torpeur

 

définitions

torpeur ​​​ nom féminin

Diminution de la sensibilité, de l'activité, sans perte de conscience. Une sorte de torpeur l'envahit. ➙ somnolence. Tirer qqn de sa torpeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout le monde, excepté la mère, avait pris la torpeur de cette attente pour le calme de l'innocence.Honoré de Balzac (1799-1850)
On marche mécaniquement, les membres sont envahis d'une sorte de torpeur pétrifiée ; les articulations crient et font crier.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais, au premier mouvement de celui-ci, il retomba dans cet état de torpeur et d'angoisse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais une torpeur invincible le clouait au sol ; ses pensées flottaient engourdies, la fatigue lui prêchait le renoncement.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Cette torpeur dans les organes de la pensée que vous éprouvez depuis quelque temps indique qu'ils ont besoin de repos.Charles de Bernard (1804-1850)
Ce dernier succombait sous le poids de ses malheurs ; et tous les efforts de sa femme ne pouvaient le tirer de la torpeur du désespoir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Françoise n'avait point bougé, dans la torpeur qui l'engourdissait, ses yeux vagues toujours en l'air, ses jambes restées nues.Émile Zola (1840-1902)
Paris, sans idée, sans parti, dans la torpeur de la misère, se réveilla par l'estomac.Jules Michelet (1798-1874)
Cependant nous restons là inertes, une torpeur nous clouant sur le sol, aux places mêmes où, hier au soir, nous étions tombés.Pierre Loti (1850-1923)
Après la longue marche nocturne, on voudrait dormir, dans ce silence de midi et cette universelle torpeur.Pierre Loti (1850-1923)
Alors empêchés de fermer l'œil, ceux-ci sortent de leur torpeur pour dauber furieusement le manœuvre.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mon âme est oppressée par une indéfinissable appréhension qui glace mes sentiments et me jette dans une torpeur continuelle.Honoré de Balzac (1799-1850)
Vous me direz que, pour arracher les esprits à leur torpeur, il fallait les violents soubresauts d'un pitre, les appels de trompe d'un charlatan.Georges Darien (1862-1921)
Et voilà que, dans l'universelle torpeur du soir, les cloches d'un temple voisin se mirent à carillonner.René Bazin (1853-1932)
Le jeune homme resta un assez long temps, volontairement isolé, dans la torpeur de la chaude après-midi.René Boylesve (1867-1926)
Gérande tressaillit et se leva brusquement, sans comprendre la cause de ce bruit qui secoua sa torpeur.Jules Verne (1828-1905)
Egalité absolue avec chef immuable, c'est, selon le caractère du chef, despotisme capricieux encore, ou despotisme dans la torpeur.Émile Faguet (1847-1916)
Louis tomba bientôt dans un sommeil fiévreux, agité, presque convulsif, puis enfin dans une insensible torpeur dont les instants lucides étaient remplis par l'indistinct murmure d'incohérentes paroles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Malgré une pressante envie de dormir, malgré la torpeur qui m'envahit au milieu de cette atmosphère étouffante, j'ai résolu de ne point m'abandonner au sommeil.Jules Verne (1828-1905)
Il aime beaucoup à être arraché à sa torpeur, parce que, quand il est bien agité, il se sent en veine d'écrire.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020