vinaigre

 

définitions

vinaigre ​​​ nom masculin

Liquide provenant du vin ou d'une solution alcoolisée modifiés par la fermentation acétique, utilisé comme assaisonnement, comme condiment. Vinaigre de vin, d'alcool. —  locution Tourner au vinaigre, tourner mal, empirer (comme le vin qui s'aigrit). On ne prend pas les mouches avec du vinaigre, on ne réussit pas par la dureté.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous ne pouvons pas au fond lui en savoir mauvais gré, mais cependant cela peut être dangereux, car on ne prend pas les mouches avec du vinaigre.Ernest Daudet (1837-1921)
Quelquefois un gargarisme fait avec un peu de vinaigre suffit pour les détacher, et d'autres fois nos chirurgiens furent forcés d'aller les chercher avec des pinces.René Desgenettes (1762-1837)
Je m'avisai, pour déguiser l'odeur qui se répandait, de brûler du foin, et de faire des fumigations de vinaigre.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
Mon vin de prunelles était clair comme de l'eau de roche et piquant comme du vinaigre.George Sand (1804-1876)
Il ne tarde pas à devenir assez fort pour constituer lui-même une mère, de vinaigre, excellente.Joseph Audibert (1854-1921)
Je vais avoir l'air d'un garçon qui n'a pas de défauts, et même qui se porte très-bien ; c'est le vinaigre qui me monte à la tête.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On lui fit avaler quelques gorgées d'eau fraîche et d'arnica ; on lui frotta d'eau et de vinaigre les tempes, le front et le visage.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Pour cela, elle étoit vingt-quatre heures sans manger, buvoit du vinaigre, mangeoit des citrons et autres vilainies.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il paraît que la nature fit les premiers frais de la fabrication du vinaigre, et que sa découverte dut accompagner celle du vin.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Au reste, on trouvera dans mon ouvrage précité les divers moyens employés pour constater les falsifications du vinaigre, et reconnaître les quantités d'acides ajoutés.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Ailleurs, des petits poissons secs au sucre, des crabes au sucre, des haricots au sucre, des fruits au vinaigre et au poivre.Pierre Loti (1850-1923)
Elle fut donc mise de nouveau en fermentation par le même procédé, et au bout de peu de jours nous avions une provision d'excellent vinaigre.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Les deux vieilles lui jetaient de l'eau sur le visage et lui faisaient respirer du vinaigre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Où qu'ils étaient, tous ces petits animaux ridicules, avant qu'on ait inventé le fromage, le vinaigre et tout le reste ?Alphonse Allais (1854-1905)
Un homme était menacé par un groupe, parce qu'il portait une bouteille à la main : c'était du vinaigre.François Guizot (1787-1874)
Ayez donc pitié de moi, et souhaitez que je puisse être renouvelé, tandis que, soumis et patient, je boirai des potions de vinaigre contre la puissante contagion où je vis.François Guizot (1787-1874)
Dès lors, elle but du vinaigre pour se faire maigrir, contracta une petite toux sèche et perdit complètement l'appétit.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mets autant d'huile dans les ressorts que ma mère et ma belle-mère y voudront mettre de vinaigre pour les rouiller et les faire grincer.Alfred Assollant (1827-1886)
Les coins de sa bouche, l'angle de ses yeux se plissèrent comme si elle eût avalé un verre de vinaigre.Octave Mirbeau (1848-1917)
Cette opération fut faite avec du vinaigre bouillant, très-imparfaitement à la vérité, car ni le père ni l'enfant n'en perdirent la vue.Pierre Daru (1767-1829)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VINAIGRE » s. m.

Vin qui s'est aigri, ou qu'on a fait aigrir exprés, en y mettant quelques esprits acides ; car le vinaigre ne se fait que par l'alteration des parties du vin, & par la predomination de l'acide sur toutes les autres. On confit des concombres, du pourpier, de la percepierre, avec du vinaigre. Le vinaigre sert à mettre aux sauces, aux salades, à rafraîchir les canons. Du vinaigre rosat, de fleur d'orenge, de sureau, de framboise ; du vinaigre de scille, dont Galien fait grand estat. Celuy d'estragon est le plus à la mode. Le vinaigre distillé chez les Chymistes, est un dissolvant ou menstruë fort puissant, sur lequel ils observent que la distillation se fait tout au contraire de celle du vin : car la premiere partie qui sort du vinaigre est un flegme inutile, & ce qui sort le dernier dans l'alembic est le vinaigre distillé ; au lieu que dans le vin, ce qui en sort le premier est l'eau de vie, & ce qui en sort le dernier est insipide. On fait aussi du vinaigre avec de la biere, du cidre, & même avec de l'eau. Les Medecins font aussi un vinaigre theriacal avec du dictame, de l'angelique, de la valeriane, du cardamome, des citrons, & plusieurs autres drogues, dont la composition se trouve dans la Pharmacopée de Charras.
 
VINAIGRE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme prompt & colere, peu sociable, que ce n'est que fiel & que vinaigre, que sel & que vinaigre. On appelle un habit de vinaigre, un habit leger qu'on porte quand il fait froid. On dit que la femme a bonne teste, quand le vinaigre de la maison est trop fort. On dit encore, que c'est du bon vin que se fait le meilleur vinaigre, pour dire, que plus une chose est bonne, plus elle est mauvaise quand elle est corrompuë.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020