acculer

 

définitions

acculer ​​​ verbe transitif

Pousser dans un endroit où tout recul est impossible. Acculer l'ennemi à la mer.
au figuré Contraindre, forcer. Acculer qqn à l'exil.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'accule

tu accules

il accule / elle accule

nous acculons

vous acculez

ils acculent / elles acculent

imparfait

j'acculais

tu acculais

il acculait / elle acculait

nous acculions

vous acculiez

ils acculaient / elles acculaient

passé simple

j'acculai

tu acculas

il accula / elle accula

nous acculâmes

vous acculâtes

ils acculèrent / elles acculèrent

futur simple

j'acculerai

tu acculeras

il acculera / elle acculera

nous acculerons

vous acculerez

ils acculeront / elles acculeront

 

synonymes

acculer verbe transitif

pousser dans ses derniers retranchements, mettre au pied du mur, coincer (familier)

[à quelque chose] contraindre, condamner, forcer, obliger, pousser, réduire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Milady poussa un rugissement sourd, se recula jusque dans l'angle de la chambre, comme une panthère qui veut s'acculer pour s'élancer.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Comment un habile homme comme vous peut-il se laisser acculer ainsi ?Eugène Sue (1804-1857)
Elle avait fini par l'acculer à la table, et il ne pouvait la fuir davantage, il la regardait, dans la vive clarté de la lampe.Émile Zola (1840-1902)
Nous sommes en train d’acculer le chat aux dernières extrémités.Europarl
Ce secteur sera soumis à rude épreuve en raison des dispositions de cette proposition et, en particulier, de l'augmentation des charges d'assurance, qui pourrait les acculer à la faillite.Europarl
Il n'était pas homme non plus à s'y laisser acculer sans rien entreprendre pour y échapper.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Cet homme avait de la bête fauve dans le caractère, et il ne faisait pas bon de l'acculer dans ses retranchements.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Par des jeux multiples et variés, semblables à ceux qu'il venait d'exécuter avec tant de succès, il lui fallait acculer la bête à la porte de sortie.Michel Zévaco (1860-1918)
Alors tout était manqué, elle nous échappait, car il était impossible de la forcer et de l'acculer avec un chien seulement.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Et venir nous acculer dans ce maudit village !...Octave Féré (1815-1875)
Il était de ces hommes faibles qui fuient les explications, qui, plutôt que de se mettre en garde lorsqu'il en est temps encore, se laissent niaisement acculer par les circonstances.Émile Gaboriau (1832-1873)
En concluant, je ne reculerai pas devant la douloureuse nécessité où l'on croit m'acculer, de dire mon sentiment personnel sur l'histoire obscure de 1832.Émile Zola (1840-1902)
N'ayant pu s'emparer de la royauté, les ligueurs voulurent l'étrangler, l'acculer dans un détroit où on la forcerait à la guerre sans lui rien donner pour la faire.Jules Michelet (1798-1874)
Mais comment avez-vous pu deviner que mon dessein était de vous acculer à la folie ?Michel Zévaco (1860-1918)
Et lui, le théoricien de toutes les dépravations parisiennes, s'était laissé acculer à cette petite exécution sans rien deviner.Paul Bourget (1852-1935)
De même que j'ai bien remarqué votre petit manège qui consistait à m'acculer dans ce coin de la salle.Michel Zévaco (1860-1918)
Milady poussa un rugissement sourd, et se recula jusque dans l'angle de la chambre, comme une panthère qui veut s'acculer pour s'élancer.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il fondit néanmoins sur les deux assaillants réunis contre lui et parvint à s'acculer au mur que bordait le sentier.Paul Féval (1816-1887)
Il avait réussi à l'acculer contre la meule, il la saisit aux épaules, la renversa.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCULER » v. act.

Pousser des ennemis dans un lieu estroit & fermé, d'où ils ne puissent échapper, ensorte qu'ils soient obligés de combattre, ou de perir. On a acculé les ennemis dans ce destroit de montagnes où on les fera perir de faim.
 
S'ACCULER, signifie au contraire, Se placer dans un coin, dans un lieu estroit où on ne puisse être attaqué par derriere, pour se bien deffendre contre plusieurs ennemis de front. Un brave qui s'est acculé dans le coin d'une muraille se peut mieux deffendre de ses ennemis.
 
ACCULER, en termes de Manege, se dit lors que la crouppe d'un cheval qui manie sur les voltes s'approche trop prés de leur centre, & n'embrasse pas assez de terrain.
 
ACCULÉ, ÉE. part. & adj.
 
En termes de Blason on appelle un cheval acculé, quand il est cabré en arriere & sur le cul. On le dit aussi de deux canons sur leurs affusts, dont les culasses sont opposées l'une à l'autre. Ce mot se tire du Latin culum. On dit un cul de sac.
Vidéos Le boulon Le boulon

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020