mur

 

définitions

mur ​​​ nom masculin

Ouvrage de maçonnerie qui s'élève sur une certaine longueur et qui sert à enclore, à séparer ou à supporter une poussée. Construire, bâtir, élever, abattre un mur. Un mur de pierres sèches, de briques, de béton. Fermer un lieu de murs. ➙ murer, emmurer. —  Mur à hauteur d'appui. ➙ parapet. —  Mur d'enceinte. ➙ muraille, rempart. Mur porteur, servant de support à la construction. —  locution Raser les murs : pour se cacher, se protéger. —  Sauter, faire le mur : sortir sans permission (de la caserne, d'un internat, etc.). —  Mettre qqn au pied du mur, l'acculer, lui enlever toute échappatoire. Les murs ont des oreilles : on peut être épié sans qu'on s'en doute.
Les murs : la ville, la partie de la ville circonscrite par des murs.
Face intérieure des murs, des cloisons d'une habitation. Mettre des tableaux aux murs. Horaire affiché au mur (➙ mural). —  locution Entre quatre murs, en restant enfermé dans une maison.
au figuré Ce qui sépare, forme obstacle. Un mur de manifestants. —  Un mur d'incompréhension.
Le mur du son : ensemble des phénomènes (ponctués par un choc sonore) qui se produisent lorsqu'un engin atteint la vitesse du son. Franchir le mur du son.
au Football Ligne des joueurs placés entre le tireur et le but lors d'un coup franc*.

mûr ​​​ , mûre ​​​ adjectif

(fruit, graine) Qui a atteint son plein développement (➙ maturation, maturité). Un fruit mûr (opposé à vert) ; trop mûr. ➙ blet.
(abcès, furoncle) Qui est près de percer.
au figuré Qui a atteint le développement nécessaire à sa réalisation, à sa manifestation. Le projet est mûr. —  (personnes) Être mûr pour : être préparé, prêt à.
L'âge mûr : où la personne a atteint son plein développement. ➙ adulte. —  par extension L'homme mûr.
Esprit mûr. ➙ mature. —  par extension Une enfant très mûre pour son âge. ➙ raisonnable, réfléchi. (opposé à immature) —  locution Après mûre réflexion : après avoir longuement réfléchi.
familier Ivre, soûl. Il est complètement mûr.
variante du féminin mure. - variante du pluriel murs, mures.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « mur »

Cela, je le répète, nous concerne tous parce que ce mur est malheureusement toujours là.Europarl
Toutefois, celle-ci en étant séparée par un mur plein, il ne se préoccupa pas autrement de ce bruit.Jules Verne (1828-1905)
Une main de femme s'y montra un instant, et laissa échapper un papier qui tomba sur un romarin au bas du mur.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Et il se tournait vers un camarade, qui se tenait d'habitude assis à la table du fond, la tête contre le mur.Émile Zola (1840-1902)
Or celuici est actuellement occulté par un mur de béton, au sujet duquel les questeurs, semblent ne rien savoir.Europarl
Contre le mur de la maison, en arrivant, quatre ruches posées sur des planches alignaient leurs dômes de paille.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous devons discuter en détail de tous les problèmes, depuis les autorisations d'exil jusqu'au retour à travers le mur.Europarl
Confrontés à un mur d’indifférence et à une négation systématique de leurs droits, les détenus préfèrent mettre leur vie en péril.Europarl
J’ai cependant la certitude que nous désapprouvons tous les murs tels que ce soi-disant mur de sécurité.Europarl
Hier, j'essayai de la discipline que vous voyez sur ce mur, et la douleur m'empêcha de continuer ce pieux exercice.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Au mur où s'ouvrait la porte par où j'entrai, des tableaux étaient pendus qui représentaient la vie en zones colorées, en lumières éclatantes.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Il y a une place évidemment destinée à murer les gens, car il n'y a qu'un seul passage pratiqué dans le mur, et fait pour être remuré sur le prisonnier.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Nous ne devons pas manquer ce rendez-vous crucial et stratégique pour son avenir, sous peine de nous retrouver plus tard au pied du mur.Europarl
En l'attendant, ma tante regarda le mur en silence, fronçant les sourcils, et se tenant plus droite que jamais.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Nous étions cette fois au pied du mur, ayant en face de nous toutes les forces du gouvernement.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Comme elle rêvait, les yeux fixés sur le mur opposé, elle s'aperçut que la tapisserie, dont la chambre était tendue, flottait en arrière et en avant.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Elle passait là ses journées, tantôt étendue sur une chaise longue, tantôt agenouillée dans un coin, la tête au mur.Octave Mirbeau (1848-1917)
D’où je viens, quiconque construit un mur doit le faire sur son propre terrain ; sinon, le voisin fera appel au juge de paix.Europarl
Je lui reproche toutefois le fait que le mur ne suive pas la frontière reconnue.Europarl
C'est très important, tout est lié, et vous êtes le mur qui sépare, vous êtes la frontière.Europarl
Afficher toutRéduire

Exemples de « mûr »

