auberge

définitions

auberge ​​​ nom féminin

anciennement Maison où l'on trouvait à loger et manger en payant. —  locution Auberge espagnole : lieu où l'on ne trouve que ce qu'on a apporté. On n'est pas sorti de l'auberge, les difficultés augmentent, vont nous retarder, nous retenir.
moderne Hôtel-restaurant d'apparence rustique.
Auberge de jeunesse : centre d'accueil hébergeant les jeunes pour une somme modique.

synonymes

auberge nom féminin

restaurant, guinguette, hôtel, hôtellerie (vieilli), taverne (vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je résolus donc de retourner à la petite auberge où j'avais passé la nuit précédente.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Je sais d'avance ce que je dois espérer de la meilleure comme de la plus mauvaise auberge ; et que le bien et le mal seront en dehors de mes habitudes.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Deux ou trois des salles de l'auberge donnaient sur la cour ; nous vîmes du feu dans l'une de ces pièces, et je l'y menai.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
En passant devant l'auberge du village, il reconnut, sous un berceau en fleurs et devant une table bien servie, le mendiant auquel il avait donné la veille une pièce d'or.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Le bienfaiteur eut alors l'idée d'installer une auberge dans un endroit où passait beaucoup de monde et d'y déposer tout ce qui peut être utile, ou faire plaisir au voyageur.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il s'était enfui si vite, qu'il oublia son chapeau, ce dont il ne s'aperçut que lorsqu'il fut rentré dans son auberge.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et les garçons d'auberge avec leurs hôtels où l'on vous offrait le bœuf froid servi à la hâte ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il était néanmoins encore dans la langueur, et se trouvant incapable d'aller plus loin, il renouvela ses questions sur une auberge ou sur le château dans les bois.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Après avoir revêtu un costume d'été, l'inconnu se rendit sous le portail de l'auberge, qui était frais et spacieux, et y trouva notre chevalier se promenant de long en large.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Si j'ai bien compris, nous ne sommes pas encore sortis de l'auberge à ce propos.Europarl
Entre ce lointain souvenir et leur rencontre, dans la petite auberge, qui avait exercé une si heureuse influence sur la carrière subséquente du jeune homme, la transition fut facile.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Mais si vous vous placez dans une voiture bien suspendue, vous pourrez voyager tout une journée, et arriver à votre dernière auberge, avec vos pieds encore froids.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Il s'était établi dans l'auberge voisine du château, déterminé à emporter sa pointe, ou à mourir sous les murailles.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ennuyé de regarder par les fenêtres sur une ruelle sale, je me mis à errer par les chambres de l'auberge.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ainsi je fus obligé de payer sa dépense à l'auberge, et de le défrayer durant le reste du voyage ; ce qui devint une charge très-incommode pour moi.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
On m'a dit, dans la misérable auberge où je suis d'abord descendu, que vous étiez passé par ici précisément la veille du jour où je suis venu dans ce pays-ci.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'auberge était presque pleine : – il y avait une princesse allemande ; – nous avons trouvé des chambres.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Lorsque l'horloge eut sonné dix heures et que je regardai par ma fenêtre, on ne voyait aucune lumière, excepté à l'auberge.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quand nous arrivâmes à la petite auberge où nous devions passer la nuit, j'étais littéralement épuisé.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Elle prit donc à part son grand-père et lui proposa de coucher à l'auberge, en lui disant qu'elle avait gardé assez d'argent pour payer leur dépense.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AUBERGE » subst. fem.

Maison où l'on donne à manger, soit en pension, soit par repas pour certaine somme. Il y a dans Paris, dans Rome, & dans les grandes villes, des auberges à tout prix. la vie de l'auberge est fort commode pour les estrangers. Menage derive ce mot de heriberga, ou heribergium, qui se trouve dans les Capitulaires pour signifier hostellerie : ce qui vient de l'Allemand herbergen, qui signifie loger. On a dit aussi en Latin, albergum & albergia, pour dire, un giste.
 
On appelle Auberge à Malthe, les lieux où les Chevaliers qui y resident sont nourris en commun chacun selon sa langue ou sa nation. L'Auberge de Provence, de France, &c.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de...

02/09/2021