vert-de-gris

 

définitions

vert-de-gris ​​​ nom masculin invariable et adjectif invariable de couleur

nom masculin invariable Dépôt verdâtre qui se forme à l'air humide sur le cuivre, le bronze.
adjectif invariable D'un vert grisâtre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A côté d'elle, sur la table, il y avait des oripeaux dorés qu'elle ravaudait, et sur lesquels elle cousait des paillettes, bleues de vert-de-gris.Théodore de Banville (1823-1891)
Sous-acétate de deutoxide de cuivre (verdet ou vert-de-gris).Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
A cause du vert-de-gris, on était très inquiet, et on me fit avaler beaucoup de lait.Judith Gautier (1845-1917)
Je crois comme vous que nous avons mangé du vert-de-gris.Prosper Mérimée (1803-1870)
Enfin, quel est le mystère de ces mélanges inconnus : violets d'or clair, vert-de-gris strié, auréoline laqueuse et cendre d'outremer, lapis lazzuli et maïs ?André Gouirand (1855-1918)
Des lumignons pendus aux branches donnaient aux feuilles des nuances de vert-de-gris.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il n'a ni poules ni poussins, ne pense qu'à lui et transpire en plus le vert-de-gris.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Il y a des taches bleues au bord des croûtes, comme du vert-de-gris sur de vieux sous.Jules Vallès (1832-1885)
Ajoutons à cela que le plus grand nombre des pièces étaient couvertes de rouille et de vert-de-gris.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
A preuve, la gomme qu'ils ont mêlée à leur extrait de vert-de-gris...Paul Mahalin (1838-1899)
Depuis vingt-quatre heures sa pâleur chronique tournait au vert-de-gris.Paul Féval (1816-1887)
Elle sonna sa femme de chambre, se déshabilla, fit plusieurs dispositions qui devaient en précéder une dernière, puis étant demeurée seule, elle avala une dose de vert-de-gris qu'elle s'était procurée...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Tout autour de la ville la campagne était cultivée, et les blés jaunes, les avoines d'un beau ton vert-de-gris, les trèfles violets ondulaient jusqu'aux enclos des faubourgs.Georges Ohnet (1848-1918)
On crachait sur un foyer d'une exquise délicatesse dont les moulures dorées étaient jaspées de vert-de-gris.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ses yeux troubles, obliquant vers les tempes, étaient couleur de vert-de-gris ; son nez énorme, spongieux, épaté, s'appliquait sur sa face comme un panaris.Adolphe Retté (1863-1930)
Pour elle seule cette maison jaune et morne, qui sentait le vert-de-gris du comptoir, avait des délices.Honoré de Balzac (1799-1850)
On prépare ce sel en faisant dissoudre le vert-de-gris dans le vinaigre, filtrant la dissolution, et la laissant cristalliser.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020