azuré

 

définitions

azuré ​​​ , azurée ​​​ adjectif

Couleur d'azur.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En nous levant, nous allâmes parcourir les bois encore enveloppés des brouillards d'automne, que peu à peu nous vîmes se dissoudre en laissant reparaître le miroir azuré des lacs.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le haut, qui est aussi un grand demi-dôme, est incrusté par dehors de grands carreaux de faïence peints de moresques, et, par-dedans, tout doré et azuré.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le soleil s'incline doucement sur le ciel bleu et limpide ; les nuages flottent lentement dans l'éther azuré ; ils paraissent avoir un but et savoir où ils vont.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ceux qui ont du cœur, c'est le petit nombre admiraient de loin, et non sans quelque secrète envie, ce ciel azuré de leur amour, que ne voilait jamais aucun nuage.Louis Énault (1824-1900)
La tourmente ne fut pas de très-longue durée : une heure après avoir éclaté, le soleil se montrait brillant et radieux au milieu d'un ciel azuré.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Au printemps, quand d'une aile agile les oiseaux du ciel, joyeux et chantants, effleurent les luzernes roses, ou fendent l'air tiède et azuré, s'inquiètent-ils du sombre hiver ?Eugène Sue (1804-1857)
Mais le ciel était azuré, constellé de pierreries, et la lune ne tarda pas à monter à l'horizon.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il faudrait même les nommer cerfs gris-perle, et leur couleur rappelle assurément mieux la couleur du ciel orageux que celle du ciel azuré.Jules Verne (1828-1905)
Le croissant de la lune argentait en effet le champ azuré de la nuit, au-dessus des grands arbres muets.Joseph Marmette (1844-1895)
Élevée au-dessus de la vie terrestre, elle planera sous la voûte du ciel azuré.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La couleur de leur teint foncé ressemble à la nuance du col azuré de la colombe ; leurs épaules ont la largeur de celles du monarque des forêts.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le trou circulaire du centre laisse entrer assez le jour, et l'œil, après avoir parcouru la noble voûte, sonde le vide azuré de l'espace infini.George Sand (1804-1876)
Le plus beau est coiffé d'un chaperon azuré et un faucon est perché sur son poing.Marcel Schwob (1867-1905)
Nuage chamarré d'or, azuré de chance, traîné par des coursiers énergiques à travers les espaces de la concurrence, vers l'étoile fidèle !Hector Bernier (1886-1947)
Ces larges éventails de feuilles charnues, épaisses, d'un gris azuré, donnent tout de suite une physionomie différente au paysage.Théophile Gautier (1811-1872)
Tandis que les navires anglais, ornés de pampres et de roses, fendaient lentement le flot azuré, de nombreux signes de deuil attristaient le rivage.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
C'est là que l'onde, naguère rapide comme un torrent, change de caractère et devient stagnante, telle qu'un serpent azuré replié sur lui-même pendant son sommeil.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Au centre de la voûte, à l'extrémité d'une longue tige d'or, tombait une puissante lampe, un astre, dont un globe azuré ennuageait les électriques rayons.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Le bureau, également en ébène, incrusté carrément d'un filet de nacre azuré, touchait à la muraille entre les deux fenêtres.Paul Féval (1816-1887)
Rochers, rivières, forêts, montagnes, tout abonde en ces lieux ; et le ciel le plus azuré est en parfaite harmonie avec ce tableau ravissant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AZURÉ, ÉE » adj.

Qui est peint d'azur. On appelle poëtiquement le ciel, la Voute azurée, parce qu'il semble à nos yeux qu'il est peint d'azur ; & il nous paroist tel, à cause de son grand éloignement.
Le français des régions Il drache Il drache

I'drache toudi din ch'nord ! Le mot drache, qui désigne une averse de pluie soudaine et intense, est l’un des régionalismes les plus emblématiques du français que l’on parle dans le Nord-Pas-de-Calais et en Wallonie.

27/10/2020