tombereau

 

définitions

tombereau ​​​ nom masculin

Voiture de charge, faite d'une caisse montée sur deux roues, susceptible d'être déchargée en basculant à l'arrière.
Son contenu. Des tombereaux de sable.
au figuré Quantité importante (de qqch.). Des tombereaux d'injures.
Technique Recommandation officielle pour dumper.
 

synonymes

tombereau nom masculin

banne, galère

quantité, avalanche, bordée, déferlement, flot, pluie, torrent, flopée (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les spectateurs placés aux fenêtres pouvaient apercevoir au fond du tombereau ses jambes nues qu'elle tâchait de dérober sous elle comme par un dernier instinct de femme.Victor Hugo (1802-1885)
On n'a pas oublié ce tombereau qui faisait partie du cortége et roulait pesamment et tristement sur le pavé des boulevards.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Brusquement, en deux jours, tout fut terminé, les peintures vernies, le papier collé, les saletés jetées au tombereau.Émile Zola (1840-1902)
On l'emmena hurlant ; on lui mit un bâillon ; on le mit dans un tombereau, on le frappa, on le manqua ; enfin on lui scia la tête (1766).Jules Michelet (1798-1874)
Il songeait qu'en renversant la charge, le corps posé dessus tomberait dessous dans la fosse ; et il fit basculer le tombereau.Guy de Maupassant (1850-1893)
La malheureuse, au moment de remonter dans le tombereau fatal et de s'acheminer vers sa dernière station, fut prise peut-être de quelque déchirant regret de la vie.Victor Hugo (1802-1885)
Au milieu de cette foule, un tombereau chargé de poudre qu'on venait de faire entrer.Michel Zévaco (1860-1918)
Le paysage devenait sinistre et désolé, la route, au lieu d'arbres, avait des potences, le tombereau, enfin, s'embourbait et ne marchait plus.Éliphas Lévi (1810-1875)
D'après mon expérience de la chose, je puis leur dire qu'un tombereau, fût-il pour le charbon ou pour tout autre chose, n'est pas un lit confortable.Charles Des Écores (1852-1905)
À côté du tombereau quelques officiers de justice et de police, reconnaissables à leur costume noir et à leur gauche façon de se tenir en selle.Victor Hugo (1802-1885)
Un instant, il crut entendre un bruit de voiture ; mais ce n'était qu'un tombereau cahotant qui passait très loin, sur une route, à gauche...Alain-Fournier (1886-1914)
Quatre gendarmes escortaient les prisonniers ; notre charrette accrocha le tombereau ; le choc attira mes yeux vers la terre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce qui le rassurait un peu, c'est que la condamnée ne détachait pas son regard du plancher de son tombereau.Victor Hugo (1802-1885)
Vers le soir, on le mit dans un tombereau avec deux cordeliers et le bourreau.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Le chanoine, en manteau violet, fut promené dans un tombereau, puis muré, au pain et à l'eau.Jules Michelet (1798-1874)
Ils creusaient les fondations de leur villa champêtre, ils achetaient, à cinquante centimes le tombereau, des garnis de démolition, et quelques jours après ils se mettaient bravement à édifier.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Cependant la frugalité doit avoir des limites, car, malgré l'avantage des free lunches, je m'évanouissais le quatrième jour dans un tombereau à charbon, qui m'avait servi de couche.Charles Des Écores (1852-1905)
Des hommes dételèrent les chevaux qui s'effarèrent et partirent, piqués aux cuisses ; tandis que d'autres, en renversant le tombereau, cassaient les brancards.Émile Zola (1840-1902)
En entendant les chants, il s'était redressé, et son visage hagard apparut au-dessus des bords du tombereau.Émile Souvestre (1806-1854)
Ce pauvre malheureux n'en sortit que pour monter sur le tombereau fatal où la sentence était attachée.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOMBEREAU » s. m.

Charrette faite en forme de caisse, qui sert à transporter les choses qui tiennent du liquide, comme les bouës, le sable, la chaux, les terres, gravois & choses semblables. On mene les criminels de lese Majesté, les parricides, &c. au supplice dans des tombereaux. Menage le derive de l'Anglois tumberell, signifiant la même chose. Du Cange dit qu'il vient de tumbrellum, que Cowellus dit avoir esté une espece de charrette sur laquelle on promenoit par la ville les femmes coupables de fornication ou d'adultere, & qu'en quelques lieux on faisoit plonger plusieurs fois dans l'eau : ce qu'on appelloit la peine du tumberel. C'estoit autrefois une marque de haute Justice, d'avoir fourche patibulaire, piloris, & tomberel ou tombereau.
 
TOMBEREAU, est aussi la charge d'une charrette faite en tombereau. Il a employé tant de tombereaux de chaux à faire les fondements ; tant de tombereaux de sable dans les allées de ce jardin.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019