bandeau

 

définitions

bandeau ​​​ nom masculin

Bande qui sert à entourer le front, la tête. ➙ serre-tête. Bandeaux de joueurs de tennis.
Cheveux appliqués contre les tempes, dans une coiffure féminine à cheveux longs.
Morceau d'étoffe que l'on met sur les yeux de qqn pour l'empêcher de voir.
Bande de tissu qui couvre la poitrine.
Surface rectangulaire allongée portant un texte. Le bandeau d'un livre.
Zone allongée d'une page web. ➙ bannière.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette mèche providentielle revenait par devant couper, d'un bandeau noir de jais, un front déjà trop bas et qui faisait songer aux batraciens.Oscar Méténier (1859-1913)
Je sais, madame, que vous avez sur les yeux un certain bandeau de modestie qui les empêche de voir en vous les choses comme elles y sont.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Au-dessous du panache (c'est le nom technique), je portais une guirlande de roses blanches qui surmontait un bandeau de perles.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Quand on lui ôta le bandeau, il apprit avec étonnement et horreur que, par trois fois, on avait enfoncé l'aiguille sans qu'il la sentit ?Jules Michelet (1798-1874)
Ils avaient la chevelure courte, roussâtre, et la tête vraiment carrée dans leur toque, blanche aussi, sauf le bandeau qui était du même drap bleu que le pantalon.Amédée Delorme (1850-1936)
Joignez enfin que tout le bruit fait autour d'eux déchire le bandeau brutalement : ils comprennent combien leur situation est fausse et ridicule.Maurice Clouard (1857-1902)
Un nouveau conducteur s'empara d'eux et les mena dans une sorte de cave brillamment éclairée, où il enleva le bandeau qui leur couvrait les yeux.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
La figure, ronde et grassouillette, est encadrée entre des masses de tresses fines, retenues par un bandeau richement décoré.Gaston Maspero (1846-1916)
Tu méritais tous les honneurs, et il faut que l'aveugle déesse ait vu ton cœur et ton génie à travers le bandeau qui lui couvre les yeux !Edmond About (1828-1885)
Le navire, il est vrai, a le bandeau sur les yeux ; toutes les ténèbres sont nouées sur lui.Victor Hugo (1802-1885)
Un autre se couvrait un œil d'un bandeau et se condamnait à ne pas y voir pendant un laps de temps considérable.Bathild Bouniol (1815-1877)
Cette tablette porte un larmier a aussi bien que le bandeau, afin que l'eau de pluie ne puisse baver le long des murs.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Tracez à ce niveau un bandeau horizontal de 0m,30c de hauteur qui sera l'épaisseur du plancher.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le bandeau qui couvrait les yeux du jeune artiste fut si épais qu'il trouva ses futurs parents aimables.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle avait un bandeau de diamants, un collier, des boucles d'oreilles et une ceinture du plus grand prix, et tout cela était porté avec sa grâce ordinaire.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Son parti est pris à son insu, et sa fantaisie met un véritable bandeau sur ses yeux.Paul Féval (1816-1887)
La marque distinctive des caciques est un bandeau de cuir dont ils se ceignent le front ; il est découpé en forme de couronne et orné de plaques de cuivre.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Vaunoy sentit bientôt un air froid et humide frapper sa joue ; en même temps, la vague lueur qui, malgré le bandeau, parvenait jusqu'à ses yeux, disparut tout à coup.Paul Féval (1816-1887)
La pourpre mauve, intreillée de longs diamants, d'un bandeau fané dans les batailles, cerclait, espacé de hautes pointes d'or, la pâleur de son front.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
On le fit entrer dans une grande salle, au premier étage, et là seulement, le bandeau qui l'empêchait de voir fut ôté.Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BANDEAU » s. m.

Bande qu'on met sur le front. On met un bandeau à ceux qui reçoivent la Confirmation. les veufves portent un bandeau de crespe en signe de grand deuil.
 
BANDEAU, en termes d'Architecture, se dit d'une architrave ou moulure qui s'étend depuis une imposte à l'autre, en se courbant en arc par dessus une porte ou une fenestre. On le dit aussi des chambransles des portes
 
On appelle le Diademe, un Bandeau Royal, parce que la marque de la Royauté étoit autrefois un bandeau, que les Rois mettoient sur leur front.
 
On dit figurément, qu'un homme a un bandeau sur les yeux, pour dire, qu'il est preoccupé de quelque passion, qui l'empêche de voir la verité de quelque chose : & on attribuë à l'Amour un bandeau, parce qu'un amoureux ne voit point les deffauts de la personne qu'il aime.
 
Ou met aussi un bandeau aux figures qui representent la Justice, pour signifier que les Juges ne doivent connoître ni favoriser personne.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020