Email catcher

verge vergé

Définition

Définition de verge ​​​ nom féminin

littéraire Baguette (pour frapper, battre). locution Donner des verges pour se faire battre : fournir des armes contre soi-même.
(Canada) Unité de longueur valant 0,914 m. ➙ yard.
Organe de la copulation (chez l'homme et les mammifères). ➙ pénis, phallus.

Définition de vergé ​​​ , vergée ​​​ adjectif et nom masculin

Se dit du papier marqué de vergeures. nom masculin Du vergé.
Se dit d'une étoffe à fils saillants.

Synonymes

Synonymes de verge nom féminin

tige, baguette

[masculin] pénis, membre (viril) , phallus, sexe, biroute (familier), bistouquette (familier), bite (familier), braquemart (familier), dard (familier), manche (familier), quéquette (familier), queue (familier), zigounette (familier), zizi (familier), moineau (langage des enfants), oiseau (langage des enfants), robinet (langage des enfants), zigouigoui (langage des enfants), quiquette (langage des enfants, régional), vit (vieux ou littéraire), pine (vulgaire), zguègue (vulgaire), zob (vulgaire), [en érection] priape, ithyphalle (didactique)

Exemples

Phrases avec le mot vergé

Ensuite viennent des papiers vergés plus forts, imprimés en latin et en flamand.Studia Bruxellae, 2019, Hélène Bartelloni-Cascio, Isabelle Drieu la Rochelle (Cairn.info)
Ce livre, sous une couverture souple en vergé, est particulièrement bien composé typographiquement, ce qui mérite d'abord d'être souligné.Le Moyen Âge, 2015 (Cairn.info)
Une autre ferme, de 180 vergées, est à une petite lieue dans les terres.Histoire & Sociétés Rurales, 2019, François Vulliod (Cairn.info)
Quelques exemplaires sur papier vergé.Alfred Delvau (1825-1867)
Ce texte-poème, imprimé sur papier vergé est strictement inséré dans un carré virtuel qui en contient les débordements.Cahiers de Gestalt-thérapie, 2001 (Cairn.info)
On peut cependant retenir que ce dernier comprend l'enclos du prieuré avec manoir, chapelle, pressoir, grange, four, écuries, bûchers et 88 acres 2 vergées de terre.Annales de Normandie, 2013, Bernard Bodinier (Cairn.info)
On ne se gêne guère pour lever la vergée qu'on rencontre sur les îlots dans le courant.George Sand (1804-1876)
Il ne se comporte pas à l'humidité de la même façon que les feuilles de papier vergé.Studia Bruxellae, 2019, Hélène Bartelloni-Cascio, Isabelle Drieu la Rochelle (Cairn.info)
Jouaust, in-32, 187 p., papier vergé.Alfred Delvau (1825-1867)
À l'intérêt et à la beauté de ces textes concourt grandement la qualité de cette édition soignée, sur vergé ivoire.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2004 (Cairn.info)
Le papier bleu vergé n'avait que quatre jours.Paul Féval (1816-1887)
Ceux qui apprécient à la vergée la beauté de leur future et qui épousent des prairies et des bois sont clairsemés en somme.Auguste Angellier (1848-1911)
La revue offre plusieurs types d'illustrations, presque toutes tirées en pleine page sur un papier différent du vergé sur lequel sont composés les textes.La revue des revues, 2014, Mirande Lucien (Cairn.info)
L'écart entre deux mesures courantes varie du quart de vergée (270 m2) à la vergée (1 080 m2).Histoire & Sociétés Rurales, 2005, Thomas Jarry (Cairn.info)
Il leur représentait que le propriétaire de 6 vergées aurait autant de froment et d'orge sur une vergée et demie ainsi conduite que sur deux par l'autre système.Histoire & Sociétés Rurales, 2019, François Vulliod (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VERGE s. f.

Terme d'Anatomie. C'est ce qu'on appelle autrement le membre viril, qui sert à l'evacuation de l'urine & de la semence. Elle tient à la partie inferieure de l'os pubis, & à la superieure de l'ischion, & est composée de deux nerfs caverneux, d'un conduit membraneux, de quatre muscles, d'un grand nombre de nerfs, veines & arteres, & d'une peau faite avec un admirable artifice. Le conduit commun n'est que le col allongé de la vessie.

Définition ancienne de VERGE s. f.

Baston qu'on tient à la main, ce qu'on appelle aujourd'huy canne. La verge a été toûjours une marque de superiorité. La verge de Moïse se changea en serpent, & devora les verges des Magiciens de Pharaon. Il fit sortir de l'eau d'un rocher, en le touchant de sa verge. Mercure portoit une verge entortillée de deux serpents, qu'on appelle autrement caducée. Les Charlatans font accroire qu'ils trouveront des tresors & des mines avec une verge de coudre, & pretendent qu'elle s'incline aux lieux où il y en a. Ce mot vient du Latin virga.
 
