sourciller

 

définitions

sourciller ​​​ verbe intransitif

(en emploi négatif) Manifester son trouble, son mécontentement. Il n'a pas sourcillé, il a répondu sans sourciller. ➙ ciller.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sourcille

tu sourcilles

il sourcille / elle sourcille

nous sourcillons

vous sourcillez

ils sourcillent / elles sourcillent

imparfait

je sourcillais

tu sourcillais

il sourcillait / elle sourcillait

nous sourcillions

vous sourcilliez

ils sourcillaient / elles sourcillaient

passé simple

je sourcillai

tu sourcillas

il sourcilla / elle sourcilla

nous sourcillâmes

vous sourcillâtes

ils sourcillèrent / elles sourcillèrent

futur simple

je sourcillerai

tu sourcilleras

il sourcillera / elle sourcillera

nous sourcillerons

vous sourcillerez

ils sourcilleront / elles sourcilleront

 

synonymes

sourciller verbe intransitif

ciller, broncher (familier), tiquer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il inscrivit sur un carnet ce chiffre, dont l'importance ne le fit pas même sourciller.Jules Verne (1828-1905)
Cette défection alarmante ne les fit pas sourciller ; ils avancèrent en bon ordre, en faisant trois haltes pour mieux garder leurs rangs.Jules Michelet (1798-1874)
C'est dommage d'entendre un homme respectable débiter de pareilles excentricités, et n'a-t-il pas fallu que les esprits fussent bien prévenus, pour les écouter sans sourciller ?Pierre Napoléon Bonaparte (1815-1881)
Les auteurs comiques auraient pu inventer pour lui les situations les plus périlleuses, il en fût sorti gaiement sans sourciller jamais.Arsène Houssaye (1815-1896)
Malgré cela, ils se portent tous parfaitement, sont gais et acceptent sans sourciller toutes les fatigues...Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Voilà un vrai vivant, qui jette des paquets de billets de banque à la tête des femmes et qui perd dix mille louis dans une soirée sans sourciller !Paul Féval (1816-1887)
Je tombe du ciel au milieu de ton existence paisible, et tu me vois sans sourciller !Edmond About (1828-1885)
Ils sont faits d'un autre bois ceux qui, sans sourciller, et pour ne pas arriver à grand'chose, ouvrent le ventre à des chiens vivants.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Tout cela avait été débité par le bandit sans sourciller, avec un aplomb et une assurance qui ne s'étaient pas une seconde démentis.Gustave Aimard (1818-1883)
Son chapeau de paille à la main, il marcha au devant de sa femme, reçut la soupe sans sourciller, et remercia gravement sa ménagère qu'il conduisit à l'ombre.Laure Conan (1845-1924)
Vous-même, je vous verrais mourir sans sourciller, et je vous demande le même sentiment pour moi.Honoré de Balzac (1799-1850)
Qu'était donc, pensait-il, la jeunesse de ces hommes prodigieux, qui, dans l'âge déjà faible, savent encore composer des plans pareils et les exécuter sans sourciller ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les bras croisés sur la poitrine, il soutenait, sans sourciller, les regards ardents du trappeur.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Puis continuant à suivre de l'œil, sans sourciller, toute cette foule qui roulait devant lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Très souvent le meilleur parti à prendre est d'attendre sans sourciller que le rival, s'il vous est inférieur en mérite, se perde lui-même auprès de l'objet aimé.Horace-Napoléon Raisson (1798-1854)
Mais c'est égal, voyez-vous ; une personne qui voit sans sourciller un million d'un côté et un demi-million de l'autre, s'en aller de devant elle... crac !George Sand (1804-1876)
Comment sont-ils assez ridicules pour donner signe de vie, lorsque je ne chicane jamais sur le total d'une facture, quand je paye sans sourciller des intérêts extravagants ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Mordaunt supporta cette nouvelle attaque sans sourciller ; il était debout, les bras croisés, et paraissait aussi calme qu'un homme peut l'être en pareille circonstance.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sans trembler, sans sourciller, il monta dans cette charrette, s'assit sur le cercueil, et le convoi funèbre se mit en marche, entre un double haie de carabiniers.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Qu'était cette somme pour ce joueur passionné qui, sans sourciller, gagnait ou perdait une fortune dans sa soirée !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOURCILLER » v. n.

Remuer les sourcils. Cet écolier n'ose pas sourciller devant son maistre, pour dire, le regarder en face. Il n'a pas seulement sourcillé, quand on luy a annoncé la mort de son pere.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020