barre

 

définitions

barre ​​​ nom féminin

Pièce longue et rigide. Assommer qqn à coups de barre de fer. —  locution, familier C'est le coup de barre : c'est trop cher. ➙ coup de bambou. Avoir un (ou le) coup de barre : se sentir soudain épuisé.
Une barre d'or. ➙ lingot. —  locution C'est de l'or en barre, une valeur, un placement sûr.
Barre de nougat. Barre aux céréales.
Barre d'appui, qui sert d'appui à une fenêtre. —  Traverse horizontale scellée au mur et qui sert d'appui aux danseurs pour leurs exercices. Exercices à la barre. —  Sports Barre fixe : traverse horizontale sur deux montants. Barres parallèles, horizontales, de même hauteur sur des montants. Barre de saut. —  locution, au figuré Placer la barre trop haut, trop bas : exiger trop, pas assez.
au figuré Seuil, niveau. La barre des 1 500 euros de salaire mensuel.
Dispositif au moyen duquel on actionne le gouvernail d'un navire. Être à la barre. ➙ barrer. L'homme de barre. ➙ barreur. —  locution, au figuré Prendre, tenir la barre : prendre, avoir la direction.
Lieu où comparaissent les témoins, où plaident les avocats à l'audience.
Amas de sable qui barre l'entrée d'un port, d'un fleuve. —  Déferlement violent de la houle. ➙ mascaret.
Barres du cheval, espace vide de sa mâchoire.
Trait droit. La barre du t. —  Musique Barre de mesure : trait vertical qui sépare les mesures musicales.
Code-barres, code à barres. ➙ code.
au pluriel Jeu de course entre deux camps limités chacun par une barre tracée sur le sol.
locution Avoir barre sur qqn : être en position de force.

barré ​​​ , barrée ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Fermé par une barrière, une barre… Rue barrée.
Sports Se dit d'un équipage dirigé par un barreur. Le quatre barré.
Marqué, rayé d'une ou de plusieurs barres. Chèque barré.
familier Fou. Un mec barré. Un film un peu barré.
nom masculin Musique Appui simultané sur plusieurs cordes d'un instrument à cordes pincées. Faire un barré à la guitare.
 

synonymes

barre nom féminin

[de métal] barreau, tige, tringle, [d'or] lingot, [de bois] baguette, bâton

[sur porte] bâcle, épar

gouvernail, timon (vieux)

[dans la mer] banc, haut-fond, bas-fond

coup de barre

fatigue, coup de bambou (familier), coup de pompe (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « barre »

Ce système est en train de devenir fou, et il va convenir, là aussi, de redresser la barre dans les années qui viennent.Europarl
Barbaroux, désespérant de se faire entendre, s'élance à la barre pour être écouté au moins comme pétitionnaire.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il y a une semaine, les dépenses estimées avaient déjà dépassé la barre des 100 millions.Europarl
Le moulin des langues, pour tourner à vide, n'en tourna pas moins, et se mit à moudre cruellement cette réputation qui n'avait jamais donné barre sur elle.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Si nous descendons sous cette barre, il n’y aura pas de politique régionale crédible, car nos besoins sont bien plus grands depuis l’élargissement et ils devront être financés.Europarl
Cette barre doit être relevée, et c'est alors seulement que le marché pourra être ouvert.Europarl
Non, je ne les dirais pas même à l'oreille de ma vieille jument brune que voici, de peur de la voir à la barre des témoins, déposant contre moi.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Si plus aucun choc de prix important ne se produit, le taux d’inflation annuel devrait passer sous la barre des 2% en 2005.Europarl
La barre – nous allons pouvoir en juger in fine, à la fin de ce programme de négociations – a été placée assez haut.Europarl
Huit vapeurs la défendent, et sa barre la rend presque inabordable à une flotte d'assaillants.Jules Verne (1828-1905)
Sur le plus beau jet de barre et la meilleure botte d'escrime, on ne donne pas un verre de vin à la taverne.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Tout ce que je peux dire, c'est qu'il a placé la barre très haut pour son successeur.Europarl
Cela suppose que nous osions mettre la barre plus haut et que nous exigions de voir à l'avenir une alternative aux actuels moteurs à combustion dont sont équipées les voitures.Europarl
Il met en garde, à juste titre, contre le risque de placer la barre trop haut.Europarl
Mais je reconnais que, face à l'état de dégradation des ressources halieutiques, il est naturel que, chaque fois que l'on ouvre ces dossiers, on commence par placer haut la barre.Europarl
Depuis février 2011, le cours du pétrole ne cesse d'augmenter, passant récemment au-dessus de la barre des cent dollars.Europarl
La deuxième préoccupation concerne le fort taux moyen de chômage européen, au dessus de la barre des 10 % de la population active.Europarl
S'il devait s'avérer à terme que l'on peut faire mieux, nous serons bien sûr parmi les premiers à relever la barre.Europarl
Notre navire devrait être suffisamment grand pour résister aux mauvais temps, mais à condition d'être dirigé par un homme de barre expérimenté.Europarl
Irrité jusqu'à la fureur, j'arrivai sur lui avec la véloce rapidité que met un éclair à courir le long d'une barre de fer.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire

