archange

 

définitions

archange ​​​ nom masculin

Religion catholique Ange d'un ordre supérieur. Saint Michel archange.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était lui, pourtant, étendu là, pâle de la grande pâleur, effroyable et d'une beauté d'archange sur le fauve sol, sous le gris solennel du firmament.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
C'est un archange foudroyé qui parle en elle, et ses heures de soumission sont comptées.George Sand (1804-1876)
Tu me semblais un archange de proie, un brigand de grand chemin, du grand chemin de l'épopée.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Vous verriez, pétardièrement parlant, une des plus rares merveilles de ce temps et penseriez à un ballon que le caprice d'un archange aurait gonflé dans un pétale de lys.Armand Silvestre (1837-1901)
Pour ne pas être reconnu, l'archange avait pris la forme d'un crabe tourteau, grand comme une vigogne.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il devait d'ailleurs avoir aussi son charme, ce moment où l'aiguë et déchirante trompette de l'archange percerait l'oreille des tyrans.Jules Michelet (1798-1874)
A voir la mâle et fière beauté de son visage, entre ces charmantes figures de jeunes filles, vous eussiez dit deux séraphins du ciel, veillant sur le sommeil de l'archange.Paul Féval (1816-1887)
Sa figure d'archange, d'une sérénité si douce, offrit un contraste singulier avec tous ces visages contractés, bouleversés par l'épouvante...Eugène Sue (1804-1857)
On les connaissait, on les admirait, la mère adorable encore dans sa toilette de simple toile, la fille d'une grâce d'archange, avec sa robe de foulard blanc.Émile Zola (1840-1902)
Je crus voir un archange, et, pliant les deux genoux, je me prosternai devant lui.George Sand (1804-1876)
O ce qu'il y avait de délicieusement félon, d'ineffablement sacrilège, d'amoureusement sinistre dans ces mémorables yeux d'archange déchu !...Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais ces deux hommes sont deux géants à cent bras, l'épée voltige entre leurs mains comme le glaive flamboyant de l'archange.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Toutes deux en deuil, toutes deux pâles : l'une toute semblable à un ange de miséricorde, l'autre à l'archange rebelle qui mesure l'espace entre l'abîme et le firmament.George Sand (1804-1876)
Les colonnettes dentelées cachaient leurs flèches dans le brouillard, et la grande statue de l'archange, qui s'élève du côté du levant, baignait son pâle front dans la vapeur matinale.George Sand (1804-1876)
Tu admirais les rides précoces du viveur comme le sceau fatal qui marque le front de l'archange déchu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il couvrit d'un regard ardent ce beau visage pur et exalté comme celui d'un archange combattant.Octave Feuillet (1821-1890)
Jeanne parlait sur l'avis de son archange et de ses saintes qui, touchant le fait de la guerre et l'état du royaume, n'en savaient ni plus ni moins qu'elle.Anatole France (1844-1924)
Quand les saintes et l'archange s'éloignaient, elle pleurait du regret qu'ils ne l'eussent pas emportée avec eux.Anatole France (1844-1924)
Dans les longs âges barbares, pendant qu'il rêve à la légende et fonde le grand pèlerinage de l'archange vainqueur du diable, le diable prit possession de cette plaine délaissée.Jules Michelet (1798-1874)
Ce discours, que les légendaires ont conservé, dura plus d'une heure et demie, le prêtre et l'archange étant assis face à face, chacun sur une chaise.Théophile Gautier (1811-1872)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARCHANGE » subst. masc.

Substance intellectuelle & incorporelle qui tient un huitiéme rang dans la Hierarchie des Esprits celestes. Les Archanges sont au dessus des Anges. St. Michel Archange. Ce mot se derive de archos, princeps, & angelos, angelus.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020