traiteur

 

définitions

traiteur ​​​ nom masculin

Personne, entreprise qui prépare des repas, des plats à emporter et à consommer chez soi. —  en apposition Charcutier(-)traiteur.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le garçon traiteur arrive apportant deux plats à la fois : son entrée fait sensation ; chacun le regarde avec anxiété, on veut savoir à quelle table il portera cela.Paul de Kock (1793-1871)
Il ne me reste plus qu'à choisir le traiteur chez lequel nous rendrons.Paul de Kock (1793-1871)
Ce mouvement me toucha ; je lui pris la main ; j'ordonnai à la mendiante de me suivre, et je les conduisis tous trois chez un traiteur voisin.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Nous entrâmes chez un traiteur et nous nous mîmes à une petite table.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Je n'ai pas été heureux chez ce traiteur-ci ; je suis curieux de voir ce qui m'arrivera chez l'autre.Paul de Kock (1793-1871)
Le traiteur et le café dépendent du même hôtel dans lequel ils ont une entrée.Edmond de Goncourt (1822-1896)
La « salle » du marchand de vins traiteur, vaste et assez propre, était pleine de clients, qui presque tous étaient des domestiques.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ils dévièrent dans les bois, où ils marchèrent pendant longtemps à l'aventure ; puis ils firent un copieux déjeuner chez un traiteur au village.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
C'est dans un tout petit « salon de société » prenant jour sur le boulevard, que le traiteur avait dressé le couvert.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je m'embarrasse fort peu de l'opinion du traiteur.Paul de Kock (1793-1871)
Aussi simple dans ses goûts que rigide dans ses principes, il dînait pour trente sous chez un traiteur.Alphonse Esquiros (1812-1876)
La cérémonie terminée, nous allâmes dîner chez un traiteur ; les fidèles faisaient les frais de ce repas, rien n'y fut épargné.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Puis, que le traiteur va faire banqueroute parce que son banquetier, qu'est brouillé avec madame la traiteuse, ne veut plus lui donner d'argent.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
On fit un petit festin chez un traiteur des environs ; le vin était affreux, mais j'avais un tel bonheur qu'il me semblait boire du soleil.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
En sortant de chez le traiteur, admiré également au clair de lune les arbres et le fond des montagnes.Eugène Delacroix (1798-1863)
Nous allâmes passer la nuit chez un traiteur où je me remis un peu de la mauvaise chère que j'avais faite depuis près de trois mois.Abbé Prévost (1697-1763)
Un soir qu'il dînait chez un traiteur du quartier, quelqu'un s'installa en face de lui.Maurice Leblanc (1864-1941)
Je me croyais né tantôt pour être fruitier, tantôt pour être traiteur, tantôt pour être marchand de vin.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Le traiteur en était quitte pour ne servir ce jour-là que les assiettes ébréchées et les plats écornés qu'il portait sur la carte comme sortant de chez le porcelainier.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Au moment où la jeune fille sortait de chez le traiteur, trois hommes bourgeoisement et confortablement vêtus parlaient bas et paraissaient se consulter en regardant la maison du traiteur.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRAITTEUR, EUSE » s. m. & f.

Maistre Cuisinier public qui donne à manger proprement, moyennant certain prix par tête, ou dont on convient. Les Traitteurs à Paris font un Corps separé des Rostisseurs & des Taverniers. Il n'est permis qu'aux Traitteurs d'entreprendre des nopces, des festins. Les gens de qualité ne vont point au cabaret, mais vont manger chez le Traitteur.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020