VERGE, se dit aussi de la baguette que portent les Huissiers, Sergents & Bedeaux, pour faire faire silence aux Audiences, & faire passage aux Magistrats qu'ils conduisent. Les Sergents à verge du Chastelet étoient autrefois des Huissiers comme ceux qui servent à l'Audience, qu'on a multipliez selon la necessité. L'Ordonnance d'Orleans de 1560. veut que quiconque sera touché de la verge du Sergent, le suive en prison. On appelle aujourd'huy les Bedeaux des Parroisses, Porteverges. C'étoient autrefois des Sergents des Justices subalternes, qui servoient à la Justice & à l'Eglise de la Seigneurie. On disoit autrefois, porter blanche verge, en signe de Seigneurie ; & on appelle encore en Normandie le pouvoir de la verge, l'estenduë du territoire dans lequel un Sergent à verge peut exploiter. On y appelle aussi la verge de Justice, le gouvernement d'un Prince doux & pacifique.
 
On dit tenir un heritage par la verge, quand le possesseur est obligé d'en prendre possession par les mains du Seigneur, ou de ses Officiers, qui luy met en main un petit baston ou verge. C'étoit une formule que pratiquoient les Anciens, qu'ils appelloient infestucare, qui est encore en usage en quelques Coustumes.
 
VERGE, en termes de Negoce, est une mesure des longueurs en quelques lieux, qui respond à l'aune. La verge d'Angleterre contient sept neuviémes de l'aune de Paris. Mais en general chez les Auteurs la verge est la même chose que la perche, la corde & la chaisne, qui est de dix pieds, differente selon les lieux.
 
VERGE DE TERRE, est une mesure de terre dont on se sert en quelques Provinces, qui est environ un quartier d'arpent de terre.
 
VERGE, se dit aussi du foüet des Cochers, qui leur sert à conduire leurs chevaux.
 
VERGE, se dit aussi des morceaux de fer longs & menus qui servent aux Serruriers à faire des clefs, des tringles, &c. Il a acheté tant de fer en verges. Il faut trois verges pour soustenir les rideaux d'un lit. On soustient les paneaux de vitres avec de petites verges de fer cloüées aux chassis.
 
On dit figurément, qu'on n'est plus sous la verge d'un tel, sous sa ferule, pour dire, qu'on n'est plus sous sa conduite, qu'on ne craint plus ses reprimendes.
 
VERGE D'OR, est un nom qu'on donne à l'arbaleste ou au baston geometrique.
 
VERGE, se dit aussi d'un anneau sans chaton qui se donne ordinairement en se mariant, & qui sert à arrester sur le doigt quelque autre bague.
 
On dit proverbialement en Jurisprudence, que la verge annoblit, & le ventre affranchit : ce qui a eu differentes interpretations dans les Coustumes où la main morte a lieu.
 
On appelle verge dorée de Mexique, une plante qui est une espece de limonium, dont on trouve la description dans les Memoires de l'Academie des Sciences.
 
On dit proverbialement, qu'un homme n'avoit ni verge ni baston, pour dire, qu'il n'étoit pas en estat d'attaquer personne, ni même de se deffendre.

Définition ancienne de VERGÉE adj. f.

en termes de Negoce, est une epithete qu'on donne aux estoffes qui ont quelques fils qui sont d'une soye un peu plus grossiere que le reste, ou d'une teinture plus forte ou plus foible. C'est un grand defaut à une estoffe d'être vergée.
 
VERGÉE, au subst. se dit d'une mesure de terre qui est la même chose que la verge.

Définition ancienne de VERGES s. f. plurier.

Assemblage de menus brins, de sions de bois d'osier, de bouleau, de genest, &c. Les marques de Magistrature chez les Romains étoient des faisceaux de verges liez autour d'une hache. Les enfans craignent les verges, on les menace des verges, on les foüette avec des verges. Quand ils sont mutins, on leur fait baiser les verges.
 
C'est aussi le supplice des couppeurs de bourses, des femmes de mauvaise vie, de celles qui desbauchent les autres. Les sentences portent, qu'ils seront battus & fustigez nuds de verges par les carrefours de la ville, & attachez au cul d'une charrette. En Espagne on les fait monter sur des asnes.
 
VERGES, se dit figurément de toute sorte de chastiment qui nous vient d'enhaut. Dieu envoye les pestes, les guerres, les sterilitez : ce sont les verges de sa colere, avec quoy il chastie ses esleus. Il faut benir la main & les verges qui nous chastient. Quand on fait penitence, il jette les verges au feu, il montre seulement les verges, comme il fit aux Ninivites.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025) Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025)

Chaque année, la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française permet aux francophones du monde entier de découvrir les nouveautés de leur...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine