traîne

 

définitions

traîne ​​​ nom féminin

À la traîne locution adverbiale : en arrière d'un groupe de personnes qui avance. Elle est toujours à la traîne. —  À l'abandon, en désordre. Des cravates à la traîne sur un lit.
Ciel de traîne (fin de perturbation).
Bas d'un vêtement qui traîne à terre derrière une personne qui marche. Robe de mariée à traîne.var. ro traine ​​​ .
 

synonymes

traîne nom féminin

queue

[Pêche] senne

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je dois dire que nous, les responsables et les décideurs politiques, sommes parfois à la traîne par rapport à la société.Europarl
J'étais las de mon pays, et fort peu prévenu en faveur de tout autre ; mais je traîne ma chaîne sans l'alonger, en changeant de lieu.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il ne faut pas qu'on nous traîne ainsi dans la boue, car si nous étions avilis nous serions perdus.Joseph Fouché (1759-1820)
Si toute cette population que je traîne à ma suite vous gêne, vous nous mettrez tous à l'auberge, que vous m'indiquerez la plus voisiné de votre domicile.George Sand (1804-1876)
Faute de quoi, ils laisseront les citoyens à la traîne et se trouveront coupés des réalités du monde.Europarl
Elle s'use comme une robe qui traîne à terre, entre les cailloux et les arbres, jusqu'au fond des tunnels malsains et des caves humides.Jules Renard (1864-1910)
Il est parfois nécessaire d'avancer à plus grandes enjambées, faute de quoi nous serons toujours à la traîne.Europarl
La législation actuelle en matière de protection des données est restée à la traîne et ne peut plus résoudre tous les problèmes qui se posent.Europarl
Et quand la jeunesse se risque à revendiquer, il arrive parfois, dans mon pays, qu'on la traîne devant les tribunaux.Europarl
On saisit par le collet l'un des révoltés, on le traîne au pied du bureau, on le fouille, et on lui trouve les poches pleines de pain.Adolphe Thiers (1797-1877)
Un avocat traîne gravement une liasse de procédures et toise la foule de sa physionomie batailleuse : sera-t-il député, juge ou ministre ?Hector Bernier (1886-1947)
Il éventre, égorge, assomme, traîne les vieillards par la barbe, écrase les enfants, frappe les blessés.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il est étendu au fond de la barque ; un aviron, à l'arrière, traîne dans l'eau.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais elle ne sait rien de tout cela, et c'est parmi les rues, les places publiques, qu'elle traîne sa misère et son amour.Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
Reste le chapitre des accidents ; mais quand on traîne, comme je le fais, sur le chemin de la vie, l'accident le plus probable c'est la fin du voyage.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
En même temps, la porte s'ouvre toute grande, et une forme animée, de couleur noire, se traîne à quatre pattes dans la chambre, en grognant.Paul Lacroix (1806-1884)
Cette question traîne en longueur depuis quelque temps et a des implications pour toutes les institutions et pour notre personnel.Europarl
Je remarque que bon nombre d'entre eux veulent que l'on ne traîne pas avec ce processus et je peux le comprendre.Europarl
Aujourd’hui, nous mettons en place ce que nous savons depuis des années : la législation sommaire qui existe à l’échelon européen dans ce domaine est à la traîne.Europarl
Si c'est exact, nous vous pousserons néanmoins à veiller à ce que liberté et justice ne soient pas à la traîne.Europarl
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020