tripot

 

définitions

tripot ​​​ nom masculin

péjoratif Maison de jeu, café où l'on joue.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai voulu voir de mes yeux le sale tripot dont j'ai tant de fois entendu parler.Pamphile Le May (1837-1918)
Paris était un grand cabaret avec tripot et le reste.Paul Féval (1816-1887)
Elle aussi, cette pauvre petite résidence, semble vouloir fuir le mauvais air du tripot et se réfugier sous les beaux arbres qui l'enserrent.George Sand (1804-1876)
On s'essuie la face comme un joueur qui s'échappe d'un tripot.Émile Zola (1840-1902)
Il veillerait à cela ; il protégerait les joueurs malgré eux et contre eux : son cercle ne deviendrait pas un tripot.Hector Malot (1830-1907)
Ont-elles jamais manqué à aucun tripot, brillant ou humble ?Paul Féval (1816-1887)
Prenez, me dit le jeune homme qui m'avait initié aux mystères du tripot, et qui se trouvait à côté de moi, prenez, et suivez-moi.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Là s'ouvre le tripot de la fortune, tandis qu'une vaine rumeur tient l'enjeu, et que le monde tremble de forcer les banquiers à la banqueroute.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il joua partout : au café, au tripot, au cercle, jouant ce qu'il avait et ce qu'il n'avait pas.Arsène Houssaye (1815-1896)
À quoi tient-il que je ne vous renvoie l'une et l'autre à votre tripot ?Denis Diderot (1713-1784)
Du tripot, sans doute, ou de quelque endroit pire encore !Alphonse Allais (1854-1905)
Voyez dans une maison, à deux pas du tripot, ce gros homme étendu sur un lit : c'est un malheureux chanoine qui vient de tomber en apoplexie.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Parés de vastes bicornes, vêtus de carricks à pèlerine, des jouvenceaux, à la porte du tripot, enfin laissé, exagérèrent leurs révérences et brandirent des cannes monstrueuses.Paul Adam (1862-1920)
Une foire, un tripot, une auberge, un bois, un mauvais lieu et des petites-maisons ; c'est tout ce qu'elle est tour à tour pour la plupart de ceux qui la composent.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il y avait dix ans de tripot dans cette foudroyante et augurale manière de donner.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Il devint croupier dans un tripot et des gentlemen en gaieté l'assommèrent au milieu d'une dispute.René Maizeroy (1856-1918)
Avec l'odeur de séminaire, de tripot, d'hôpital, il y en a une autre encore.Jules Michelet (1798-1874)
Elle avait appris que cette femme, ruinée par la perte de son procès, en avait été réduite à tenir tripot.Denis Diderot (1713-1784)
Cette sainte maison avait été bâtie précisément sur l'emplacement d'un jeu de paume fameux du quatorzième au seizième siècle qu'on appelait le tripot des onze mille diables.Victor Hugo (1802-1885)
Il fut question de repeter la comedie qu'on devoit jouer le jour même dans un tripot voisin.Paul Scarron (1610-1660)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRIPOT » s. m.

Lieu propre pour joüer à la courte paume. Ce mot vient à tripudiis, parce que les Danseurs de corde, Sauteurs, Comediens & Baladins ont coustume de loüer des jeux de paume pour faire leurs danses, leurs sauts, & leurs representations, comme ayant besoin de grandes sales & lieux élevez pour y dresser leurs cordes & leurs machines : ce qui les a fait appeller tripots par leur nouvel usage.
 
On dit proverbialement, battre un homme dans son tripot, pour dire, le vaincre dans son fort, dans la chose dont il fait profession, & qu'il doit le mieux sçavoir. On dit à contresens, le tirer de son tripot, pour dire, de son fort.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020