Email catcher

affubler

Définition

Définition de affubler ​​​ verbe transitif

Habiller bizarrement, ridiculement. pronominal Il faut voir comment elle s'affuble ! ➙ s'accoutrer.
Pourvoir d'une caractéristique ridicule. Affubler qqn d'un sobriquet.

Conjugaison

Conjugaison du verbe affubler

actif

indicatif
présent

j'affuble

tu affubles

il affuble / elle affuble

nous affublons

vous affublez

ils affublent / elles affublent

imparfait

j'affublais

tu affublais

il affublait / elle affublait

nous affublions

vous affubliez

ils affublaient / elles affublaient

passé simple

j'affublai

tu affublas

il affubla / elle affubla

nous affublâmes

vous affublâtes

ils affublèrent / elles affublèrent

futur simple

j'affublerai

tu affubleras

il affublera / elle affublera

nous affublerons

vous affublerez

ils affubleront / elles affubleront

Synonymes

Synonymes de affubler verbe transitif

accoutrer, déguiser, travestir, vêtir, attifer (familier), fagoter (familier), harnacher (familier)

donner, gratifier de, octroyer, coller (familier)

Exemples

Phrases avec le mot affubler

Il faudrait donc essayer les femmes avant de s'en affubler, d'autant que, quand on en a pris une, c'est pour toujours.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Ils ont fait comprendre que ces territoires ne correspondaient pas à l'image condescendante dont on voudrait les affubler.Flux, 2020, Gabriel Dupuy (Cairn.info)
Certes, les hommes ont toujours été égoïstes et les groupes ethnocentriques, et l'on ne gagne rien à affubler ces traits du masque de la psychiatrie.Adolescence, 2006, Serge Hefez (Cairn.info)
Je ne veux pas qu'on me suppose, même un soir, même chez ces gens-là, le ridicule de vouloir m'affubler d'un titre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ce personnage illustre également la prise de liberté des peintres, qui n'ont pas tous désiré l'affubler de vêtements passés de mode.Cahiers Bruxellois – Brusselse Cahiers, 2019, Alexia Liévin (Cairn.info)
L'hypocrisie politique consistant à affubler de l'épithète « social » un capitalisme de plus en plus débridé, se double ici d'une véritable bêtise.Europarl
Les vertus de famille sont en honneur aujourd'hui ; il faut s'en affubler.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de AFFUBLER v. act.

Cacher sa teste & son corps par quelques habillements qui couvrent jusqu'au visage. Les Moines & les Hermites s'affublent d'un froc. dans les ceremonies des obseques des Princes, les parents sont affublez de grands chaperons de deuil. cette femme étoit affublée dans sa cappe pour n'être pas connuë. Nicod derive ce mot de infula, qui signifie une ancienne coeffure. On dit encore en Picardie defuler, pour dire, Se decoeffer, ôter son chapeau. Du Cange le derive de affibulare, mot de la basse Latinité qui vient de fibula : c'étoit une boucle ou agraffe servant à attacher les habits longs qui couvroient & enveloppoient tout le corps ; comme on a dit clavi, & laticlavi, des vestements honorables ainsi attachez.
 
On dit au figuré avec le pronom personnel, s'affubler de quelqu'un, pour dire, en être coeffé & entesté, ne voir que par ses yeux, n'entendre que par ses oreilles. les disciples de Platon étoient affublez des opinions de leur maistre. les gens foibles se laissent aisément affubler par des directeurs & par des flatteurs.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez

Le maître du thriller français nous ouvre la boîte noire de son imaginaire : découvrez trois secrets d'écriture de Franck Thilliez pour composer un...

13/05/2022