Email catcher

appointer

Définition

Définition de appointer ​​​ verbe transitif

Donner des appointements à (qqn). ➙ payer, rétribuer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe appointer

actif

indicatif
présent

j'appointe

tu appointes

il appointe / elle appointe

nous appointons

vous appointez

ils appointent / elles appointent

imparfait

j'appointais

tu appointais

il appointait / elle appointait

nous appointions

vous appointiez

ils appointaient / elles appointaient

passé simple

j'appointai

tu appointas

il appointa / elle appointa

nous appointâmes

vous appointâtes

ils appointèrent / elles appointèrent

futur simple

j'appointerai

tu appointeras

il appointera / elle appointera

nous appointerons

vous appointerez

ils appointeront / elles appointeront

Synonymes

Synonymes de appointer verbe transitif

rémunérer, payer, rétribuer, salarier

Exemples

Phrases avec le mot appointer

Le peu de ressources dont on pouvait disposer servait à appointer un état-major qui eût suffi à plusieurs grandes marines.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ensuite nous nous caressâmes si amoureusement, que j'eusse bien souhaité d'avoir tous les jours une querelle avec elle pour l'appointer avec tant de douceur.Paul Scarron (1610-1660)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de APPOINTER verb. act.

Prononcer un appointement. Quand les Juges veulent favoriser une méchante cause, ils sont d'advis de l'appointer, au lieu de la juger. Dans les appointements volontaires le dispositif porte, Appointé, & ouy sur ce le Procureur General du Roy : & on appelle ces Arrests, Arrests d'Appointé.
 
Du Cange derive ce mot de appunctare, qui signifioit non seulement, Terminer & vuider une affaire, mais aussi, la mettre en estat de juger & de l'instruire, ensorte que les faits & les demandes fussent certaines.
 
APPOINTER, signifie aussi, Donner des gages, des appointements. Cet Officier est appointé de mille escus par an, il reçoit mille escus du Roy pour son service.
 
On dit proverbialement, que des gens sont toûjours appointés contraires, quand ils se contredisent toûjours, lors qu'ils ont de differentes opinions & de differents interests.
 
APPOINTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle à la guerre, des soldats appointés, ceux qui ont une plus haute paye que les soldats ordinaires, pour estre anciens dans le service. Il y a eu aussi des Officiers appointés, qui avoient quelques gratifications du Roy, même hors le service. Mais ces choses changent souvent, & sont maintenant de peu d'usage.
 
Ce mot vient de ce qu'autrefois on disoit, Appointer un soldat, pour dire, le mettre au rang de ceux qui devoient faire la pointe en quelque assaut ou occasion perilleuse.
 
APPOINTÉ, en termes de Blason, se dit des pieces qui se touchent par les pointes, comme deux chevrons opposés, des espées, des flesches, & autres pieces semblables mises en pairle.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Carpe Diem Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022