voltige

 

définitions

voltige ​​​ nom féminin

Exercice d'acrobatie au trapèze volant. ➙ saut. Haute voltige. —  Acrobatie aérienne.
Ensemble des exercices acrobatiques exécutés à cheval (en particulier dans les cirques).
au figuré C'est de la haute voltige. ➙ acrobatie.
 

synonymes

voltige nom féminin

saut

acrobatie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle voltige, sautille sur le gazon d'une façon embesognée, va et vient, s'oubliant elle-même, s'épuisant pour faire revivre ses amours.Joséphine Marchand (1861-1925)
Si j'étais leste et alerte à la voltige, mon brave cheval ne l'était pas moins.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
L'amour est une science qui s'apprend tout comme le piano et la flûte, la voltige ou l'équitation.Albert Cim (1845-1924)
L'oiseau rouge voltige plus bas dans les taillis des verts pawpaws, ou parmi les petites feuilles couleur d'ambre des buissons de hêtre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Une flamme voltige entre les roches ; et bientôt une voix saccadée se fait entendre, au loin, dans la montagne.Gustave Flaubert (1821-1880)
Autour du vieux clocher à la flèche pointue, les corneilles ont, tout l'hiver, fait entendre leur voix aiguë ; mais l'hirondelle est revenue et voltige à son tour dans l'air.Alphonse Karr (1808-1890)
Faut-il qu'il voltige sans cesse comme un papillon, et ce défaut-là lui coupe son sentiment paternel.Paul Féval (1816-1887)
L'apprenti maçon est un « voltigueur », parce qu'il voltige sur les échelles, ou un « chétif », titre que justifient les brimades dont ces jeunes gens sont l'objet.Paul Sébillot (1843-1918)
Sous la toque posée cavalièrement, la bouche sinueuse et fine évoque ces vieux pastels de procureurs, aux minces lèvres desquels voltige encore l'ironie mal fixée par la poussière des siècles.Francis Chevassu (1861-1918)
Je gagerais bien plutôt que cet esprit, captif et serf, n'en voltige pas moins aux champs, aux forêts.Jules Michelet (1798-1874)
Un brin de paille voltige-t-il dans les cours, vite l'adjudant-major fait sonner aux consignés, et tous les hommes punis doivent accourir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce mouvement de voltige étant d'une très grande utilité pour l'agilité du cavalier, on le lui fera recommencer huit ou dix fois, avant de le laisser s'asseoir sur la selle.François Baucher (1796-1873)
A la date des dernières nouvelles, elle n'était pas encore arrivée, depuis plus de mille cinq cents ans de voltige et de poste-aux-matelots....Édouard Corbière (1793-1875)
Le cardinal était pour lui le serpent fascinateur et il était, lui, l'oiseau qui voltige de branche en branche sans pouvoir lui échapper.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le cardinal était pour lui le serpent fascinateur, et il était l'oiseau qui voltige de branche en branche sans pouvoir lui échapper.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce pavillon vivant se déploie sous la direction habile de la huppe, qui voltige à travers la foule emplumée....Gérard de Nerval (1808-1855)
Le drôle voltige sur le bout de la vergue de misaine ; mais une fois perché là, il se prend à m'injurier.Édouard Corbière (1793-1875)
Je vous l'ai dit très souvent, pour l'instant, je fais de la haute voltige, sans filet de sécurité et un article pourrait être ce filet dont je rêve.Europarl
Sur tous les points où voltige cet insecte léger, plus légère que lui, avec quelle grâce elle le chasse sans relâche !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'esprit de l'indépendance voltige comme un aigle au-dessus de la terre, et l'esprit des hommes en reflète les brillantes couleurs.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020