babiller

 

définitions

babiller ​​​ verbe intransitif

Parler beaucoup d'une manière enfantine. ➙ bavarder.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je babille

tu babilles

il babille / elle babille

nous babillons

vous babillez

ils babillent / elles babillent

imparfait

je babillais

tu babillais

il babillait / elle babillait

nous babillions

vous babilliez

ils babillaient / elles babillaient

passé simple

je babillai

tu babillas

il babilla / elle babilla

nous babillâmes

vous babillâtes

ils babillèrent / elles babillèrent

futur simple

je babillerai

tu babilleras

il babillera / elle babillera

nous babillerons

vous babillerez

ils babilleront / elles babilleront

 

synonymes

babiller verbe intransitif

gazouiller, jaser

bavarder, papoter (familier), cailleter (vieux)

cancaner (péjoratif), jacasser (péjoratif)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tantôt vous parlez à tort et à travers comme une pie qui babille pour babiller.George Sand (1804-1876)
Babiller est au reste le plus grand et presque le seul divertissement pour elles comme pour les hommes.Joseph Vilbort (1829-1911)
Ce jeune homme était parfaitement à sa place, soit derrière un pupitre, soit à un dîner ; c'est-à-dire qu'il savait bien aligner des chiffres et bien babiller.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Un vasistas encadré dans le toit éclairait d'une lumière très nette le palier où venaient jouer les petits, où venaient babiller les mères en des jabotteries coléreuses contre la pipelette.Victor Tissot (1845-1917)
C'est un plaisir que d'aller au moulin, où l'on peut se montrer, babiller et médire.Joseph Vilbort (1829-1911)
Toi-même, ô chère enfant, en apprenant à babiller, – tandis que j'erre au loin, – tu compteras au nombre de tes devoirs, de haïr celui que la nature te commande d'aimer.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il faut l'entendre babiller sur les genoux des dentellières, dans les rues de béates, les jours chauds, au seuil des maisons muettes.Jules Vallès (1832-1885)
Cette tranquillité du dehors passa en nous, et, à demi-voix, nous nous mîmes à babiller.George Sand (1804-1876)
Les corbeaux viendront croasser dans la chambre des lords, et les pies babiller dans la chambre des communes.Alfred Assollant (1827-1886)
Je n'ai pas dîné chez les cousines, je ne me sentais pas en train de babiller.George Sand (1804-1876)
Taisez-vous, repartit l'hôtesse ; il paraît que vous en savez long là-dessus ; il ne convient pas à une petite fille de tant babiller.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
De tout cela, il ne faut pas croire le moindre mot, car l'histoire n'était fondée sur rien ; mais il fallait bien rire et babiller un peu !George Sand (1804-1876)
Mais je vous fais babiller (je n'avais pas dit une seule parole et je commençais à m'endormir en écoutant les siennes).Marcel Proust (1871-1922)
Consuelo laissa babiller le vieux courtisan sans l'interrompre, et lorsqu'il la pressa de répondre, elle persista à dire qu'elle ne savait de quoi il voulait lui parler.George Sand (1804-1876)
Dès qu'elles furent arrivées dans leurs appartements, toutes les jeunes filles se mirent à danser, à babiller, à rire et à folâtrer.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Allez-vous-en, pour qu'on ne dise pas que je suis une paresseuse, et que je perds mon temps à babiller avec les voisins.George Sand (1804-1876)
Chaucer ne s'amuse plus, il étudie ; il cesse de babiller, il pense ; il ne s'abandonne plus à la facilité de l'improvisation coulante, il combine.Hippolyte Taine (1828-1893)
Puisque les extrêmes se cherchent, j'aime à babiller avec toi, et je veux de conter tout chaud, tout bouillant, mes plaisirs de ce soir.George Sand (1804-1876)
Mais à propos, je vous conseille de vous pourvoir de quelque secret, pour empêcher votre bijou de babiller en route.Denis Diderot (1713-1784)
Elle but encore un petit coup, et ça la remit tout à fait, et elle se mit à babiller.Eugène Le Roy (1836-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BABILLER » v. n.

Parler sans cesse, & ne dire que des choses de peu de consideration.
 
On dit, qu'un homme ne fait que babiller, lors qu'il parle & promet beaucoup, & qu'il n'execute rien, ni ne dit rien de solide qui puisse terminer une affaire.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020