Exemples de « barré »

Ne serait-ce pas la fermeture des bibliothèques, le long héritage de la pensée écrite mis au cachot, l'avenir barré, l'arrêt total de tout progrès et de toute conquête ?Émile Zola (1840-1902)
Le centre est barré par un pain long, et un flacon pend sur le côté droit.Jacques Fricasse (1732-1802)
Courtin lui dit qu'il étoit tout barré, et qu'à mesure qu'un article avoit été exécuté, il y avoit fait une barre, et qu'il ne savoit même s'il l'avoit gardé.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il prévoyait qu'il n'irait pas loin sans avoir maille à partir avec le valet récalcitrant qui lui avait barré le passage, lors de sa première et unique visite.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Ou encore, se pourrait-il, comme l'affirment certains dirigeants européens, qu'il ne faille pas remplacer les anciens mécanismes, étant donné qu'ils n'ont pas, cette fois-ci, barré la route à un accord ?Europarl
Souvarine était derrière eux, le front barré d'une grande ride, comme si le clou de son idée fixe se fût imprimé là, menaçant.Émile Zola (1840-1902)
Les forces déchaînées qui en 1815 devinrent sans emploi, se répandirent, tel un fleuve barré, dans les marécages de la bourgeoisie libérale, peuplant la rue de héros en disponibilité.Francis Chevassu (1861-1918)
Machinalement, elle alla examiner de plus près la tache jaunâtre dont les matelas avaient barré le mur.Émile Zola (1840-1902)
Le nouveau venu était de forte carrure, le visage assez maigre barré d'une moustache dont les pointes s'effilaient cosmétiquement, cinquante ans, les cheveux grisonnants taillés en brosse.Jules Lermina (1839-1915)
Il s'élargit ; il s'illumine ; nous sommes dans un lac presque entièrement clair, pressé par des montagnes aiguës, couleur de bure et rayées de neige, barré au fond par un glacier.René Bazin (1853-1932)
Lestrange, qui voulut la suivre, eut son chemin barré par les couples qui refluaient du hall.Marcel Prévost (1862-1941)
Auguste, dont la flamme s'éteignait à chaque tour de roue, s'abandonnait aux cahots, la mine terreuse, l'œil gauche barré de migraine.Émile Zola (1840-1902)
Mais il ne sera pas dit que deux misérables enfants nous auront impunément barré la route !Paul Féval (1816-1887)
Mais ses opinions irreligieuses et bonapartistes, franchement avouées, lui ont barré la route des honneurs, ouverte seulement à la double hypocrisie républicaine et cléricale.Georges Darien (1862-1921)
Peu s'en est fallu que le passage me fût barré lorsque je revenais vers vous.Eugène Chavette (1827-1902)
Bientôt le passage fut barré par un torrent dans le lit très encaissé duquel s'écroulait une cascade comme un fleuve de lait précipité en masse bouillonnante et mousseuse.Berthe de Buxy (1863-1921)
Un peu plus loin, le courant était barré par un mur de roches noires, ne laissant qu'une étroite ouverture à travers laquelle les eaux se précipitaient avec fureur.Jules Verne (1828-1905)
Et, dès le premier jour de son arrivée, les portes se fermaient violemment, il tombait dans un monde hostile, semé d'embûches, barré de gouffres.Émile Zola (1840-1902)
Les sept grands garçons avaient l'air réjoui, et se donnaient le bras, tous les sept, de façon qu'ils auraient barré les rues, s'ils avaient voulu.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Toutes les vingt secondes, un garçon, chargé de plats, trouvant le corridor barré, les dérangeait.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BARRE » s. f.

Menuë & longue piece de bois, ou de metail, qui sert à assembler, ou à fermer quelque chose. Cette porte est composée de trois ais cloüez sur deux ou trois barres. Ces fenestres ferment bien, il y a des barres de fer par tout. le vin diminuë beaucoup de bonté, quand il est au dessous de la barre du tonneau. les portes cocheres se ferment par derriere avec une barre. Ce mot vient du Latin vara, qui signifie un pieu, une perche, d'où on a fait aussi barreau. Menage. Nicod le derive de l'Hebreu beriah, qui signifie vectis, levier ou barre.
 
On appelle aussi Barre, une traverse à fermer un passage d'un pont, d'une advenuë, &c. d'où sont venus les mots de Barriere, Barrage, & autres.
 
D'autres croyent que Barre signifioit autrefois toute sorte de tributs, principalement ceux qui se payoient aux barres & portes des villes & des bourgs.
 
BARRE, est aussi une longue piece de bois, qui par un des bouts entre dans la teste du gouvernail, & tout le reste entre dans le navire au dessous du deuxiéme pont. Le timonnier tient la barre à la main devant l'habitacle. Elle est supportée par un traversin qui traverse le vaisseau. On l'appelle aussi timon du gouvernail.
 
