Email catcher

travestir + réalité

Exemples

Phrases avec les mots travestir + réalité

La cause est si noble, si grande qu'il n'est pas question de travestir la réalité, ce qui pourrait contribuer à désavouer la valeur de son engagement politique.Hérodote, 2005, Béatrice Giblin (Cairn.info)
Mais ce serait assurément travestir la réalité, ou tout au moins n'en donner qu'une image bien réductrice !Cliniques méditerranéennes, 2004, Claude de Tychey (Cairn.info)
Il ne s'agit pas de travestir la réalité mais de mettre l'accent sur les thèmes propres à ce pays.Horizons stratégiques, 2007, Sylvie Goulard, Pierre Lequiller, Jean Quatremer (Cairn.info)
Un tour de passe-passe caractéristique des libéraux consiste à tenter de naturaliser ou d'occulter par un autre biais les aménagements institutionnels libéraux de façon à travestir cette réalité.Raisons politiques, 2004, Ian Shapiro (Cairn.info)
Surtout, les descriptifs des activités proposées par les hôtes, visibles sur leur profil, omettent ces aspects ou ne craignent pas de travestir la réalité.Pour, 2015, Mathieu Perrier (Cairn.info)
Ces derniers ne pourront plus travestir la réalité dans leur rapport de développement durable, voire dans leur rapport de gestion.Revue Internationale de Droit Economique, 2008, Nicolas Cuzacq (Cairn.info)
Ici, l'astuce consiste à raconter des histoires crédibles et simples, afin d'occulter les problèmes de fond au risque de travestir la réalité.Humanisme, 2008, Alexandre Dorna (Cairn.info)
Pour appuyer sa thèse (tous coupables, sauf le peuple français), il lui faut travestir la réalité.Projet, 2012, Arnaud Montebourg, Jean Peyrelevade (Cairn.info)
C'est une grossière erreur d'interprétation des propos des autorités sanitaires américaines, ou une volonté de travestir la réalité sur fond de scepticisme vis-à-vis de l'épidémie.Ouest-France, Erwan ALIX, 01/09/2020
Il faut arrêter de vouloir lui mentir ou de chercher à travestir la réalité.Europarl
Dans cette colère, il y a aussi un jugement d'illégalité quant à la procédure qu'ils estiment de nature à travestir la réalité tant le jugement est loin des faits échus.Monde commun, 2018, Kamel Boukir (Cairn.info)
Les conduites deceptive ne se résument pas à cette alternative : travestir la réalité ou bien dire la vérité avec tact.Recherches en soins infirmiers, 2013, Pierre Vidal-Naquet (Cairn.info)
Cela revient à travestir la réalité.Europarl
Bien loin d'être une tentative de travestir la réalité dans une perspective humaniste, ces images participent à une tentative d'éviter l'effondrement par une banalisation de représentations stéréotypées de la misère.Les cahiers de médiologie, 2000, Serge Tisseron (Cairn.info)
Prêt à offrir ses services à tous les pouvoirs qui veulent utiliser ce levier, il déploie son habileté à travestir la réalité.La chaîne d'union, 2011, Jean-Louis Validire (Cairn.info)
Dans la conception malebranchienne, l'imagination toute puissante intervient nécessairement pour travestir la réalité, puisqu'elle se soumet aux exigences rhétoriques d'un récit visant, par définition, à séduire le lecteur.XVIIe siècle, 2010, Didier Masseau (Cairn.info)
Interdire l'entrée des camps aux militants et aux associations constitue même une des activités principales de ceux qui en assurent la gestion tout en s'employant à travestir la réalité.Plein droit, 2003, Claire Rodier, Emmanuel Blanchard (Cairn.info)
Du misérabilisme à la publicité mensongère, on connaît en effet les travers de politiques de communication qui reviennent à travestir la réalité.Revue Tiers Monde, 2009, Marc-Antoine Pérouse de Montclos (Cairn.info)
Or, l'humour suppose de gauchir, de travestir la réalité afin de faire rire.Légicom, 2015, Nathalie Blanc (Cairn.info)
Le maquillage, le masque, la couleur sont en général suspectés de travestir la réalité, de la féminiser, de l'orientaliser.Les cahiers de médiologie, 2001, Guy Marcon (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Définition