vavasseur

 

définitions

vavasseur ​​​ nom masculin

Histoire (Féodalité) Vassal d'un arrière-fief.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il appela son confesseur et l'envoya recueillir, en compagnie de son aumônier, le secret du vavasseur.Anatole France (1844-1924)
Le thane danois et le vavasseur normand se fondirent dans le baron.Victor Hugo (1802-1885)
Mais l'un d'eux, ayant vu de ses yeux le vavasseur, reconnut tout de suite que c'était un homme bon, simple et sans malice.Anatole France (1844-1924)
Le vassal cessoit alors de relever de son seigneur direct, et portoit immédiatement son hommage au suzerain, dont il n'avoit été jusques-là que l'arrière-vassal ou le vavasseur.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VAVASSEUR » s. m.

Vieux mot de la Jurisprudence feodale. Arriere-vassal, ou vassal du vassal d'un Seigneur, d'où on a formé Vavassorerie, qui est la qualité d'un fief tenu par un Vavasseur. Il y en a beaucoup en Normandie de cette qualité. Menage tient que ce mot vient de valvasor, qui se trouve employé en cette signification par des Escrivains d'Allemagne. Quelques-uns le derivent à valvis, quasi obligatus sit adstare ad valvas Domini, vel dignus sit eas intrare : ce qui est l'opinion de Zasius, & de Cambden, qui dit que c'étoit une dignité en Angleterre qui tenoit le premier lieu aprés les Barons. Du Cange dit qu'on les a appellez Vasvassores & Valvasini, & qu'il y avoit de deux sortes de Vavasseurs ; les grands, qui relevoient du Roy, comme les Comtes & Barons ; & les petits, qui relevoient de ces derniers.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020