Email catcher

étendard

Définition

Définition de étendard ​​​ nom masculin

Enseigne de guerre, drapeau.
par métaphore et au figuré Signe de ralliement ; symbole (d'un parti, d'une cause). Lever l'étendard de la révolte.
Botanique Pétale supérieur des fleurs de certaines plantes (Papilionacées).

Synonymes

Synonymes de étendard nom masculin

drapeau, bannière, gonfalon

Exemples

Phrases avec le mot étendard

Ils tiennent haut les étendards des vetos, des obstacles et des retards.Europarl
Du coup, les entreprises frenchies hésitent de moins en moins à brandir leur origine en étendard.Capital, 03/02/2016, « France : une marque qui brille de plus en plus »
Le sultan alla à sa rencontre, mit pied à terre et marcha sous ses étendards.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Cette rhétorique devient alors un étendard permettant de couvrir des omissions calculées.Multitudes, 2018, Loup Cellard, Anthony Masure (Cairn.info)
Les seigneurs et capitaines, voyant l'étendard secoué, crurent que c'était un signal et se rallièrent.Anatole France (1844-1924)
En revanche, on connaît moins les étendards de ces pays bretons, qui correspondaient à peu près aux anciens évêchés.Ouest-France, 13/08/2021
Cette tenue de travail connaîtra un tel succès que le jean deviendra, à partir des années 1950, l'étendard vestimentaire de la jeunesse.Capital, 22/07/2010, « Habillement : confort, solidité et créativité grâce aux matières high-tech »
Dans ces manifestations unitaires, interclassistes, en défense de l'économie régionale, flottent des drapeaux français mais aussi de nombreux étendards occitans.Histoire & Sociétés Rurales, 2014, Jean-Philippe Martin (Cairn.info)
D'abord, l'interrogateur s'efforça en vain de surprendre les charmes et les maléfices qui avaient rendu heureux et victorieux l'étendard peint de figures d'anges.Anatole France (1844-1924)
Il est devenu une sorte d'étendard de l'intervention publique, la caractéristique d'une forme d'attachement des pouvoirs publics à la culture.L'Observatoire, 2013, Jean-Marie Pontier (Cairn.info)
En un temps où les styles de jeu se font porteurs d'identités régionales ou étendards de firmes, ces lectures sont d'importance.Sociétés & Représentations, 2011, Christophe Granger (Cairn.info)
Bâches gigantesques, bannières aux entrées de la ville et autres étendards jaunes, verts et rouges ont été remisés au placard.Ouest-France, Pauline BAUMER, 18/06/2021
Comme des lions se ruèrent sur la place, et l'on eût dit qu'une tempête se déchaînait autour de l'étendard.Le Moyen Âge, 2019 (Cairn.info)
Ses innovations en matière de gants connectés, intégrant de la nanotechnologie, sont l'étendard d'une volonté de production résolument tournée vers l'avenir.Ouest-France, 14/05/2019
La rue a porté haut l'étendard du progrès et en a souvent payé le prix.Capital, 02/01/2018, « La lutte des classes, facteur de progrès ? »
Elle affiche aujourd'hui le pavillon tricolore et bientôt, un autre étendard, lié à ses racines : le gwen ha du.Ouest-France, Pierre WADOUX, 15/04/2021
Les gardes, prévenus, levèrent un étendard, et répondirent par des symphonies semblables.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sur l'immigration, sur l'étendard de la chrétienté militante, sur la réduction des fonctions bruxelloises au strict minimum, toutes ces formations peuvent trouver des terrains d'entente.Ouest-France, Laurent MARCHAND, 09/01/2019
Ils deviennent des paravents pour justifier une attitude de cécité volontaire et quelquefois aussi des étendards mis au service d'attitudes politiques agressives ou réactionnaires.TOPIQUE, 2005, Alain Houziaux (Cairn.info)
Chaque classe avait travaillé en amont sur un étendard, un nom et une chanson d'équipe.Ouest-France, 09/07/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESTENDART s. m.

Enseigne qu'on porte à la guerre, qui sert de signal pour reünir ensemble les trouppes d'un même corps. Les gens de guerre au premier coup de tambour se doivent ranger sous l'estendart. La plus grande marque de victoire, c'est quand on prend les estendarts des ennemis, quand un Prince arbore l'estendart sur les ramparts d'une ville. L'armée estoit rangée en bon ordre, on voyoit voler ses estendarts de tous costez. Du Cange dit que ce mot vient de standarum, stantarum, standardum, ou standale, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier la principale enseigne d'une armée.
 
Lever l'estendard, c'est declarer la guerre, se mettre en campagne avec des trouppes reglées.
 
ESTENDART, en termes de Marine, c'est le pavillon d'une galere. L'estendart Real, c'est le pavillon de la Reale ou de la principale galere. On disoit autrefois stendard. Ce mot vient de l'Alleman stander, c'est à dire, stare, qui est aussi Flaman & Anglois. Menage.
 
ESTENDART, signifie quelquefois, Parti. Les Chrêtiens combattent sous les estendarts de la Croix ; les renegats sous les estendarts des Infidelles.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le décodeur Le décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022