Email catcher

bannière

Définition

Définition de bannière ​​​ nom féminin

Enseigne guerrière des anciens seigneurs féodaux.
locution Se ranger sous la bannière de qqn, avec lui, dans son parti.
La bannière étoilée, le drapeau des États-Unis.
Étendard que l'on porte aux processions. locution La croix* et la bannière.
Marine Voile en bannière, dont les coins inférieurs ne sont pas fixés et qui flotte au vent.
familier Pan de chemise.
Bandeau publicitaire d'une page web contenant un lien vers le site de l'annonceur.

Synonymes

Synonymes de bannière nom féminin

drapeau, étendard, oriflamme, bandière (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot bannière

Certains portent une bannière digitale, médicale ou commerciale, d'autres des promesses plus vastes.Capital, 08/08/2018, « Réseaux féminins : choisissez le bon ! »
Dorénavant, c'est sous cette bannière, pourtant affirmée dans le ton et les orientations des premiers articles, que la revue sera publiée.La revue des revues, 2018, Frédéric Gai (Cairn.info)
Il y a d'abord eu la bannière étoilée, hissée à l'entrée des bâtiments.Capital, 29/04/2014, « Yoplait : le petit filou est devenu un gros balèze »
Cette éclipse s'explique tout d'abord par le refus manifesté par les libéraux les plus radicaux de se reconnaître sous cette bannière.Revue de philosophie économique, 2016, Sébastien Caré (Cairn.info)
Elle appelle en urgence une contre-offensive critique qui, selon nous, doit se ranger sous la bannière de l'antinaturalisme.La Revue du MAUSS, 2009, Michel Kail et Richard Sobel (Cairn.info)
Le tube a pris des airs de refrain antipatronal, sous la bannière du refus de l'austérité.Ouest-France, Laurent LE GOFF, 09/10/2015
Désarçonné, il a la vie sauve grâce à son porte-étendard qui le cache sous sa bannière.Ça m'intéresse, 14/01/2020, « Comment devient-on un preux chevalier ? »
Cette démocratie participative s'est peu à peu affranchie des bannières syndicales ou partisanes.Pouvoirs, 2007, Anne Muxel (Cairn.info)
De son toit s'élance un grand mât portant une bannière avec un étrange écusson.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il arbore la bannière de la concurrence et des quatre libertés qui servent les intérêts des grandes entreprises.Europarl
La bannière symbolise l'attachement au pays qui perdure, et qui explique le succès des pardons locaux où l'on peut les observer.Ouest-France, Mathilde ELIE, 14/12/2016
Elle réunit une soixantaine de passionnés qui combattent aux tournois sous la même bannière.Ouest-France, Clémentine LE RIDÉE, 31/08/2019
Résultat, des taux de clic quatre fois supérieurs à ceux des bannières fixes de la marque et des ventes en hausse de 20 %.Capital, 16/02/2009, « Les publicitaires rivalisent d’astuces pour pister les internautes »
Cette publicité peut prendre la forme d'une publicité native, d'un interstitiel, de bannières, etc.Décision Marketing, 2019, Christine Gonzalez, Béatrice Siadou-Martin (Cairn.info)
On y découvre en tout début l'histoire des pardons bretons, les processions et les bannières avec de nombreux ex-voto marins.Ouest-France, 18/08/2020
Elle apporte également son concours à la restauration en cours d'une autre bannière.Ouest-France, 16/03/2017
Dimanche, la météo n'a pas permis d'effectuer la traditionnelle et impressionnante procession des bannières.Ouest-France, 27/07/2015
D'une part, parce que le programme était gratuit, mais aussi parce que le logiciel utilisé pour le développer ne permettait pas d'insérer des bannières publicitaires.Capital, 23/06/2014, « L’incroyable business des applications »
Puis il fut convenu qu'à la bannière blanche, c'est-à-dire à la bannière royale, était substituée la bannière du peuple, c'est-à-dire la bannière tricolore.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Des slogans détournés de mobilisations françaises sont réappropriés et érigés en bannière sur les sites internet des écoles, mais aussi dans les halls des établissements.Confluences Méditerranée, 2018, Gabrielle Angey (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BANNIERE s. f.

Terme de Marine. Estendart d'un vaisseau, qui marque de quelle nation il est. On navige seurement sur la Mediterranée sous la Banniere de France.
 
On le dit particulierement des pavillons des vaisseaux du Roy. On dit, Mettre le perroquet en Banniere, lors qu'on lasche la voile du perroquet, & qu'on la laisse voltiger au gré du vent.
 
