arbitre

 

définitions

arbitre ​​​ nom

Droit Personne désignée par les parties pour trancher un différend. —  courant Personne prise pour juge dans un débat, une dispute.
Personne apte à juger en une matière.
Personne désignée pour veiller à la régularité d'une compétition, d'une épreuve sportive.

arbitre ​​​ nom masculin

vieux Volonté. —  moderne ➙ libre arbitre.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis libérale et viscéralement attachée à cette notion de liberté, de libre choix et de libre arbitre.Europarl
Quand une discussion s'élève, on le prend volontiers pour arbitre, et son jugement fait loi presque toujours.Alphonse Daudet (1840-1897)
Cette volonté est en nous, voilà tout le libre arbitre qu'ils nous laissent ; mais on a vu qu'auprès de la volonté il faut encore le jugement de la raison.Charles de Rémusat (1797-1875)
Il prétend immobiliser les types, suspendre le libre arbitre de l'artiste, l'astreindre à des formules invariables.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il doit à tout le moins être traité en partenaire égal doté du pouvoir de codécision et, au besoin, remplir la fonction d’arbitre objectif et fiable.Europarl
Sans doute, telle qu'elle est, elle est seul arbitre de la vérité et de l'erreur et rien n'est acquis à la connaissance sans avoir passé par son examen.Anatole France (1844-1924)
À la lumière de ce qui précède, proposer la mise en place d'une société de promotion qui se poserait en tant qu'arbitre entre les partenaires du projet est indiqué.Europarl
Dans toute l'histoire des démocraties, la création d'un espace commun de liberté, de sécurité et de valeurs, reposant sur le libre arbitre, n'a pas d'égal.Europarl
Un consommateur ne peut user de son libre arbitre que si nous lui offrons désormais la transparence et l'ouverture.Europarl
S'il convient de quelque arbitre pour terminer le différend, il montre son équité, sa bonne foi, sa modération.François de Fénelon (1651-1715)
Aussi je ne dissimulerai pas que je pouvais agir sur la crainte ou la terreur qui assiégeait plus ou moins constamment l'arbitre d'un pouvoir sans bornes.Joseph Fouché (1759-1820)
On sait que le dogme de la prédestination peut être entendu de telle manière que toute vertu morale, tout mérite humain, tout effort du libre arbitre se réduise à néant.Charles de Rémusat (1797-1875)
Mais le plus ordinairement, nous l'entendions citer comme l'ami des grands, l'arbitre des modes, le roi des dandys, lhomme qui s'habillait à la perfection.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Soit que le libre arbitre suffise, soit que seulement il contribue à la justification, il n'est donc point annulé ; nous ne l'avons point perdu.Charles de Rémusat (1797-1875)
Le libre arbitre est, pour les premiers, cette volonté nécessaire à laquelle l'âme est déterminée par sa nature, en sorte que la nécessité providentielle contraint la volonté même.Charles de Rémusat (1797-1875)
Donc si la définition générale de la proposition est vraie de toute proposition, c'en est fait du libre arbitre.Charles de Rémusat (1797-1875)
On eut l'impression d'une fatalité, d'une loi hors les vouloirs humains, et cette fatalité, cette loi, eux-mêmes la subirent malgré la révolte de leur arbitre.Marcel Prévost (1862-1941)
Je me souviens que, gamin de douze ans, je n'étais pas exempt d'esprit libre et que je harcelais ma mère de questions sur le libre arbitre.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
La tâche des gouvernements est de garantir aux citoyens l'accès aux informations nécessaires pour prendre des décisions en toute connaissance de cause et exercer leur libre arbitre.Europarl
Je ne suis que l’arbitre chargé d’interpréter les règles et, comme vous le comprendrez, nous ne pouvons prolonger indéfiniment nos discussions.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARBITRE » s. m.

Action de la volonté par laquelle elle choisit librement ce qu'elle juge de meilleur. Tous les hommes ont leur libre arbitre, leur franc arbitre, leur liberal arbitre. Ce dernier vieillit.
 
ARBITRE, est aussi un Juge convenu par les parties, auquel elles donnent pouvoir par un compromis de juger leur different. Les Arbitres doivent juger à la rigueur, aussi bien que les autres Juges. En Provence on envoye les parents qui plaident pour être jugés en premiere instance par devant des Arbitres.
 
ARBITRE, se dit figurément de celuy qui est maistre absolu, qui est fort puissant. Le Roy est l'arbitre de toute l'Europe, il luy impose des loix. un amant dit que sa maistresse est l'arbitre de son sort. Dieu est l'Arbitre du genre humain.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019