Email catcher

tiquer

définitions

tiquer ​​​ verbe intransitif

Manifester par la physionomie, ou par un mouvement involontaire, son mécontentement, sa désapprobation, son dépit. Il a tiqué sur le prix.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tique

tu tiques

il tique / elle tique

nous tiquons

vous tiquez

ils tiquent / elles tiquent

imparfait

je tiquais

tu tiquais

il tiquait / elle tiquait

nous tiquions

vous tiquiez

ils tiquaient / elles tiquaient

passé simple

je tiquai

tu tiquas

il tiqua / elle tiqua

nous tiquâmes

vous tiquâtes

ils tiquèrent / elles tiquèrent

futur simple

je tiquerai

tu tiqueras

il tiquera / elle tiquera

nous tiquerons

vous tiquerez

ils tiqueront / elles tiqueront

synonymes

tiquer verbe intransitif

tressaillir, hausser les sourcils, sourciller

rechigner

faire tiquer

indisposer

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bien entendu, ce terme nous fait tiquer car, pour nous, le désir est par essence inconscient, alors que l'auteur parle de désir conscient.Figures de la Psychanalyse, 2005, Caroline Eliacheff (Cairn.info)
Le philosophe de métier tiquera peut-être devant ce qui peut apparaître comme une voltige conceptuelle aventureuse.Archives de Philosophie, 2012, Fernand Cambon (Cairn.info)
Au-delà du fond, la forme fait aussi tiquer les riverains.Ouest-France, Pierre-Alexandre GOUYETTE, 24/05/2021
La nature de son staff avait d'ailleurs fait tiquer les dirigeants nantais.Ouest-France, Julien SOYER, 31/05/2018
Et envisage, pour atteindre son but, une solution qui fera peut-être tiquer certains.Capital, 01/02/2018, « Si vous fraudez (lourdement) le fisc, votre voisin pourrait le… »
Mais passer devant les autres malgré des compétences moindres, cela fait tiquer.Capital, 20/12/2010, « Carrière : un petit coup de pouce vaut parfois mieux… »
Car les approches rationalistes de la délinquance reposent sur des fictions philosophiques, la liberté et la responsabilité des individus, qui font tiquer les sociologues.Journal du Droit des Jeunes, 2011, Jacques Faget (Cairn.info)
Le port du masque, le couvre-feu ou encore le projet de passeport vaccinal en font également tiquer plus d'un.Ouest-France, 06/03/2021
Par contre les proches ou certains professionnels peuvent carrément tiquer, et même être hostiles.Études sur la mort, 2019, Benoît Burucoa, Catherine Le Grand-Sébille (Cairn.info)
Plus que les logements sociaux, c'était le projet, lui même, qui a fait tiquer une partie de l'assistance.Ouest-France, 28/09/2021
Que voulez-vous, ma chère, ça les a fait tiquer, ces gens, ils ont ouvert de gros yeux.Marcel Proust (1871-1922)
Ce qui fait tiquer l'opposition nantaise, c'est la source d'inspiration de ce jeu.Ouest-France, Claire DUBOIS, 22/04/2021
Oui, mais cette fois c'est l'acheteur qui risque de tiquer à l'idée de verser l'argent sans la remise immédiate du bien qu'il a acquis.Capital, 09/12/2015, « Chèque de banque : une sécurité à toute épreuve... quand… »
On peut tiquer sur cette délimitation au parfum d'amnistie de classe, le principe reste juste.Mouvements, 2008, Alain Lipietz (Cairn.info)
L'offre proposée est plutôt large, mais ici aussi, on privilégie la discrétion, de peur de faire tiquer les services de la préfecture.Ouest-France, Christian MEAS, 24/05/2021
Une proposition qui risque fort de faire tiquer élus et riverains.Ouest-France, Brice DUPONT, 22/09/2021
Le mot ne fait tiquer ni la presse ni les parlementaires de 1948-1949 – bien au contraire, ils applaudissent.Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2020, Anne Urbain (Cairn.info)
Le prix du repas (autour de trente euros l'entrée, plat, dessert) fait aussi tiquer.Ouest-France, Arnaud BÉLIER, 29/06/2017
Et puis de repérer aussi les signes, de tiquer dès qu'il lit ordonnance, cachet, photographie, souvenir, perruque, etc.Ouest-France, Jean HURTIN, 17/09/2021
Ces dépenses supplémentaires ont néanmoins fait tiquer certains conseillers communautaires.Ouest-France, 27/08/2021
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIQUER » v. neut.

qui se dit du cheval qui a le tic.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022