Email catcher

travestir

définitions

travestir ​​​ verbe

verbe pronominal réfléchi Se travestir : se déguiser pour un bal, un rôle de théâtre. spécialement Prendre l'apparence de l'autre sexe.
verbe transitif Transformer en revêtant un aspect mensonger qui défigure, dénature. ➙ déformer, fausser. Travestir la vérité, la pensée de qqn. ➙ falsifier.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je travestis

tu travestis

il travestit / elle travestit

nous travestissons

vous travestissez

ils travestissent / elles travestissent

imparfait

je travestissais

tu travestissais

il travestissait / elle travestissait

nous travestissions

vous travestissiez

ils travestissaient / elles travestissaient

passé simple

je travestis

tu travestis

il travestit / elle travestit

nous travestîmes

vous travestîtes

ils travestirent / elles travestirent

futur simple

je travestirai

tu travestiras

il travestira / elle travestira

nous travestirons

vous travestirez

ils travestiront / elles travestiront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si c'était une femme cependant, quels seraient ses motifs pour se travestir ainsi ?Théophile Gautier (1811-1872)
Sur les réseaux sociaux, elle se faisait passer pour un combattant djihadiste, n'hésitant pas à travestir sa voix.Ouest-France, 07/06/2021
Je dirai cependant quelques mots pour l'élucidation de ma véritable pensée, que quelques-uns de mes amis se sont montrés trop prompts à travestir.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
C'est le principe du mal que de travestir, de tromper, et de nous leurrer.Imaginaire & Inconscient, 2015, Jean-François Noel (Cairn.info)
Premièrement, nous devons introduire notre législation de manière à ce qu'il soit impossible pour des gouvernements nationaux de la travestir.Europarl
De même, pendant la période contre-révolutionnaire, des femmes ont dû se travestir en homme pour pouvoir s'engager et mener leur combat.Ouest-France, Nathalie LECORNU-BAERT, 06/10/2019
C'est une grossière erreur d'interprétation des propos des autorités sanitaires américaines, ou une volonté de travestir la réalité sur fond de scepticisme vis-à-vis de l'épidémie.Ouest-France, Erwan ALIX, 01/09/2020
Mais elle ne cessa de se travestir, maternelle et douce.Paul Adam (1862-1920)
Ils se sont alors efforcés de travestir les désignations en leur substituant des termes axiologiquement positifs.La linguistique, 2016, Nuria Rodríguez Pedreira (Cairn.info)
C'est donc un bien précieux dont il faut prendre soin et non pas le défigurer ou le travestir.Ouest-France, François Régis Hutin, 23/04/2016
Et pour ceux qui n'aiment pas se travestir, ils peuvent recourir aux accessoires en trompe-l'oeil que l'on tient d'une main.Ouest-France, Catherine LEMESLE, 30/12/2017
Il est de l'intérêt d'un parti politique d'exploiter tout à son gré, de travestir les choses les plus simples et les plus innocentes.François Guizot (1787-1874)
Aussi apportent-ils autant de soin à se travestir sous des vêtements modestes que leurs prédécesseurs montraient de morgue à se parer de leurs titres.Francis Chevassu (1861-1918)
Il peut refuser de s'y reconnaître, préférant les censurer ou les travestir quand il craint d'être mal jugé voire abandonné par punition.Vie sociale et traitements, 2006, Daniel Oppenheim (Cairn.info)
Il ne s'agit pas d'une simple affaire de production d'images administratives dont on pourrait comparer l'aptitude à travestir et à fausser l'identité de l'action publique.Revue française d'administration publique, 2003, Jacques Caillosse (Cairn.info)
Oui, nous n'en doutons pas ; il suffit de la bien comprendre et surtout de ne pas la travestir, comme on le fait dans l'école nouvelle.Albert Farges (1848-1926)
Ces derniers ne pourront plus travestir la réalité dans leur rapport de développement durable, voire dans leur rapport de gestion.Revue Internationale de Droit Economique, 2008, Nicolas Cuzacq (Cairn.info)
De fait, les orateurs n'hésitent pas à travestir l'histoire pour en retirer ce qu'il est utile pour eux.Histoire et missions chrétiennes, 2015, Céline Borello (Cairn.info)
Il fit entrer ses jeunes compagnons dans sa cellule et les aida à se travestir en moines.George Sand (1804-1876)
Il était hors de question de travestir cette diversité par une sélection restrictive.Cahiers Bruxellois – Brusselse Cahiers, 2017, Frédéric Boquet (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRAVESTIR » v. n.

qui se dit avec le pronom personnel. Se déguiser en prenant d'autres habits. Il étoit severement deffendu par la Loy de Moyse de se travestir, de prendre l'habit d'un autre sexe. A Caresme-prenant on se travestit pour aller courir le bal sans estre connu. Les espions sont obligez souvent de se travestir pour entrer dans une place, pour traverser un camp ennemy.
 
TRAVESTIR, se dit figurément en choses morales, pour dire, Déguiser ses moeurs, ses pensées. On ne connoist rien à ce personnage, il se travestit en cent manieres ; il est devot avec les devots, libertin avec les impies.
 
TRAVESTIR, à l'actif signifie, Déguiser un Auteur, le traduire en un autre stile, ensorte qu'on ait peine à le reconnoistre. On peut dire que Sebastien Castalio a travesti la Bible, il l'a mise en un stile tout different. Jean Baptiste Lulli a travesti Virgile, il l'a mis en vers Italiens burlesques. Scarron a travesti Virgile en François. Il y a plusieurs autres livres de l'Eneïde travestis.
 
TRAVESTI, IE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions le camoufleur Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022