astreignant

 

définitions

astreignant ​​​ , astreignante ​​​ adjectif

Qui constitue une contrainte.
 

synonymes

astreignant, astreignante adjectif

contraignant, asservissant, assujettissant, exigeant, pénible, pesant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand il dînait chez eux, il les scandalisait fort en ne s'astreignant pas aux ablutions d'usage.Ernest Renan (1823-1892)
Le processus a été astreignant et souvent douloureux pour ces pays.Europarl
Il s'agit d'un vaste rapport et je sais par expérience qu'un rapport de ce type exige un travail très astreignant.Europarl
En s'astreignant à un régime sévère, dans un mois il sera sur pied.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle ne doit pas les banaliser en les astreignant aux règles qui s'imposent aux assurances commerciales.Europarl
Non que la population générale eût peut-être diminué de beaucoup ; mais la campagne était délaissée pour les villes, qui la dominaient tyranniquement, l'astreignant à certaines cultures, en défendant telle autre.Jules Michelet (1798-1874)
L'impuissance, en nous astreignant à la modération, nous y habitue, outre que, là où la médiocrité est générale, rien ne vient exciter l'envie.Émile Durkheim (1858-1917)
Prudemment, s'astreignant a des mouvements d'une extrême lenteur, il réussit à saisir la corde de la main droite, et, de la gauche, il inspecta la paroi de la hotte.Jules Verne (1828-1905)
Il est plus astreignant que l'accord qui existait entre les deux institutions ces cinq dernières années.Europarl
Enfoncé dans son travail, il avait forcé son esprit à se distraire de sa pensée constante en l'astreignant à un rude labeur.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019