Email catcher

tripot

Définition

Définition de tripot ​​​ nom masculin

péjoratif Maison de jeu, café où l'on joue.

Exemples

Phrases avec le mot tripot

Les dupes qu'on surprend dans les tripots clandestins ont de ces attitudes humiliées.Émile Gaboriau (1832-1873)
Arrivant derrière leurs masques entre chien et loup, ils entraient dans des tripots clandestins soigneusement protégés.Histoire urbaine, 2000, Michel Figeac (Cairn.info)
Avait-il jamais hanté les cabarets à la mode, les luxueux cabinets de toilette des demoiselles et les tripots ?...Paul Bourget (1852-1935)
Lorsqu'il avait repris ses esprits, il avait expliqué aux autorités qu'il avait été roué de coups en raison d'une dette dans un tripot.Ouest-France, 30/03/2021
Depuis le début de l'année, c'est le deuxième tripot clandestin démantelé dans la capitale.Ouest-France, 10/06/2021
Enfin, protégées de la police par l'immunité diplomatique, certaines ambassades ou leurs dépendances sont transformées en tripots.Pouvoirs, 2011, Jean-Louis Harouel (Cairn.info)
Et ça marche, jusqu'au mariage qui fait du nouveau mari un pantin ridicule lorsque la clientèle du tripot (des nobles parfaits) assiste à la cérémonie.Humanisme, 2018, Jean-Louis Coy (Cairn.info)
Le matérialisme ne se confond pas avec le brigandage empiriste (au tripot duquel est d'ailleurs servie la bière spiritualiste).Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2004, Gilles Grelet (Cairn.info)
Il joua partout : au café, au tripot, au cercle, jouant ce qu'il avait et ce qu'il n'avait pas.Arsène Houssaye (1815-1896)
Un autre tripot avait récemment été mis au jour par la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne.Ouest-France, 16/12/2020
Là s'ouvre le tripot de la fortune, tandis qu'une vaine rumeur tient l'enjeu, et que le monde tremble de forcer les banquiers à la banqueroute.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais alors l'univers, vaste tripot, n'est qu'une scène, un theatrum mundi sur lequel passent des formes, des masques.Multitudes, 2008, Charles T. Wolfe (Cairn.info)
Ont-elles jamais manqué à aucun tripot, brillant ou humble ?Paul Féval (1816-1887)
Les enquêteurs avaient découvert qu'ils géraient un tripot clandestin après qu'un client avait été agressé début février.Ouest-France, 30/03/2021
La boulangerie s'était transformée en bar à chicha et en tripot clandestins.Ouest-France, 27/11/2020
J'ai voulu voir de mes yeux le sale tripot dont j'ai tant de fois entendu parler.Pamphile Le May (1837-1918)
Une hiérarchie sociale se dessine à travers les usages sociaux de l'alcool que décrit l'auteur : réunions rituelles, tripots clandestins, beer halls, bistrots et clubs privés.Politique africaine, 2003 (Cairn.info)
Le gérant de ce restaurant transformé en tripot clandestin ainsi que la serveuse sont soupçonnés d'être les organisateurs de la soirée et ont été placés en garde à vue.Ouest-France, 08/03/2021
En 1727, ils portèrent plainte contre un tripot qui avait des billards dans deux chambres.Histoire urbaine, 2000, René Favier (Cairn.info)
Avec l'odeur de séminaire, de tripot, d'hôpital, il y en a une autre encore.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TRIPOT s. m.

Lieu propre pour joüer à la courte paume. Ce mot vient à tripudiis, parce que les Danseurs de corde, Sauteurs, Comediens & Baladins ont coustume de loüer des jeux de paume pour faire leurs danses, leurs sauts, & leurs representations, comme ayant besoin de grandes sales & lieux élevez pour y dresser leurs cordes & leurs machines : ce qui les a fait appeller tripots par leur nouvel usage.
 
On dit proverbialement, battre un homme dans son tripot, pour dire, le vaincre dans son fort, dans la chose dont il fait profession, & qu'il doit le mieux sçavoir. On dit à contresens, le tirer de son tripot, pour dire, de son fort.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.