adultère

 

définitions

adultère ​​​ nom masculin et adjectif

nom masculin Fait d'avoir volontairement des rapports sexuels avec une personne autre que son conjoint. ➙ infidélité.
adjectif Qui commet un adultère. ➙ infidèle. Un époux adultère.
 

synonymes

adultère adjectif

extraconjugal, infidèle

adultère nom masculin

infidélité, trahison, tromperie, cocuage (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celui-là ne peut épouser, qui, du vivant d'un premier mari non indigne, a souillé le mariage d'adultère.Jules Michelet (1798-1874)
Dans le système de l'union libre, au contraire, l'adultère est considéré comme la chose la plus logique et la plus naturelle du monde.Charles Turgeon (1855-1934)
Il pensait aux heurts de l'amour et de la jalousie, aux enlèvements, à l'adultère, aux douleurs tragiques, à la passion.Paul Margueritte (1860-1918)
La solution illégale, c'est l'adultère, qui ne va pas sans de gros risques et de graves accidents.Charles Turgeon (1855-1934)
Toutefois, comme le souligne la résolution, il est préoccupant de constater qu'une nouvelle législation vise à permettre encore la lapidation en cas d'adultère.Europarl
Indiana, ne m'a pas semblé non plus, lorsque je l'écrivais, pouvoir être une apologie de l'adultère.George Sand (1804-1876)
Blanche l'embrassait, jurait encore d'être soumise, cherchait à étouffer les remords de l'adultère, honteuse de ses flancs doublement criminels.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Mais, pour ne pas commettre d'adultère, que chacun ait sa femme et que chaque femme ait son mari.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
L'honneur du mari exige alors qu'il venge l'adultère de sa femme, et le punisse au moins par la séparation.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
J'entends bien que la femme adultère n'eût point failli sans le concours d'un homme dont elle est souvent la victime.Charles Turgeon (1855-1934)
Elle ne s'ouvrait qu'au vice, à la débauche, à l'adultère, à l'inceste ; elle eût repoussé la loi même...Jules Janin (1804-1874)
Pour le cas particulier de la femme adultère, je n'ai pas besoin de vous rappeler ses paroles mémorables.René Boylesve (1867-1926)
L'adultère est très-rare dans notre pays : je vous ai dit mes moyens pour le réprimer ; vous avez vu l'effet de l'un d'eux.Marquis de Sade (1740-1814)
Vous n'y trouverez pas un adultère consommé, et la courtisane n'y est encore désignée que par de décentes périphrases...Jules Lemaître (1853-1914)
Cela suffisait pour qu'il lui répugnât de trouver un prêtre réfractaire et adultère dans cet homme si grave, si digne, si émouvant.Louis Ulbach (1822-1889)
Grâce à elles nous échappons aux précautions compliquées, aux jalousies, aux stratagèmes, aux battements de cœur de l'adultère.Pierre Louÿs (1870-1925)
Dès lors, le mot adultère éveilla dans son esprit une idée de volupté terrible, enivrante, complète, celle-là.Lucien Biart (1828-1897)
J'ai cherché à ramener mon époux vers la chambre conjugale, d'où je le tenais éloigné bien avant l'adultère, et, lui présent, mes forces épuisées ont trahi mon courage...Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Un jour on crut l'embarrasser en lui présentant une femme adultère et en lui demandant comment il fallait la traiter.Ernest Renan (1823-1892)
Ton mari ignorera toujours l'adultère, et, femme, tu vivras en paix, attendant l'heure de la délivrance !Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ADULTERE » s. m.

Peché de la chair, qui se commet quand des gens mariés violent la foy qu'ils se sont promis dans le Sacrement de Mariage, en s'abandonnant à quelque autre. L'adultere a été deffendu en tout temps, & en tous lieux. l'action d'adultere n'appartient qu'au mari, & ne dure que cinq ans. Par les loix de Romulus il étoit permis aux maris de tuer les femmes trouvées en adultere, & celles qui avoient beu du vin, ou qui avoient de fausses clefs. Ce mot vient de ad, & alteram, ou alterum, Passer à un autre.
 
La peine de l'adultere ou du rapt étoit autrefois en France de 8. s. 4. d. En Arragon on payoit 60. s. En Espagne on chastroit les hommes adulteres ; & en Pologne on les obligeoit de se chastrer eux-mêmes. En Allemagne on les abandonnoit aux femmes de la ville pour être foüettés par tous les quartiers. Chez les Saxons les femmes étoient condamnées à se pendre elles-mêmes, & on pendoit leur corrupteur au dessus du bucher où on les brusloit. Du Cange. En France on se contente maintenant d'authentiquer les femmes convaincuës d'adultere.
 
ADULTERE, se dit aussi de celuy, ou de celle qui commettent l'adultere. Un adultere public doit être privé de ses Benefices. Jesus-Christ ne voulut pas condamner la femme adultere. Icy il est adjectif. St. Thomas quest. 154. dit que ce mot vient, quòd aliquis accedat ad alteram. On disoit en vieux François, Avoultre, & on dit encore en Basse Bretagne Avoultr, pour signifier la même chose.
 
Les Astronomes appellent adultere du soleil & de la lune, leurs éclipses, quand elles se font en quelque maniere contre les regles de l'Astronomie, comme il arrive aux éclipses horisontales. Car quoy que le soleil & la lune soient diametralement opposés, ils ne laissent pas de paroistre en même temps sur l'horison. On en a veu une à Paris le 16. Juin 1666. On tient que de semblables éclipses doivent arriver tous les 19. ans.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020