trêve

 

définitions

trêve ​​​ nom féminin

Cessation provisoire des combats, par convention des belligérants. ➙ cessez-le-feu.
au figuré Interruption dans une lutte. Une trêve politique.
Trêve hivernale : période hivernale pendant laquelle un locataire ne peut être expulsé.
Sans trêve : sans arrêt, sans relâche. Il a plu sans trêve pendant une semaine, sans cesse, sans répit. —  exclamatif Trêve de… : assez de. Trêve de plaisanterie !
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aussitôt, les fers croisés se choquent, pétillent, grincent, lancent des milliers d'étincelles, et la trompette résonne annonçant une trêve momentanée, afin de laisser toute liberté aux deux nobles combattants.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Dans ce changement, il n'est pas de voltairien qui ne se fût senti gagné et appelé ; c'était non pas une trêve, mais une paix profonde.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Une trêve, due aux efforts persévérants des légats du pape, fut conclue le 28 septembre 1347 : elle devait durer jusqu'aux premiers jours de juillet de l'année suivante.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Il lui fait une petite guerre indiscrète, ingénieuse et taquine, qui n'a point de trêve.Émile Faguet (1847-1916)
Puis, – des inflexions, très singulières, de ta voix éveillent... on ne sait quelles angoisses – dont tu épies, sans trêve, l'ombre passant sur les fronts.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Une secrète et noble justice, vers les bras tendus de laquelle je me lance par instinct, m'ordonne de traquer sans trêve cet ignoble châtiment.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Comme l'a dit la commissaire, les signaux en vue d'un plan de trêve sont encourageants et j'espère qu'il sera accepté immédiatement et respecté en pratique.Europarl
Nous arrivons aux scènes importantes de notre drame, et il faut faire trêve aux détails.Paul Féval (1816-1887)
Elle travaillait sans hâte et sans trêve, sans plainte et sans joie, comme une pauvre machine.Berthe de Buxy (1863-1921)
Je la vis rarement, et comme on voit en trêve une amie d'une autre faction entre deux combats.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un beau et joyeux rayon de soleil jaillit à l'horizon comme pour saluer la trêve que venaient de signer les éléments.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ils n'auraient ni trêve ni repos et finiraient par mourir de faim, sans compter les désagréments de toute espèce qui ne manqueraient pas de leur arriver.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Vous êtes venu vous placer sur ma route, non une fois, non en passant, mais toujours, mais sans trêve.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Si la joie de se retrouver y faisait trêve un moment, elle était impuissante à leur verser l'oubli.Ernest Daudet (1837-1921)
Lui, vous comprenez, madame, il attendait ; il n'avait ni trêve ni repos ; il lisait les gazettes, il allait tous les jours à la poste lui-même.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces dispositions produisirent une trêve qui se prolongea quelques jours, et pendant laquelle on essaya de travailler à un accommodement définitif.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Soit fatigue, soit convention, le combat fut suspendu ; il y eut une trêve de quelques instants, et chaque athlète, s'éloignant un peu, vint se replacer dans sa posture menaçante.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Les troupes se sont peu à peu découragées ; une trêve de quelques heures a été demandée et obtenue par le général.François Guizot (1787-1874)
Un incident qui survint presque aussitôt fit un instant trêve aux sombres idées qui remplissaient les esprits.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Toujours et sans trêve, il te faut de l'argent d'où qu'il vienne et quoi qu'il coûte !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TREVE » s. f.

Suspension d'armes, cessation d'hostilitez entre deux partis ennemis. On fait souvent des treves pour parvenir à la paix. Les treves de longues années tiennent lieu de paix entre des Princes dont on ne peut terminer les differents. Ce mot vient du Latin trenga, signifiant la même chose. Menage aprés Vossius. Caseneuve le derive de l'Alleman trava, ou trew, qui signifie foy. Ce mot vient plûtost de treff, mot Celtique ou Bas-Breton qui signifie treve.
 
On le dit aussi à l'égard des disputes & des procés. Balsac dit de l'Université, que c'est un pays où il n'y a ni paix, ni treve. Ces plaideurs ont fait une petite treve pour voir s'ils se pourront accommoder à l'amiable. Ce creancier ne donne aucune treve à son debiteur, il le poursuit continuellement.
 
TREVE, se dit aussi en matiere de douleurs, quand on y sent quelque allegement, quelque relasche. Sa goutte luy a donné quelque treve dans la belle saison.
 
On dit proverbialement, treve de compliments, de ceremonies, treve d'affaires, treve de raillerie, pour dire, ne parlons point de ces choses-là.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020