aplomb

 

définitions

aplomb ​​​ nom masculin

État d'équilibre d'un corps, d'un objet vertical. Le mur a perdu son aplomb.
au figuré Confiance en soi. Retrouver son aplomb. ➙ sang-froid. —  péjoratif Assurance qui va jusqu'à l'effronterie. ➙ culot, toupet.
D'aplomb locution adverbiale : en équilibre stable. Bien d'aplomb sur ses jambes.
au figuré En bon état physique et moral. Remettre d'aplomb.
 

synonymes

aplomb nom masculin

verticalité

équilibre, stabilité, [à cheval] assiette

assurance, aisance, courage, sang-froid, culot (familier), estomac (familier)

effronterie, audace, hardiesse, impudence, culot (familier), toupet (familier)

mettre d'aplomb

caler, asseoir, redresser, raplomber (Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celui-ci titubait et se laissait conduire en mâchonnant des propos incohérents quand, après cinq minutes de marche, il s'arrêta brusquement, s'efforçant de reprendre son aplomb.Jules Verne (1828-1905)
Rien n'était resté d'aplomb et solide, les crevasses gagnaient les maisons voisines, il y avait chaque jour de nouveaux écroulements.Émile Zola (1840-1902)
Mais, le lendemain, ses nerfs s'étant apaisés, il avait repris sa lucidité et son aplomb habituel.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Une après-midi, le soleil dardait d'aplomb, les oiseaux étaient silencieux et se tenaient à l'ombre ; nous causions en buvant.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Mais j'apporte de l'argent ; car, si l'on me donnait de bons coups de fouet, je me tenais d'aplomb sur ma monture.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
En un clin d'œil, les matelots envahirent le pont avec un bruit de paquet de mer qui tombe d'aplomb, emportant, comme un fétu, les bois et les ferrures des bastingages.Ernest Myrand (1854-1921)
Par la baie vitrée qui taillait dans le ciel une demi-lune grise, tout le pluvieux après-midi de mai entrait, tombant d'aplomb, éclairant régulièrement la sévérité pompeuse de la salle.Émile Zola (1840-1902)
J’espère que la seconde moitié de la présidence britannique nous proposera deux résultats brillants et décisifs qui nous remettront d’aplomb.Europarl
Nous avons tous déjà réglé la question des événements sportifs dont il a encore parlé avec beaucoup d'aplomb.Europarl
Dès qu'elle a été replacée d'aplomb, un léger mouvement d'oscillation a suffi pour la remettre en marche.Maurice Level (1875-1926)
Quand la lumière tomba d'aplomb sur le visiteur nocturne, l'espion pencha sa tête et l'examina curieusement.Amédée Achard (1814-1875)
Il est bête comme une oie et dur comme un chien ; mais il obéit bien à l'éperon et s'enlève avec beaucoup de force et d'aplomb.George Sand (1804-1876)
De grands placages d'accords, frappés d'aplomb sur les touches, ouvraient un chant large, où, par instants, sonnaient des éclats métalliques.Émile Zola (1840-1902)
Émile la trouva resplendissante, aux rayons du soleil qui tombaient d'aplomb sur elle, sans qu'elle songeât à s'en préserver.George Sand (1804-1876)
C'est pas vrai, je la connais pas, je ne l'ai jamais vue, n'importe, elle écrit bien ; et puis elle dit des choses rudement d'aplomb pour une femme.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le soleil dessinait alors un grand trapèze de lumière à l'aplomb même du grand panneau ; mais la partie avant et arrière de la cale restait dans une obscurité profonde.Jules Verne (1828-1905)
Le cardinal regarda la jeune femme, dont l'aplomb lui paraissait une conséquence un peu directe des premières vapeurs du souper.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il appuya son menton sur sa main, et entama la conversation avec l'aplomb d'un homme habitué à proposer aux souverains la paix ou la guerre sur le même ton.George Sand (1804-1876)
Malgré son aplomb de petite reine, elle fut un peu embarrassée de sa contenance quand on l'introduisit au salon.Jules Girardin (1832-1888)
La goélette, ayant l'ait son abatée et recevant la brise d'aplomb, bondissait déjà sur les vagues venues du large et filait vers l'îlot.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APLOMB » subst. masc.

se dit chez les ouvriers. Ce mur tient bien son aplomb, est bien droit ; celuy-là fait ventre, il a perdu son aplomb.
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020