abdication

 

définitions

abdication ​​​ nom féminin

Action de renoncer, spécialement au pouvoir suprême, à la couronne.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Être venue si légèrement, s'en retourner sans avoir rien fait, c'était pis que la défaite ; c'était une nouvelle et plus fatale abdication.François Guizot (1787-1874)
Être désillusionné, partisan de l'abdication en toutes choses, ne lui semblait, du reste, ni un malheur ni un vice.Jules Claretie (1840-1913)
Tout le monde s'accordait à regarder la fuite du roi comme une abdication furtive et honteuse.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Au début, c'est avec joie que j'acceptais le despotisme de son amour ; mais peu à peu je me fatiguai de cette abdication perpétuelle de ma volonté.Émile Gaboriau (1832-1873)
Toute objection risque d’apparaître comme une abdication face aux lobbies partisans qui n’agissent pas dans l’intérêt général.Europarl
Le doute et la défiance ce sont la raison même, car une âme est un mystère pou une autre âme : c'est la confiance qui est l'abdication, le volontaire aveuglement.Marcel Prévost (1862-1941)
Les créer et les établir, c'était exercer son pouvoir ; mais s'y soumettre après, devenait une abdication.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
C'est précisément la raison pour laquelle nous croyons en principe que notre attitude d'aujourd'hui est une abdication virtuelle de nos droits parlementaires de révision.Europarl
Il continuait, malgré son espèce d'abdication, de diriger le tribunal et d'exercer une police active au moyen du bureau qu'il avait institué.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'est que, vraiment, ce qu'on me propose, c'est presque une abdication, et une abdication mérite qu'on y réfléchisse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle s'en voulait de l'avoir méconnue si longtemps sous cette apparente faiblesse faite de coups douloureux, d'abdication sublime et résignée.Alphonse Daudet (1840-1897)
On eût dit qu'à ses yeux l'abdication devait rester sans effet, tant qu'il n'aurait pas pourvu à la régence.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Cette intention était de renverser la dynastie régnante, pour mettre la sienne à sa place, et, en conséquence, l'abdication était demandée à toute la famille.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Si le vieil imprimeur n'eût pas depuis long-temps donné la mesure de son aveugle avidité, son abdication suffirait à peindre son caractère.Honoré de Balzac (1799-1850)
En attendant, partout des placards menaçans couvraient les murs ; les feuilles publiques, aussi hardies que les affiches, ne parlaient que d'abdication forcée et de déchéance.Adolphe Thiers (1797-1877)
Réponse de l'empereur à une députation de la chambre des représentans, envoyée pour le féliciter sur sa seconde abdication.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Comme souverain voisin, il m'est permis de vouloir en connaître les motifs avant de reconnaître cette abdication.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Au bruit de cette nouveauté, le podestat revint démentir la fausse nouvelle de son abdication.Émile Vincens (1764-1850)
La guerre la faisait reine, la paix amenait son abdication ; elle déclara qu'elle ne signerait jamais au traité et qu'elle voulait une guerre éternelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et d'abord, constatons les désastres auxquels a conduit l'abdication presque totale de l'intelligence du monde et son asservissement volontaire aux forces déchaînées.Romain Rolland (1866-1944)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABDICATION » s. f.

Renonciation volontaire à une charge, à une magistrature. Il faut remarquer que l'abdication differe de la resignation, en ce que l'abdication se fait purement & simplement, au lieu que la resignation se fait en faveur d'une tierce personne.
 
On dit aussi, L'abdication d'un fils rebelle & desobeïssant. On dit aussi au Palais, Faire une abdication de biens, quand on en fait un abandonnement entier.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020