BARRE D'ARCASSE, autrement, Lissé de hourdi, est la piece qui fait la largeur de la pouppe à la hauteur du premier pont, ou franc tillac, qui est environ des deux tiers du maistre bau. Il y a d'autres barres qui sont posées au dessous, nommées sous-barres d'arcasse, qui sont moindres en longueur, à cause de la diminution de la largeur du vaisseau.
 
BARRES DE HUNE, ce sont des pieces de bois mises en saillie, & enclavées au haut des masts, qui supportent les hunes. On les appelle aussi barreaux, & tasseaux. On les appelle sur la Mediterranée ganterias.
 
BARRE, se dit aussi des lingots ou pieces de metail étenduës en longueur. On a apporté à la Monnoye 2000. barres d'argent. le fer se met en barre à la fenderie. On dit d'une chose precieuse & de bon debit, que c'est de l'or en barre.
 
BARRE, est aussi une ligne qu'on tire avec la plume. On s'en sert pour marquer la fin d'un article, d'un chapitre, d'un traitté, & pour les distinguer les uns des autres. On s'en sert aussi pour rayer quelques parties d'un acte, en passant la barre ou la plume par dessus ou de travers.
 
BARRE, en termes de Blason, est une des pieces honorables de l'Escu, qui divise l'Escu en deux parties d'angle en angle, à commencer par le costé gauche d'enhaut en tirant du costé droit. Elle sert communément pour les bastards, aussi-bien que le baston ou filet mis en contrebande. De là vient qu'on dit en proverbe, quand on veut taxer quelqu'un de bastardise, qu'il est du côté gauche, ou de contrebande. On dit aussi, Barré d'or & de gueules à cinq, ou huit pieces, &c.
 
On appelle la Barre de la Cour, le lieu où se placent quelques Conseillers commis pour faire quelques instructions de procés, & les adjudications par decret. Il y avoit autrefois une grande barre de fer à la porte de la Grand'-Chambre, sur laquelle se venoient appuyer les Conseillers pour recevoir les requestes des parties : ce qu'on a appellé depuis, Instructions & instances à la Barre. On appelloit aussi autrefois Barres, les exceptions, & fins de non recevoir, que les deffendeurs proposoient dés le commencement de l'instance : ce que Du Cange prouve par de vieux titres, & dit qu'on les appelloit ainsi, parce qu'elles étoient comme des barres pour empêcher les plaideurs d'aller plus avant. L'Ordonnance de 1667. a abrogé les procedures qui se faisoient à la Barre, qui s'appelloient Defauts aux Ordonnances. On fait l'adjudication des Offices à la Barre de la Cour. Elle se tient à Paris à la porte de la Grand'-Chambre. Autrefois c'étoit au barreau qui ferme le parquet, d'où elle a pris son nom. La Barre des Requestes du Palais s'appelle encore aujourd'huy leur Parquet, & c'est là où se font les instructions des affaires.
 
BARRE, se dit encore de quelques Jurisdictions subalternes. La Barre du Chapitre Nostre Dame, c'est la Jurisdiction temporelle du Chapitre de Paris. On appelle aussi la Barre & Siege de Nantes.
 
BARRE, en termes de Marine, est un port où on n'entre que quand la mer est haute, parce que les bancs ou les rochers en deffendent l'entrée. Goa est un port de barre où on n'entre pas en tout temps.
 
On appelle sur la Seine la Barre, un certain flot particulier à cette riviere, qui est environ de deux pieds de haut, qui vient fort impetueusement avec le flus de la mer, & qui est fort dangereux pour les bateaux. Il y en a un pareil sur la Dordogne, qu'on appelle le Masquaret.
 
BARRES, au plur. se dit d'un jeu ou course, où les deux partis se placent toûjours en des lieux opposez. Il y avoit aussi autrefois un exercice militaire, qui estoit de lancer la barre, où celuy-là monstroit plus de force, qui la jettoit le plus loin.
 
BARRES, en termes de Manege, sont les parties de la gencive du cheval où il n'y a point de dents, située entre les dents maschelieres & les crochets : c'est où se fait l'appuy du mors. C'est un defaut à un cheval que d'avoir les barres rondes & peu sensibles.
 
On appelle en termes de Chasse, Armes de la barre, les deffenses d'un sanglier.
 
On appelle en Fauconnerie, Barres de la queuë de l'esprevier, certaines bandes noires qui traversent sa queuë.
 
On dit proverbialement, qu'on donnera cent coups de barre à quelqu'un, quand on le veut menacer de le bien battre. On dit, Avoir barre sur quelqu'un, pour dire, Avoir avantage sur luy. On dit, qu'on jouë aux barres, lors qu'on se va chercher reciproquement en même temps, & qu'on ne se trouve point. On dit encore, Roide comme la barre d'un huis, pour dire, Fortement & prestement. On dit aussi des personnes peu sociables, qui se querellent souvent, qu'il faut mettre une barre entre-deux, comme on fait aux chevaux dans les escuries.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020