tintement

 

définitions

tintement ​​​ nom masculin

Bruit de ce qui tinte. Le tintement d'une sonnette.
Tintement d'oreilles : bourdonnement interne analogue à celui d'une cloche qui tinte.
 

synonymes

tintement nom masculin

carillon, tintinnabulement (littéraire)

tintement d'oreille

acouphène

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son tintement frêle de cloche pauvre montait se perdre à travers le ciel, comme une voix trop faible, vite noyée dans l'immensité bleue.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ses dents bruissaient, elle continuait à écouter le tintement candide de la cloche, sérieuse et la lèvre amère, prise de l'indomptable dégoût de la vie.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il pleuvait, et la pluie battait les vitres avec un tintement qui rappelait une certaine nuit de tempête...Théophile Gautier (1811-1872)
On était surpris par un soupir rauque et par un tintement de bagues, de bracelets et d'anneaux de chevilles qui roulaient à terre.Marcel Schwob (1867-1905)
Ses rides étaient multiples comme ses clochettes, et chacune avait sa forme, chacune avait son tintement.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Le tintement d'une cloche annonçant l'heure de la récréation, les prisonnières débouchèrent en tumulte par une porte épaisse et guichetée qu'on leur ouvrit.Eugène Sue (1804-1857)
C'était au matin d'un jour de sabbat et de tous les villages arrivait le doux tintement d'appel des cloches.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Des petits grelots (campanillas) pendent de chacune des dents de ces molettes colossales, et font entendre leur tintement, à chaque mouvement du pied.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
On entendit la voix du banquier criant les coups, les imprécations des perdants, le tintement de l'or, le froissement des dollars-papier.Jules Verne (1828-1905)
Sans doute en sa qualité de trésorier, il ne comprenait que le tintement des écus.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Je suis réveillé par le tocsin, le tintement lugubre, que j'ai entendu dans les nuits de juin 1848.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Un soir, revenant du môle, où j'avais été prendre l'air frais de la mer, j'entendis le tintement de l'or dans une chambre voisine ; la porte était entre-bâillée, j'entrai.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Flavie prit entre ses mains la tête de son père et la secoua doucement, tout en riant d'un petit rire sonore et pur comme le tintement du cristal.Émile Gaboriau (1832-1873)
La cloche, pendant que le docteur parlait, apaisée par une baisse de brise, sonnait lentement, un coup après l'autre, et ce tintement intermittent semblait prendre acte des paroles du vieillard.Victor Hugo (1802-1885)
J'entendais plus précipité le tintement du timbre ; évidemment, ce n'étaient plus deux minutes qui s'écoulaient entre les sons.Jules Lermina (1839-1915)
C'était évidemment un gros gaillard, car son pas était pesant et lent, et il s'y mêlait un tintement métallique auquel nous ne comprenions rien.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il s'animait au son de ses paroles, comme un cheval au tintement de ses grelots.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ratu se laissa décorer avec une charmante modestie, et parut amusé du petit tintement que faisait sa croix contre sa médaille ; tintement dont il sut bientôt jouer.Marcel Mültzer (1866-1937)
Pendant qu'ils travaillaient ainsi et causaient entr'eux de l'accident qui venait d'avoir lieu, ils entendirent le tintement de plusieurs clochettes, et ils virent presqu'aussitôt arriver la cavalcade de nos connaissances.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Naturellement, la cloche s'arrêta et les pensionnaires, qui écoutaient son tintement, se réjouissant de leur farce, eurent un rire inextinguible à l'arrêt soudain de la sonnette.Jules Massenet (1842-1912)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TINTEMENT » s. m.

Action de la cloche qui tinte. On dit aussi le tintement de l'oreille.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020