tonsure

 

définitions

tonsure ​​​ nom féminin

Petit cercle rasé au sommet de la tête des ecclésiastiques. Porter la tonsure.
familier Calvitie circulaire au sommet de la tête.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'où lui venait cette tonsure immédiate, voilà ce qu'on ne pouvait comprendre, et encore moins la perte de la perruque qu'on ne pouvait retrouver.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Nicolas se vêtit d'habits courts, laïques, et, sa tonsure cachée sous un chaperon, se fit introduire dans la petite cellule ronde, sous un escalier, où était enfermée la prisonnière.Marcel Schwob (1867-1905)
Le prévôt le condamnait à avoir la tête entièrement rasée, « être rez tous jus, » afin de faire disparaître la tonsure.Marcel Schwob (1867-1905)
Quelques cheveux plus ras sur le sommet du crâne indiquaient encore la place d'une tonsure à demi effacée.Jules Verne (1828-1905)
Sa protection s'étendit à tous : ceux même qu'elle n'ordonna point, elle les couvrit du signe protecteur de la tonsure.Jules Michelet (1798-1874)
On pouvait reconnaître cet homme pour un abbé à une imperceptible tonsure qui disparaissait au milieu d'une forêt de cheveux noirs.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il avait laisse croître ses cheveux et sa barbe, sa tonsure avait depuis longtemps disparu, et le manque d'exercice avait épaissi sa taille.Émile Gaboriau (1832-1873)
Au moment où je marchais à l'autel pour recevoir la tonsure, des doutes terribles me travaillaient déjà ; mais on me poussait et j'entendais dire qu'il est toujours bon d'obéir.Ernest Renan (1823-1892)
Trop souvent j'ai remarqué que votre grande tonsure ne rase pas seulement les cheveux : le même coup de rasoir vous enlève la conscience et la vertu.Alcide Bonneau (1836-1904)
Tous subissent la même tonsure, portent le même froc, mangent le même pain noir, dorment sur la même paille, meurent sur la même cendre.Victor Hugo (1802-1885)
L'abbé arracha sa fausse tonsure, secoua la tête, et ses longs cheveux noirs, cessant d'être comprimés, retombèrent sur ses épaules et encadrèrent son mâle visage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Une tonsure faite par une calvitie qui a au-dessus d'elle de la lumière de nimbe.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais la tonsure était alors bien étroite, à peine ronde comme une pièce de deux sous.Émile Zola (1840-1902)
Mais les juges laïques exigeaient, pour accorder le privilège de clergie, une lettre de tonsure ou la déposition des témoins de la cérémonie.Marcel Schwob (1867-1905)
Édouard lui-même, qui te connaît bien, lui, qui est à la fois un savant et un saint : il n'a pas refusé la tonsure, lui !Paul Adam (1862-1920)
Ce monsieur, à l'arabesque fantastique, possède une barbe rousse d'apôtre, qui lui tombe jusqu'au milieu de l'estomac, et une tonsure naturelle, faite d'un petit rond, dans ses cheveux coupés ras.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Maintenant il lui faudrait vivre pour le monde, renoncer à la tonsure, empêcher l'extinction du nom.Georges Eekhoud (1854-1927)
Elle se distinguait encore par la forme particulière de la tonsure, et quelques autres singularités.Jules Michelet (1798-1874)
Je ne me sentais pas plus de goût pour la tonsure que pour le tambour : mais un événement bizarre me fit prolonger un peu mon séjour chez cet aimable hôte.George Sand (1804-1876)
Plus rien déjà ne révélait le prêtre en lui, que les cheveux moins longs, à la place de la tonsure, dont la pâleur se noyait.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TONSURE » s. f.

La premiere ceremonie qui se fait pour devoüer quelqu'un à l'Eglise, en le presentant à l'Evêque, qui luy donne le premier degré de Clericature, qui luy couppe une partie des cheveux avec quelques prieres & benedictions. Un Benefice à simple tonsure, est un Benefice qui se peut posseder par un enfant de sept ans qui a seulement la tonsure. La base & le fondement de tous les Ordres, c'est la tonsure. Celuy qui ne justifie pas de ses lettres de tonsure, est incapable de tenir Benefices.
 
TONSURE, est aussi la couronne que portent les Clercs & les Ecclesiastiques pour marque des Ordres & des rangs qu'ils tiennent dans l'Eglise. Les Barbiers ont des marques, des mesures des tonsures differentes qu'il faut faire selon les differents degrez des Ordres. Une tonsure de Clerc, de Soû-Diacre, de Diacre, de Prestre. Elles vont toûjours en augmentent suivant la dignité des degrez de l'Ordre.
 
TONSURE, se dit figurément de ce qu'on veut faire passer pour fort simple, mince & delié. Un Docteur, un Medecin, un Advocat à simple tonsure, sont ceux qui ont peu de capacité, de merite. On dit aussi d'un habit mince, leger & sans ornement, qu'il est à simple tonsure.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020