arrachement

 

définitions

arrachement ​​​ nom masculin

Action d'arracher.
Affliction causée par une séparation, un sacrifice. ➙ déchirement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le parallélisme des bords, l'existence de digues transversales obliques, accusent une formation par arrachement, avec élargissement progressif.Pierre Puiseux (1855-1928)
Étienne, qui avait refusé de manger sa part, au coron, éprouvait dans la poitrine une sensation insupportable d'arrachement.Émile Zola (1840-1902)
Elle revint seule dans la maison, elle la trouva complètement vide et se mit à pleurer : c'était une sensation d'arrachement, quelque chose d'elle-même qu'elle laissait, sans pouvoir dire quoi.Émile Zola (1840-1902)
L'arrachement produit par la perte de ma mère avait été de la folie où il entrait, à ce qui me semble, beaucoup d'amour.Stendhal (1783-1842)
Tout est expliqué, les grands comme les petits détails ; ceux-ci sont indifférents à remettre devant l'esprit, comme, par exemple, l'arrachement des yeux à la femme blonde : cela n'est presque rien !...Comte de Lautréamont (1846-1870)
Elle devenait alors nécessaire à sa vie, et cela aurait été un arrachement de tout son être si, à ce moment, il lui eût fallu la perdre.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Sois semblable aux roses : offre tes feuilles à l'arrachement des voluptés, aux piétinements des douleurs.Marcel Schwob (1867-1905)
De cet arrachement sortit une admirable pièce, simple et émouvante comme ces paroles d'adieu, ordinaires par le sens mais palpitantes de soupirs et de sanglots.Auguste Angellier (1848-1911)
Le phylloxéra ayant fait son apparition, une loi prescrit l'arrachement des vignes attaquées et des vignes non attaquées, dans un rayon de 3 milles.Ernest Michel (1837-1896)
Cependant, voilà près de deux ans que j'y suis et il a bien fallu m'accoutumer ; l'arbuste transplanté a refait quelques racines, c'est encore un arrachement.Judith Gautier (1845-1917)
Ce jeu s'effectue par arrachement plutôt que par plissement, par traction plutôt que par poussée.Pierre Puiseux (1855-1928)
Point de filaments, point de brins de chanvre, comme après un arrachement... la section était nette.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'horloge, dans sa caisse de bois, eut un arrachement de mécanique poitrinaire, comme pour s'éclaircir la voix, et sonna sourdement le coup de six heures et demie.Émile Zola (1840-1902)
Il raconta en détail l'histoire du dossier classé sur la plus haute planche d'un casier ; sa quasi-chute ; l'arrachement du bouton dont il ne s'était aperçu que dans la rue.Hector Malot (1830-1907)
Ici le prêtre s'arrêta, et la prisonnière entendit sortir de sa poitrine des soupirs qui faisaient un bruit de râle et d'arrachement.Victor Hugo (1802-1885)
Aussi, le matin, un dimanche, dévoré de l'envie de peindre, s'en alla-t-il avec peine, dans une sorte d'arrachement douloureux.Émile Zola (1840-1902)
Je n'essaierai pas de donner une idée des douleurs que cet arrachement de cœur m'a fait subir.Hector Berlioz (1803-1869)
Elle est très nette et paraît due à la reviviscence tardive d'une ancienne tendance à l'arrachement.Pierre Puiseux (1855-1928)
C'était l'élan invincible, l'arrachement même de sa chair, à la pensée qu'elle l'aimait toujours, et qu'elle le garderait, et que jamais elle ne le donnerait à une autre.Émile Zola (1840-1902)
Ils passèrent ainsi deux heures énervantes, brèves, infinies, et se quittèrent dans un arrachement de tout l'être, alanguis d'émotion et de volupté.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARRACHEMENT » subst. masc.

Terme d'Architecture. On appelle les arrachements d'une voute, les endroits par où elle commence à se former en cintre, ce qui est au dessus de l'imposte. On le dit aussi des pierres qu'on arrache d'un mur pour y en mettre d'autres en saillie, qui servent de liaison avec un mur qu'on veut y joindre.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020