toupet

 

définitions

toupet ​​​ nom masculin

Touffe de cheveux bouffant au-dessus du front.
au figuré, familier Hardiesse, assurance effrontée. ➙ aplomb, audace, culot. Quel toupet !
 

synonymes

toupet nom masculin

houppe, épi, touffe

[familier] aplomb, audace, effronterie, impertinence, impudence, sans-gêne, culot (familier), outrecuidance (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il a de gros yeux vert de mer à fleur de tête qui sont faux, une bouche fausse, un faux sourire, un faux toupet blond albinos.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
En effet, son toupet poivre et sel est un panache qu'on est sûr de retrouver toujours sur le chemin des premières représentations.Pierre Véron (1833-1900)
Celle-là, par exemple, avait un fameux toupet, de faire la femme distinguée ; oui, distinguée dans le coin aux épluchures !Émile Zola (1840-1902)
Le barbier qui a rasé votre tonsure vous a un peu coupé les oreilles ; je le vois bien, vous avez perdu le toupet, la peau du visage et vos gants.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Voilà le portrait de mon père, avec les cheveux en toupet comme on les portait quand il était jeune.Jules Vallès (1832-1885)
Sous un schapska de cavalerie, il cachait son toupet de filasse ; il traînait une canardière trop pesante.Paul Adam (1862-1920)
Ce pot vide et blanc l'aveugle, et s'il s'obstinait encore à ne rien voir, il aurait du toupet.Jules Renard (1864-1910)
Je ne vous l'offre pas, parce que je sais que vous ne portez encore qu'un faux toupet.Claude Tillier (1801-1844)
On y chante juste, et, si on y a mauvais goût, on y a du chic, de l'élan et du toupet.George Sand (1804-1876)
À l'instant où il s'enfonçoit, je le saisis par le toupet, le tirai à bord et le sauvai.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Elles en ont du toupet, et elles en font du chichi, pour peu de chose.Octave Mirbeau (1848-1917)
Tout ce bruit, d'ailleurs, prouvait que son fils avait du « toupet », c'est-à-dire ce que les femmes prisent le plus chez un homme (surtout lorsqu'il est, avec ça, bel homme).Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Déjà les femmes, à la mine mendiante d'enfants demandant qu'on leur conte des histoires, se pressent contre le jeune homme au toupet en escalade.Edmond de Goncourt (1822-1896)
C'était une immense perruque fiscale dont le toupet s'élevait en pointe comme un pain de sucre, accompagné de longues boucles qui tombait sur les épaules ; le tout poudré à blanc.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Et, quand on lui en demanda la raison, elle eut le toupet de répondre, en ricanant, qu'elle lui trouvait un faux air de pétomane.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Dans son triomphe, il fit un geste de jeune homme, il se passa la main dans son faux toupet comme si c'était une chevelure véritable, et... il l'enleva.Honoré de Balzac (1799-1850)
Denise lui présentait nombre de personnes qui, devant ce toupet blanchâtre bien rigide en haut d'un front dégarni, exagéraient leurs courbettes.Paul Adam (1862-1920)
Nous n'avons pas fait nos devoirs, ni plus ni moins, nous surchargeons ces autres pays de travaux divers – auxquels ils s'attellent – et nous avons le toupet de nous plaindre.Europarl
Il rasoit bien ; et un jour il coupa la barbe à tous ses officiers, et ne leur laissa qu'un petit toupet au menton.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Je sais bien que ce n'est pas le toupet qui vous manque, mais celle-là est décidément trop raide !Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOUPET » s. m.

Petit bouquet de cheveux, ou de barbe. Ses cheveux sont presque tous tombez, il ne luy est resté qu'un petit toupet au derriere. Il y a des gens à qui la barbe vient par toupets, par bouquets.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020