Email catcher

babiller

Définition

Définition de babiller ​​​ verbe intransitif

Parler beaucoup d'une manière enfantine. ➙ bavarder.

Conjugaison

Conjugaison du verbe babiller

actif

indicatif
présent

je babille

tu babilles

il babille / elle babille

nous babillons

vous babillez

ils babillent / elles babillent

imparfait

je babillais

tu babillais

il babillait / elle babillait

nous babillions

vous babilliez

ils babillaient / elles babillaient

passé simple

je babillai

tu babillas

il babilla / elle babilla

nous babillâmes

vous babillâtes

ils babillèrent / elles babillèrent

futur simple

je babillerai

tu babilleras

il babillera / elle babillera

nous babillerons

vous babillerez

ils babilleront / elles babilleront

Synonymes

Synonymes de babiller verbe intransitif

gazouiller, jaser

bavarder, papoter (familier), cailleter (vieux)

cancaner (péjoratif), jacasser (péjoratif)

Exemples

Phrases avec le mot babiller

Ces mammifères, dotés comme nous d'un larynx, commencent à babiller environ trois semaines après leur naissance, pour une durée d'environ 7 à 10 semaines -- jusqu'au moment de leur sevrage.Ouest-France, 22/08/2021
Dans le deuxième temps, le bébé s'écoute babiller et reproduit les sons de la voix maternelle.Psychologie Clinique, 2019, Claude Wacjman (Cairn.info)
Tantôt vous parlez à tort et à travers comme une pie qui babille pour babiller.George Sand (1804-1876)
Cette tranquillité du dehors passa en nous, et, à demi-voix, nous nous mîmes à babiller.George Sand (1804-1876)
Elle but encore un petit coup, et ça la remit tout à fait, et elle se mit à babiller.Eugène Le Roy (1836-1907)
Je laissai le brave garçon babiller à sa fantaisie, sans trop lui répondre.Jules Verne (1828-1905)
Mais à propos, je vous conseille de vous pourvoir de quelque secret, pour empêcher votre bijou de babiller en route.Denis Diderot (1713-1784)
Vers trois mois, il commence à babiller et joue à produire des sons rythmés et répétitifs.Actualités en analyse transactionnelle, 2018, Brigitte Evrard (Cairn.info)
Je lui laisse le plaisir de babiller sur les petits événements de la famille.Honoré de Balzac (1799-1850)
Puisque les extrêmes se cherchent, j'aime à babiller avec toi, et je veux de conter tout chaud, tout bouillant, mes plaisirs de ce soir.George Sand (1804-1876)
En effet, il babillera, en retour, progressivement dans sa langue, suivant les intonations maternelles.Champ Psychosomatique, 2009, Marie-France Castarède (Cairn.info)
Avant de pouvoir babiller, le tout-petit commence son existence sans pouvoir s'exprimer par un langage verbal, mais bien grâce à son corps.Le Journal des psychologues, 2011, Agnès Vigouroux (Cairn.info)
C'est un plaisir que d'aller au moulin, où l'on peut se montrer, babiller et médire.Joseph Vilbort (1829-1911)
La transformation est rapide, on va se mettre à jouer à cache-cache et il va babiller quand nous nous regardons les yeux dans les yeux.Le Carnet PSY, 2011, Christine Anzieu-Premmereur (Cairn.info)
Mardi, ils étaient une petite dizaine à babiller autour des comptines, chansonnettes et histoires.Ouest-France, 14/05/2014
Le petit garçon peut aujourd'hui se tenir debout, ramper et babiller.Ouest-France, 03/05/2021
L'acquisition-apprentissage d'une langue maternelle se fait dans une expérience commune où manger, boire, babiller, vocaliser, toucher, jeter, attraper, se redresser, s'orienter, etc.Langages, 2013, Amina Bensalah (Cairn.info)
Elle commence à babiller, à émettre des phonèmes qui sont adressés dans la relation, et elle fait le jeu de la dînette.Cahiers de préaut, 2011, M.J. Durieux (Cairn.info)
Si l'on poursuit l'observation, on verra le bébé babiller, semblant se raconter une histoire avec les jouets qu'il entrechoque, manipule.Le Carnet PSY, 2006, Pr Albert Ciccone (Cairn.info)
L'enfant réfléchit la demande que son corps supporte dans le corps de ses phrasés : babiller le libère de la glu où il risque d'être pris.La Revue Lacanienne, 2011, Gérard Pommier (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BABILLER v. n.

Parler sans cesse, & ne dire que des choses de peu de consideration.
 
On dit, qu'un homme ne fait que babiller, lors qu'il parle & promet beaucoup, & qu'il n'execute rien, ni ne dit rien de solide qui puisse terminer une affaire.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année Top 10 des mots à connaître pour briller pendant les repas de fin d'année

Les conversations en famille ou entre amis vont toujours bon train pendant vos repas de fin d’année et vous tenez cette fois à faire étalage de votre...

Marjorie Jean 20/12/2023
sondage de la semaine