On appelle Banniere de partance, le pavillon que l'on met à la pouppe du vaisseau, pour faire signal à l'équippage qui est à terre de venir s'embarquer.
 
BANNIERE DE CONSEIL, est la Banniere blanche que l'Amiral fait arborer en pouppe, quand il veut prendre advis de ses Capitaines. C'est aussi la Banniere de paix.
 
BANNIERE DE COMBAT, est le pavillon de gueules. Banniere d'aide & d'assistance. La Banniere Royale ne se doit jamais abbaisser. Des vaisseaux de semblable Banniere, c'est à dire, de même nation.
 
BANNIERE, se dit aussi de l'enseigne sous laquelle se rangent les vassaux d'un même Fief, quand l'Arriereban est convoqué.
 
Les Anciens donnoient le nom general de Banniere aux estendarts, qu'on nommoit aussi Pennons, Gonfanons, & Bassinets, avec cette difference que le Gonfanon étoit une Banniere d'Eglise, pendante & voltigeante ; au lieu que la Banniere étoit quarrée, attachée comme les Cornettes à une lance à la maniere du panneton d'une clef ; & le Pennon ou Guidon étoit à longue queuë, & l'on ne faisoit que coupper cette queuë pour faire une Banniere d'un Pennon. La plus-part des anciens Seigneurs sont representez dans leurs sceaux avec des Bannieres à la main, & entroient ainsi dans la lice aux tournois.
 
Les Bannieres sont en plusieurs pays des marques de Connestable, comme les Colonnes en Italie ont deux Bannieres, l'une d'Eglise, l'autre de l'Empire, derriere leur Escu. En Allemagne & en Suede plusieurs les portent en cimier, comme font aussi en France le Colonel de l'Infanterie, qui porte quatre Drappeaux, & le General de la Cavalerie quatre Cornettes. Les Officiers de la Couronne & leurs Lieutenants avoient droit autrefois de porter Banniere, & les seuls Seigneurs Bannerets. On donnoit autrefois l'investiture par la Banniere, lors que les Seigneurs se presentoient à genoux devant l'Empereur avec la Banniere en main armoyée du Blason de leurs Armes. L'ancienne Banniere de France étoit chargée de fleurs de lis sans nombre.
 
Menage derive ce mot du Latin bandum, & croit qu'on a dit banniere pour bandiere. Hotman le derive de l'Allemand bannier ; & Pasquier du vieux mot ban, qui signifie la publication qu'on fait pour obliger les vassaux d'aller à la guerre. Nicod le derive de ban, aussi Allemand, qui signifie heritage, ou champ, parce qu'il n'y avoit que les Seigneurs de Fief qui portoient Banniere. D'autres disent que c'est un vieux mot François qui signifioit commun. On trouve dans Jean de Mehun, Mort est à tous banniere, pour dire, commune. Borel croit qu'il a été fait par corruption de panniere, derivé de pannus, parce qu'on les faisoit de drap au commencement ; d'où vient qu'on appelloit Pans, Pennons, ou Panonceaux, les Bannieres des Barons & des Capitaines particuliers, qui venoient aussi de pannus, d'où a été fait encore par corruption Fanon & Gonfanon. Saumaise dit que bandum vient d'un nom Persan ban, parce que l'étendart étoit une bande d'étoffe. D'autres soûtiennent que bant étoit un vieux mot Cimbrique, qui signifioit banniere.
 
BANNIERE, est aussi un grand étendart quarré qu'on porte à une Procession, qui marque de quelle Parroisse elle est, parce qu'elle porte ordinairement l'image de son Patron.
 
BANNIERE, est aussi une piece d'estoffe que quelques Tailleurs ménagent & desrobent en couppant un habit.
 
On dit proverbialement, que les Tailleurs vont les premiers à la Procession, car ils portent la Banniere. On dit aussi d'un homme qu'on a de la peine à faire venir chez soy, qu'il faut avoir la Croix & la Banniere pour l'avoir. On dit aussi de ceux à qui on fait quelque belle reception, qu'on va au devant d'eux avec la Croix & la Banniere. On dit aussi, Cent ans Banniere, cent ans civiere, pour dire, qu'avec le temps on dechoit de la plus haute Noblesse.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d’écriture de Michel Bussi Trois secrets d’écriture de Michel Bussi

Michel Bussi, « le maître du suspense », est l’un des auteurs préférés des Français. Depuis Nymphéas noirs, il enchaîne les best-sellers. Sa...

30/03/2022