Email catcher

altier

Définition

Définition de altier ​​​ , altière ​​​ adjectif

Qui a ou marque la hauteur, l'orgueil du noble. ➙ hautain.

Synonymes

Synonymes de altier, altière adjectif

noble, fier

[péjoratif] hautain, arrogant, dédaigneux, méprisant, orgueilleux

Exemples

Phrases avec le mot altier

L'altier se refuse aux liaisons, aux régularités, aux lourds enchaînements plébéiens.Les cahiers de médiologie, 2000, Régis Debray (Cairn.info)
Le tonnerre grondait sourdement dans ce cerveau altier.Octave Féré (1815-1875)
Est-ce qu'au moment où je le déshonore, ce duc altier, je n'ai pas, au fond de ma pensée, l'idée enivrante que je le déshonore ?Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
N'est-ce pas une âme qui transparaît derrière ce masque indolent et altier ?Armand Dayot (1851-1934)
La montagne traduit la fierté et l'altitude le caractère altier des guerriers.Outre - Terre, 2005, Yiannis Kanakis (Cairn.info)
Au fond, le coin atelier encerclé d'outils est en passe de voir accoucher une nouvelle mouette au port altier.Ouest-France, Raphaël FRESNAIS, 24/01/2018
Certains de ses protégés, au port altier, seront de la fête ce week-end.Ouest-France, Fabienne MENGUY, 20/02/2020
Causettes de rue pile sous les affiches arborant les visages altiers des chefs de file.Ouest-France, 01/03/2020
Le visiteur est impressionné par son port altier et n'imagine pas la gravité des troubles dont il est atteint.Ouest-France, Roberte JOURDON, 15/05/2021
C'est avant tout un trait, un dessin altier à la ligne claire.Ouest-France, 27/02/2015
Habillée d'un grand boubou indigo qui mettait en valeur son buste droit, elle regardait d'un menton altier la foule, le regard fixe, ignorant la bousculade.Africultures, 2004, Ouaga-Ballé Danai (Cairn.info)
Oui, autant je l'ai vu dédaigneux, méchant, altier pour les autres, autant pour moi il a toujours été bon, prévenant, dévoué.Eugène Sue (1804-1857)
Oui, l'orgueil saignant, altier et debout sous les plaies et les souillures dont on s'est efforcé de le couvrir.George Sand (1804-1876)
Le style se veut volontiers altier, voire virevoltant, les bons mots ne manquent pas, les lacanismes non plus.Zilsel, 2017, Jérôme Lamy (Cairn.info)
Chacun peut se poser cette question pour lui-même, par exemple en considérant ses vieux parents qu'il a connu forts et altiers.Humanisme, 2011, Jean-Michel Besnier, Pascal Bajou, Alexandre Dorna (Cairn.info)
Il ne reste qu'une poignée d'arbres au port altier, chênes et sapins.Ouest-France, 04/09/2021
Le port altier, le regard déterminé et fier, que rien ne prédestinait à s'éteindre à 23 ans, dans un accident de la route.Ouest-France, Kristell LE GALL, 07/01/2020
Elles n'ont pu fixer ce cœur inconstant, dompter ce cœur altier et dédaigneux qui se joue des sentiments les plus dévoués... moi j'y réussirai.Eugène Sue (1804-1857)
L'essence de l'arbre n'arbore plus la figure symbolique, généalogique, le port altier de sa magnificence.Essaim, 2013, Jean-Louis Sous (Cairn.info)
Leur port un peu moins altier et quelques feuilles rabougries les condamnent à être impitoyablement recalés.Ouest-France, Xavier BONNARDEL, 10/09/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ALTIER, ERE adj.

Orgueilleux, fier, qui commande avec hauteur. Cet homme a la mine altiere, l'esprit altier.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.