torpeur

 

définitions

torpeur ​​​ nom féminin

Diminution de la sensibilité, de l'activité, sans perte de conscience. Une sorte de torpeur l'envahit. ➙ somnolence. Tirer qqn de sa torpeur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout le monde, excepté la mère, avait pris la torpeur de cette attente pour le calme de l'innocence.Honoré de Balzac (1799-1850)
On marche mécaniquement, les membres sont envahis d'une sorte de torpeur pétrifiée ; les articulations crient et font crier.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais, au premier mouvement de celui-ci, il retomba dans cet état de torpeur et d'angoisse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais une torpeur invincible le clouait au sol ; ses pensées flottaient engourdies, la fatigue lui prêchait le renoncement.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Cette torpeur dans les organes de la pensée que vous éprouvez depuis quelque temps indique qu'ils ont besoin de repos.Charles de Bernard (1804-1850)
Ce dernier succombait sous le poids de ses malheurs ; et tous les efforts de sa femme ne pouvaient le tirer de la torpeur du désespoir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Françoise n'avait point bougé, dans la torpeur qui l'engourdissait, ses yeux vagues toujours en l'air, ses jambes restées nues.Émile Zola (1840-1902)
Paris, sans idée, sans parti, dans la torpeur de la misère, se réveilla par l'estomac.Jules Michelet (1798-1874)
Cependant nous restons là inertes, une torpeur nous clouant sur le sol, aux places mêmes où, hier au soir, nous étions tombés.Pierre Loti (1850-1923)
Après la longue marche nocturne, on voudrait dormir, dans ce silence de midi et cette universelle torpeur.Pierre Loti (1850-1923)
Alors empêchés de fermer l'œil, ceux-ci sortent de leur torpeur pour dauber furieusement le manœuvre.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mon âme est oppressée par une indéfinissable appréhension qui glace mes sentiments et me jette dans une torpeur continuelle.Honoré de Balzac (1799-1850)
Vous me direz que, pour arracher les esprits à leur torpeur, il fallait les violents soubresauts d'un pitre, les appels de trompe d'un charlatan.Georges Darien (1862-1921)
Et voilà que, dans l'universelle torpeur du soir, les cloches d'un temple voisin se mirent à carillonner.René Bazin (1853-1932)
Le jeune homme resta un assez long temps, volontairement isolé, dans la torpeur de la chaude après-midi.René Boylesve (1867-1926)
Gérande tressaillit et se leva brusquement, sans comprendre la cause de ce bruit qui secoua sa torpeur.Jules Verne (1828-1905)
Egalité absolue avec chef immuable, c'est, selon le caractère du chef, despotisme capricieux encore, ou despotisme dans la torpeur.Émile Faguet (1847-1916)
Louis tomba bientôt dans un sommeil fiévreux, agité, presque convulsif, puis enfin dans une insensible torpeur dont les instants lucides étaient remplis par l'indistinct murmure d'incohérentes paroles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Malgré une pressante envie de dormir, malgré la torpeur qui m'envahit au milieu de cette atmosphère étouffante, j'ai résolu de ne point m'abandonner au sommeil.Jules Verne (1828-1905)
Il aime beaucoup à être arraché à sa torpeur, parce que, quand il est bien agité, il se sent en veine d'écrire.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots étonnants du Grand Robert Top 10 des mots étonnants du Grand Robert

À l’occasion de la mise en ligne de sa nouvelle édition, nous avons choisi de mettre en lumière le Grand Robert, le dictionnaire le plus riche de la langue française.

Édouard Trouillez 13/02/2021