Et l'on s'adresse toujours à l'œuvre étrange qui est le fruit mûr d'une personnalité nouvelle.Émile Zola (1840-1902)
Vous êtes mûr, vous êtes savant, vous êtes sage, et peu s'en faut que vous ne paraissiez respectable à tous.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Quand la plante a parcouru toutes les phases de son développement, la semence se retrouve dans le fruit mûr.Charles Secrétan (1815-1895)
Dans l'âge mûr, cela s'appelle repos, retour au port, douce philosophie ; mais à vingt ans, lorsque la vie commence, savoir où l'on va, c'est affreux !Delphine de Girardin (1804-1855)
Le principe selon lequel le temps n'est pas encore mûr est toujours utilisé pour freiner les choses.Europarl
J'ai dépensé ma jeunesse entière et une partie de mon âge mûr à vous acheter.Paul Féval (1816-1887)
On pourrait les comparer aux vêtements dont ni les dimensions ni même la forme ne peuvent également convenir à l'enfance, à l'âge mûr et à la vieillesse.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
J'ai trouvé son discours très mûr et très important et je voudrais dire ouvertement que notre intérêt doit être de garantir ceux des pêcheurs espagnols et des autres pêcheurs européens.Europarl
Je considère ce que nous vous avons présenté comme étant un travail législatif unique et mûr.Europarl
Mais, soit que le public ne fût pas mûr, soit plutôt qu'aucun des débutants n'eût le large souffle nécessaire, pas une de ces tentatives n'a eu encore de résultat décisif.Émile Zola (1840-1902)
Son avenir est splendide ; sa raison est celle d'un homme mûr ; sa famille est du meilleur ton, si j'en juge par le colonel, son fils et vous.Paul Adam (1862-1920)
Elle avait passé sa jeunesse dans la pratique de toutes les vertus, et consacré son âge mûr à l'accomplissement des devoirs d'épouse et de mère.Ida Saint-Elme (1776-1845)
C'est un homme d'un jugement mûr et solide, d'un caractère ferme, et qui se distinguait à la cour par la dignité de sa conduite.Albert Du Casse (1813-1893)
Encore un peu de pluie et de soleil, et demain le fruit sera mûr : heureux qui le mangera !Victor Cherbuliez (1829-1899)
J'étais la fille de son âge mûr et de sa santé ébranlée, de ses épreuves.Jules Michelet (1798-1874)
Toutes les fois qu'il y avait une affaire importante ou difficile, il ne prenait ses résolutions qu'après un très-mûr examen durant plusieurs jours de réflexion.François-Auguste Mignet (1796-1884)
Prends garde, mon fils, en te détournant des traditions qui ont étayé ta première jeunesse, de nuire à ton âge mûr.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Son esprit grave et mûr ignorait ces crédulités vaines, ces terreurs étranges qui tourmentent l'enfance des peuples de même que l'enfance des hommes.Victor Hugo (1802-1885)
La durée de l'élevage chez les civilisés est d'ailleurs excessive ; elle se prolonge, quand il s'agit de certaines carrières, jusqu'au voisinage de l'âge mûr.Remy de Gourmont (1858-1915)
Une femme d'un âge mûr, habillée comme une villageoise aisée, est assise près de la lumière et travaille à l'aiguille.Paul de Kock (1793-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MUR » subst. masc.

Construction de pierre de taille, de moilon, de brique, de charpente, qui fait la principale partie d'un bastiment, sur laquelle on pose les planchers & le toit. Le restablissement des quatre gros murs tombe dans les grosses reparations. Il n'y a encore que les quatre murs dans ce logis, il n'est point meublé. Un mur en talus, qui est plus large par le pied que vers le cordon. Un mur crevassé, qui fait ventre, qui a perdu son à plomb, & menace ruine. On dit à la Paume, une chasse au pied du mur, qui est difficile à gaggner.
 
On appelle murs de Closture, ceux qui servent simplement à clorre une cour, un jardin, un parc, & qui n'ont d'ordinaire que dix pieds de haut. Les murs de closture des paysans ne sont le plus souvent que de bauge, ou de terre & de caillou. Un mur mitoyen, celuy qui est entre deux heritages, & qui appartient par moitié aux deux proprietaires. La marque d'un mur mitoyen, c'est quand il est chaperonné des deux costez ; quand il deborde un peu des deux costez vers son sommet. Tous murs separans cours & jardins sont reputez mitoyens, s'il n'y a titre au contraire, par la Coustume de Paris. Mur de refend, est un mur qui fait les separations en dedans des diverses parties d'un bastiment. Un mur eslevé à hauteur d'appuy, sur lequel on se peut appuyer.
 
MUR, ou muraille, en termes de Blason, se dit de la representation d'un mur qui occupe toute la largeur de l'Escu ; & pan de mur, quand il n'en occupe qu'une partie & on l'appelle maçonné, quand on marque les liaisons des pierres d'un esmail different. On l'appelle planté, quand il est representé dans l'eau, & soustenu, lorsqu'il pose sur quelques pieces representées au dessous.
 
MURS, au plurier & pris absolument, se dit d'ordinaire de la closture de la ville. Dans les places de guerre on ne souffre pas qu'on bastisse hors les murs. Il y a des villes où les Princes n'ont que les murs, qu'ils gardent, sans y lever aucuns droits. Sparte n'avoit pour tous murs que la valeur de ses habitans. Les Poëtes ont feint que les murs de Troye avoient esté bastis par Apollon & par Neptune desguisez en Maçons les murs de Babylone furent mis au rang des sept merveilles du monde. Les murs de Hierico tomberent au son des trompettes.
 
MUR, se dit proverbialement en ces phrases. Il vaudroit autant se battre la teste contre un mur, c'est à dire, qu'on travaille inutilement, qu'on ne viendra pas à bout de ce qu'on souhaitte ; on dit aussi, qu'un mur creve de rire, pour dire, qu'il est ruineux en crevassé. On dit aussi à celuy qui veut avoir de l'argent d'un avare, Vous tireriez aussi-tost de l'huile d'un mur. On dit aussi, estre au pied du mur sans eschelle, quand on manque une entreprise qu'on croyoit preste à reüssir, pour ne s'estre pas pourveu de toutes les choses necessaires.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020