Email catcher

torpeurs

Formes

Exemples

Phrases avec le mot torpeurs

Il s'abandonne ainsi au sommeil, à des torpeurs qui le prennent parfois.Études, 2016, David Le Breton (Cairn.info)
En de certains jours, elle bavardait avec une abondance fébrile ; à ces exaltations succédaient tout à coup des torpeurs où elle restait sans parler, sans bouger.Gustave Flaubert (1821-1880)
La nature semblait saisie d'une de ces vagues torpeurs qui précèdent presque toujours les cataclysmes et les grandes commotions du globe.Joseph Marmette (1844-1895)
Ecoeuré par le vide des discussions quotidiennes, il éprouvait une sensation d'anémie intellectuelle, non sans charme, pareille à ces torpeurs délicieuses qui conduisent lentement au sommeil.Jules Claretie (1840-1913)
C'était celle de juillet qui a fini d'en découdre avec l'hiver et qui se prépare aux torpeurs de l'été.Les cahiers de médiologie, 1998, Pierre Sansot (Cairn.info)
Les familiers étaient assis dans de grands fauteuils d'osier qu'ils appelaient des « torpeurs ».René Boylesve (1867-1926)
Seule une espérance (plus de justice, plus de solidarité, plus d'amour dans le couple) peut motiver l'ambition d'une volonté entreprenante et arrachée à ses torpeurs ou à ses doutes.Études, 2008, Paul Valadier (Cairn.info)
Contrairement au rêve traumatique, les torpeurs sont annonciatrices d'horreurs nouvelles.L'Autre, 2004, Marie-Odile Godard (Cairn.info)
Berthe, plus forte, essayait de se débattre, s'efforçant de secouer les torpeurs de l'épouvante qui l'envahissait.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.