transpiration

 

définitions

transpiration ​​​ nom féminin

Sécrétion de la sueur par les pores de la peau. ➙ sudation. Être en transpiration, couvert de sueur (→ en nage).
Sueur. Chemise humide de transpiration.
 

synonymes

transpiration nom féminin

sudation, perspiration

sueur, moiteur, suée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Peut-être est-ce parce que les pores de la peau étant alors plus propres, la transpiration insensible en est augmentée et procure cette fraîcheur.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Je me trouvais moins de vigueur pour mon travail, travail où j'usais mes forces par une épouvantable transpiration.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Au moment de le lui remettre il s'apercevait que la transpiration de sa poitrine avait communiqué quelque humidité à la poudre.Victor Hugo (1802-1885)
Le linge, c'est pour avoir de quoi m'essuyer quand j'arrive chez vous tout en transpiration.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Tel est l'ordre qu'a établi la nature pour empêcher les animaux d'être infectés par leur propre transpiration.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Chaussés de leurs bottes esquimaudes qui sont réellement incomparables, vêtus de fourrures légères pour éviter la transpiration, les marins, lestés d'un déjeuner substantiel, se mettent joyeusement à l'ouvrage.Louis Boussenard (1847-1910)
Après une grande fatigue suivie de transpiration, un repos complet et immédiat est pernicieux ; le mouvement fait éviter les refroidissements.Félix Chapuis (1853-?)
Assise sur le lit, les cheveux collés par la transpiration, elle expliquait sans fin, se frottait les genoux à travers les couvertures.Paul Adam (1862-1920)
Les gens du pays sont persuadés que de l'excessive transpiration provoquée sous un ciel aussi ardent par un exercice aussi violent, dépend, en pareil cas, la guérison des malades.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
La marche, la transpiration, et surtout l'espérance à laquelle le général les avait rendus, dissipèrent complétement la maladie.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Elle était perpétuellement en transpiration de mauvaise humeur ; elle n'exprimait pas sa pensée, elle l'exsudait.Victor Hugo (1802-1885)
Elle avait la fièvre, une forte transpiration la saisissait, et la toux devenait plus mauvaise.Marie Quinton (1854-1933)
De sorte qu'il ne restait plus qu'une transpiration abondante sans accidents inquiétants, et tout finissait vers le sixième jour.Charles Anglada (1806-?)
Il était dans un tel état de transpiration, qu'on eût dit qu'il essayait son art sur lui-même.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Celles qui, bravement, au contraire, se campent au premier rang et défendent leur place, sont de bonnes petites filles, avides de trémoussement et de transpiration.Marcel Prévost (1862-1941)
Mais nous avons été bien éloignés d'avoir recours aux purgatifs violents ; ils sont contre-indiqués toutes les fois qu'on doit favoriser le rétablissement d'une abondante transpiration.René Desgenettes (1762-1837)
Pendant que j'habitais cette maison, un homme y fut amené, qui était devenu fou par une transpiration arrêtée.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Chaque jour un violent mal de tête annonçait un frisson suivi d'une grande chaleur et d'une légère transpiration, enfin un accès de fièvre bien caractérisé.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Les vêtements moites et chiffonnés adhéraient à la peau, la transpiration coulait de leurs fronts : ils n'y prenaient garde.Georges Eekhoud (1854-1927)
La transpiration qu'elle provoque est si abondante, qu'en moins de deux minutes un pantalon de nankin, seul vêtement que j'eusse gardé, semblait avoir été trempé dans l'eau.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRANSPIRATION » s. f.

Action par laquelle la nature pousse les mauvaises humeurs par les pores, ou attire l'air en dedans du corps. Les Medecins appellent la transpiration, une respiration insensible, comme celle du fetus dans le ventre de la mere. La transpiration suffit aux animaux qui ont peu de chaleur, comme sont les insectes. La transpiration se fait par le moyen des glandes de la peau qui preparent la matiere de la sueur, dont la retention cause quelquefois des maladies. On tient qu'elle sert aussi à la sanguification. La sueur se fait par une transpiration sensible. Dans tous les corps il se fait une insensible & une continuelle transpiration des parties subtiles & volatiles. Cardan explique par la transpiration de l'air le prodige d'une femme dont les urines journalieres pesoient 27. livres, quoy que tous ses aliments secs & liquides n'en pesassent que quatre. Sanctorius Medecin de Padouë a fait un fort beau Traitté de la transpiration.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020