retranchement

 

définitions

retranchement ​​​ | ​​​ nom masculin

Position utilisée pour protéger les défenseurs (dans une place de guerre) ; obstacle employé à la défense. Retranchements creusés. ➙ tranchée. —  locution Forcer, pousser qqn dans ses derniers retranchements, l'attaquer de manière qu'il ne puisse plus répondre, se défendre.
 

synonymes

retranchement nom masculin

[vieux] suppression, amputation, coupure, élagage, prélèvement, retenue, soustraction, taille

défense, barricade, bastion, fortification, ligne, tranchée

poursuivre dans ses derniers retranchements

acculer, attaquer violemment

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est le retranchement des vaines richesses et des plaisirs trompeurs, qui leur conserve cette paix, cette union et cette liberté.François de Fénelon (1651-1715)
La table, comme un champ de bataille sur lequel étaient couchées les bouteilles vides, s'étendait entre les deux adversaires, et servait de retranchement à chacun.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Si l'ennemi parvient à franchir cet obstacle, il viendra se heurter, au pied même du retranchement, contre le reste des hommes valides placés en réserve.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Un instant, les deux tirailleurs restèrent tapis au bord du fossé creusé au pied du retranchement.Paul d'Ivoi (1856-1915)
De ce retranchement aux tentes, on ménageait un espace considérable, afin que les traits de l'ennemi ne pussent atteindre les cohortes.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Il sera ainsi aisé de se convaincre qu'ils ne se sont permis de faire subir au dépôt qu'ils avaient reçu aucune modification et aucun retranchement d'aucune sorte.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Paris avait devant lui un retranchement que celui qui l'avait élevé regardait lui-même comme inexpugnable.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et il n'y avait pas de retranchement à y faire, car des inspecteurs militaires parcouraient sans cesse nos hôpitaux, et surveillaient à la fois la fourniture et la consommation.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
L'on se borna à des recommandations d'économie et de retranchement auxquelles les besoins croissans de la guerre ne permettaient pas de se conformer.François-Xavier Garneau (1809-1866)
À un quart de mille, sur un escarpement de la montagne, apparaissait un « pah », retranchement maori placé dans une position inexpugnable.Jules Verne (1828-1905)
Enfin, dominant toutes les autres défenses d'une hauteur de 12 pieds, les appuyant de la portée de ses machines, le retranchement romain surgissait en une masse formidable.Camille Jullian (1859-1933)
Arrivé au pied du retranchement formé par les charges des mules, il se redressa, franchit l'obstacle d'un bond de tigre et disparut dans la prairie.Gustave Aimard (1818-1883)
Enfin, la 18e arrive jusqu'aux retranchemens ; mais le feu de la redoute, qui flanquait du haut en bas le retranchement où l'ennemi s'était rallié, arrête la colonne.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
L'animal se sentait acculé dans son dernier retranchement, et, pour ne pas être suffoqué, il allait être contraint de s'élancer au dehors.Jules Verne (1828-1905)
Il trouvait d'en haut ou d'en bas ; en bas, par des taxes nouvelles, en haut, par le retranchement de quelque dépense publique.Jules Michelet (1798-1874)
Cette affaire de détruire l'agence, d'ôter au roi son secret, son dernier retranchement, leur semblait la question de la royauté elle-même.Jules Michelet (1798-1874)
Les femmes de goût ne se résoudront point à ce retranchement ; leur grâce en souffrirait trop.Charles Turgeon (1855-1934)
Puis, versant l'eau à foison dans ces creusets improvisés, ils délayaient le tout, obtenant ainsi un ciment grossier, destiné à rejointoyer les troncs d'arbres du retranchement.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Hier, nous avons eu de la commission du budget un retranchement de deux cent mille hommes sur notre effectif militaire.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Abrité derrière ce retranchement naturel, il fusilla à bout portant les escadrons russes, et les força de se retirer.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RETRANCHEMENT » s. m.

Diminution d'un tour, enlevement d'une partie. La reformation du Calendrier s'est faite en 1582. par un retranchement de 10. jours qu'on avoit comptez de trop. On a beau se plaindre de la misere du temps, on ne voit point de retranchement au luxe. Le retranchement d'un quartier de gages est commun à tous les Officiers.
 
RETRANCHEMENT, signifie encore, Division, separation. Un bon Architecte pratique toûjours quelque retranchement en une chambre pour y faire une garderobbe, pour y coucher un valet. La soustraction n'est autre chose que le retranchement d'un petit nombre d'un plus grand.
 
RETRANCHEMENT, en termes de Guerre, se dit de la fortification d'un camp, & de toute sorte de travail qui fortifie un poste contre l'ennemi, soit par un fossé & un parapet, soit par des gabions, fascines, barriques & autres choses dont on se couvre. L'armée ennemie vint pour faire lever le siege, mais elle ne pust forcer les retranchements.
 
RETRANCHEMENT, se dit quelquefois d'une simple retirade ou couppure qui se fait sur un ouvrage à cornes, ou un bastion, quand on veut disputer le terrain pied à pied. C'est d'ordinaire un angle rentrant, dont les faces se flanquent l'une l'autre, qui se fortifient aussi par des fossez, parapets, gabions, &c.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020