provoquent le naufrage du navire.Europarl
Il fallut donc toute l'attention du timonier pour ne pas engager sous cette énorme voilure.Jules Verne (1828-1905)
Le timonier se tenait entre eux, près de la petite roue destinée à mouvoir le gouvernail.Jules Verne (1828-1905)
Le lendemain matin en faisant la visite du bord, le capitaine remarqua d'abord la disparition d'une chaloupe, puis il aperçut le timonier gisant sur le pont.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Le timonier gouverna directement sur l'objet ; tout l'équipage était rassemblé sur le pont, les yeux fixés sur ce point de mire.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Le timonier se leva vivement, et prononça un chut étouffé par la prudence et accompagné du geste impérieux qui ferme la bouche qui va parler trop haut.Joseph Méry (1797-1866)
De même, les cages du fanal et du timonier rentrèrent dans la coque de manière à l'affleurer seulement.Jules Verne (1828-1905)
Et le capitaine répète, d'une voix brève, les commandements au timonier, attentif au moindre mot.Louis Boussenard (1847-1910)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIMONIER » s. m.

Cheval qu'on met au timon du carrosse, qui est opposé à celuy qu'on met à la volée.
 
TIMONIER, en termes de Marine, est le matelot qui tient le timon ou la barre du gouvernail, qui fait son quart, & qui est posté devant l'habitacle.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020