virginité

 

définitions

virginité ​​​ nom féminin

État d'une personne vierge. Perdre sa virginité. ➙ pucelage. locution, au figuré Se refaire une virginité : retrouver une innocence perdue.
 

synonymes

virginité nom féminin

pucelage (familier)

[vieilli] candeur, chasteté, fraîcheur, grâce, ingénuité, innocence, pudeur, pureté

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La divorcée n'a rien à mettre au jeu : ni sa virginité, ni ses remords de fidèle épouse, ni ses scrupules de veuve ; c'est un « laissé pour compte ».Hugues Le Roux (1860-1925)
Ses longs cils blonds, la seule beauté qui lui fût restée de sa virginité et de sa jeunesse, palpitaient tout en demeurant clos et baissés.Victor Hugo (1802-1885)
L'une donne son bras et le prestige de sa virginité, l'autre donne son or : le royaume est sauvé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Comme elles fuyaient devant elle, secouées par de grands airs dédaigneux, ce fut pour mon amie une occasion excessivement propice de regretter sa virginité.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il avait détruit, par un jeu barbare, en sa virginité morale, l'être délicat et charmant où il avait son bon génie.Jules Michelet (1798-1874)
De la femme, il savait tout ; mais de l'amour, il ne savait rien ; et sa virginité de sentiment lui faisait ainsi des désirs tout nouveaux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce sou et ce denier semblent avoir été la taxe (præmium) générale et uniforme qu'une femme, quel que fût son rang, devait réclamer pour prix de sa virginité.Paul Lacroix (1806-1884)
Deux vieilles refermèrent sur eux la porte tandis que dans la rue, stationnait la foule attendant les preuves de la virginité.Hector France (1837-1908)
Les barbares qui violaient dans les villes prises laissaient derrière eux des innocences sans virginité.Paul Bourget (1852-1935)
Mais ses craintes tombèrent, devant cette virginité en fleur, ces yeux limpides, ces lèvres pures.Émile Zola (1840-1902)
Ce prêtre à peau brune et à larges épaules, jusque-là condamné à l'austère virginité du cloître, frissonnait et bouillait devant cette scène d'amour, de nuit et de volupté.Victor Hugo (1802-1885)
Ce n'était pas seulement en affaire de mariage, que la question de virginité paraissait difficile et importante à constater.Paul Lacroix (1806-1884)
Ou bien un leurre de mes sens m'a-t-il induit en la crédulité d'une virginité qu'un autre peut-être avait effeuillée avant moi ?Camille Lemonnier (1844-1913)
L'idée qu'en la virginité résidaient la grâce et la puissance prenait, dans la légende dorée, les formes les plus riches et les plus charmantes.Anatole France (1844-1924)
Parbleu rien n'est si difficile à trouver qu'une fille qui ait gardé la fleur de sa virginité.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Quand la soldatesque envahit les maisons qui demeuraient debout, il y eut un certain nombre de filles qui perdirent leur virginité...Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Elle garda, dans la science du bien et du mal, un don singulier de virginité morale et comme d'enfance.Jules Michelet (1798-1874)
Une virginité de cœur m'a été refaite, je pense, tout exprès pour que je visse expirer mon père que je ne croyais, certes pas, aimer tant que cela.Léon Bloy (1846-1917)
Ma mignonne, je souhaitais beaucoup de rester dans cette belle saison d'espérance amoureuse qui, n'enfantant point de plaisir, laisse à l'âme sa virginité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces juges intègres reconnurent n'avoir trouvé en elle, après une sérieuse enquête, que « bien, humilité, virginité, dévotion, honnêteté, simplesse ».Lucie Des Ages (1845-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIRGINITÉ » s. f.

Estat des personnes qui n'ont jamais souillé la pureté de leur corps par aucune action impudique. Cette fille a fait voeu de garder sa virginité. Les Vestales qui n'avoient pas gardé leur virginité, étoient enterrées toutes vives.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020