altier

 

définitions

altier ​​​ , altière ​​​ adjectif

Qui a ou marque la hauteur, l'orgueil du noble. ➙ hautain.
 

synonymes

altier, altière adjectif

noble, fier

[péjoratif] hautain, arrogant, dédaigneux, méprisant, orgueilleux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Parmi nous, son expérience lui donnait une importance considérable ; en outre, sa taciturnité, son caractère altier et difficile, son ton sarcastique faisaient une grande impression sur nous autres jeunes gens.Prosper Mérimée (1803-1870)
Cet homme était d'un caractère altier, absolu, difficile ; il avait eu des procès avec un grand nombre d'habitans.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
A leur tour, les mulets daignèrent abaisser vers lui un regard où l'amitié certainement tempéra ce qui, en toute autre circonstance, eût paru trop farouche ou trop altier.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Et sa femme en tirait une vanité un peu puérile, mais qui était bien la marque de son caractère altier.Maurice Leblanc (1864-1941)
Toutefois, il y avait de la dignité fière dans tout ce qu'il faisait ; car il avait un esprit altier qui ne supportait pas les réprimandes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J'aimais cet enfant, malgré son caractère altier, à cause de l'amour qu'elle avait pour sa mère.George Sand (1804-1876)
Oui, l'orgueil saignant, altier et debout sous les plaies et les souillures dont on s'est efforcé de le couvrir.George Sand (1804-1876)
L'arbre altier se courbe sous les zéphirs de l'été ; ainsi quelquefois la compassion fait fléchir les cœurs les plus sauvages.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
En effet, couronnée par un mont altier, la montagne se dressait à deux cents pas du lieu ou se trouvaient les sauvages cavaliers.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
Je n'adressai plus le moindre mot, par gestes, à mon altier compagnon et tâchai à dormir le sommeil du juste ou du justicié.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Son caractère fier et altier, en le rendant susceptible des plus nobles impressions, était loin d'exclure l'obéissance et la docilité.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Oui, autant je l'ai vu dédaigneux, méchant, altier pour les autres, autant pour moi il a toujours été bon, prévenant, dévoué.Eugène Sue (1804-1857)
Elles n'ont pu fixer ce cœur inconstant, dompter ce cœur altier et dédaigneux qui se joue des sentiments les plus dévoués... moi j'y réussirai.Eugène Sue (1804-1857)
Une femme rousse, au visage altier, joue avec une bague d'émeraudes qu'elle regarde fixement de ses yeux noirs ; elle est vêtue d'une robe de satin marron brodée de jais.Albert Delpit (1849-1893)
Penses-tu que si je t'avais cru capable de déraciner ce cèdre altier je ne t'aurais pas arraché l'un de tes sabres pour te le plonger dans le cœur ?Judith Gautier (1845-1917)
En revanche la plus jeune avait les plus beaux yeux noirs qu'on pût voir, et son visage régulier et doux, mais un peu altier, était de ceux qu'on n'oublie pas.Alfred Assollant (1827-1886)
La mère et la fille régnèrent à la fois dans le cœur de cet homme altier.Joseph Fouché (1759-1820)
La femme, à l'époque, avait un comportement altier et ne s'occupait du réverbère que le soir, quand elle passait par là, mais jamais dans la journée.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Est-ce qu'au moment où je le déshonore, ce duc altier, je n'ai pas, au fond de ma pensée, l'idée enivrante que je le déshonore ?Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Il ne s'y réconcilia jamais : et dans le reste de la lettre bouillonne un esprit altier contre sa situation subalterne et contre un ordre de silence qu'il n'acceptait qu'en frémissant.Auguste Angellier (1848-1911)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALTIER, ERE » adj.

Orgueilleux, fier, qui commande avec hauteur. Cet homme a la mine altiere, l'esprit altier.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020