Email catcher

accoutrer

définitions

accoutrer ​​​ verbe transitif

Habiller ridiculement. ➙ affubler, fagoter. —  pronominal S'accoutrer d'une manière grotesque. —  au participe passé Bizarrement accoutré.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'accoutre

tu accoutres

il accoutre / elle accoutre

nous accoutrons

vous accoutrez

ils accoutrent / elles accoutrent

imparfait

j'accoutrais

tu accoutrais

il accoutrait / elle accoutrait

nous accoutrions

vous accoutriez

ils accoutraient / elles accoutraient

passé simple

j'accoutrai

tu accoutras

il accoutra / elle accoutra

nous accoutrâmes

vous accoutrâtes

ils accoutrèrent / elles accoutrèrent

futur simple

j'accoutrerai

tu accoutreras

il accoutrera / elle accoutrera

nous accoutrerons

vous accoutrerez

ils accoutreront / elles accoutreront

synonymes

accoutrer verbe transitif

affubler, arranger, déguiser, équiper, habiller, harnacher, vêtir, attifer (familier), fagoter (familier), ficeler (familier), fringuer (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La galerie de personnages accoutrés de superbes détritus s'apprête à défiler.Ouest-France, 24/09/2021
Celui-ci était beaucoup plus grand et accoutré d'une tout autre façon : longue redingote boutonnée, chapeau haute forme à larges bords, enfoncé jusqu'aux yeux.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Ainsi accoutré, il alla à la ville où la dame enceinte, s'ennuyant seule, regardait par la fenêtre.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Quand ton père se décidera-t-il à ne plus te faire accoutrer par un tailleur de village ?...André Theuriet (1833-1907)
Il s'y rendit peut-être plus bizarrement accoutré encore que lors de sa première demande, et, en balbutiant, il lui exprima de nouveau ses vœux.Gérard de Nerval (1808-1855)
Ils changent de tenue, se roulent par terre, chantent tour à tour accoutré en diable, évêque, moine, sorcier, chevalier, marin, femme, le tout dans un jeu très parodique et fantaisiste.Ouest-France, 28/08/2021
Le fait est que jamais encore il n'avait vu d'hommes accoutrés d'une telle manière.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
On s'imaginerait volontiers que l'homme ainsi accoutré est presque incapable de mouvement, et que le moindre effort va le faire fondre en eau.Louis Boussenard (1847-1910)
Quelquefois on apercevait, cheminant au fond de la vallée, une file de bêtes de somme, conduites par un piéton, accoutré à l'orientale.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vraiment, vous êtes accoutrés d'une étrange façon tous les deux !George Sand (1804-1876)
Son compagnon avait une organisation grêle, mais il était accoutré de la même manière, si ce n'est que son ceinturon était en cuir noir.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je ne peux ni m'accoutrer en carabinier, ni faire venir la troupe, ni faire pousser les montagnes...René Boylesve (1867-1926)
Ils étaient fort bien accoutrés et jouaient parfaitement leurs rôles.George Sand (1804-1876)
Et, ainsi accoutré, il ne paraissait pas trop ridicule.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Au petit matin, la grand-mère entre dans la maison, très étonnée de voir ce jeune homme ainsi accoutré endormi dans la maison.Ouest-France, 27/01/2017
Dans une personne ainsi accoutrée, on pouvait à peine soupçonner une femme.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Paraît un chamane, cheveux flottants, figure masquée en mufle, manteau accoutré d'affiquets bizarres, de colifichets fantasques.Élie Reclus (1827-1904)
L'un des joueurs du club est accoutré du déguisement étouffant d'une mascotte.Ouest-France, Marie LENGLET, 29/08/2016
Elle y est depuis tantôt ; car je ne plaisantais pas quand je faisais le guet accoutré en faux pirate.George Sand (1804-1876)
Seize équipages masculins et seulement quatre équipages féminins, s'affronteront sur l'eau, accoutrés de costumes les plus rocambolesques.Ouest-France, 27/07/2019
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCOUSTRER » v. act.

Vieux mot qui signifioit autrefois, Habiller, parer. Il n'est plus en usage qu'en cette phrase figurée. Cet homme en une telle occasion a été mal accoustré, pour dire, a été maltraitté, ou bien blessé. Ces mots viennent du Latin acculturare, quasi culturam dare, ornare. On appelle en quelques Cathedrales, comme à Bayeux, Coustre, le Sacristain ou Officier qui a soin de parer l'Eglise, ou l'autel.